traitement humidité des vieux murs

  1. Bonjour,

    j'habite dans une vieille maison à Aix en Provence et je dois faire traiter un mur de séjour anti humidité (adossé à la colinne).

    j'ai fait venir Murprotec et Humid'expert et j'ai 2 diagnostics différents.
    ce traitement revêt une grande importance, car il est préalable au ponçage d'un carrelage marbre (70 m2); donc, si le traitement anti humidité n'est pas correct, je m'en rendrai compte trop tard, et tout sera à refaire.......

    comment savoir à qui me fier?

    merci pour ceux qui auraient des tuyaux sur ces 2 entreprises
     
    duka , 23 Décembre 2007
    #1
  2. singla
    (66) Pyrénées-Orientales
    bonjour,
    il serait intéressant que vous nous donniez quelques explications supplémentaires:
    vous dites 70m2 de carrelage marbre, donc au sol?
    par contre le traitement humidité est à faire en mur et en sol je suppose!
    ne pouvez vous pas enlever la terre qui est contre le mur?
    un traitement extérieur de la maçonnerie serait plus efficace!
    enduit étanche, rigole,drain,etc...
    à bientôt
     
    singla , 24 Décembre 2007
    #2
  3. tinber
    (58) Nièvre
    que raconte les 2 entreprises?
    dit moi plus de détailles.
     
    tinber , 23 Janvier 2008
    #3
  4. 24hardi
    (21) Côte-d'Or
    Bonjour -

    nous sommes nous en Bourgogne, dans une maison des années 30 achetée recemment. Des traces d"humidité sont recurrentes en sous sol sur les murs ; peu prononcées, mais indéniables ; Nous avons fait appel à MurProtec pour un diagnostic, nous vous ferons part de leurs conseils et leur chiffrages...

    A ce sujet - quelqu'un saurait il comment s'assurer que les canalisations enterrées qui renvoient les eaux usagées au tout à l'égout, ne fuient pas... Il me semble que dans notre cas, les traces d'humidité dont je faisais part plus haut, se trouvent sur toute la longueur de mur le long duquel courrent les cheneaux, et du côté des canalisations. L'autre côté de la maison, également enterré, ne montre aucune humidité...

    Merci
    :-p
     
    24hardi , 26 Janvier 2008
    #4
  5. tinber
    (58) Nièvre
    tiens nous au courant du diag, je suis curieux de le lire
     
    tinber , 27 Janvier 2008
    #5
  6. Bonjour, je voudrai vous relater ma (très) courte expérience avec MURPROTEC.

    Ayant également eu quelques soucis d'humidité dans ma maison, a priori des remontées capillaires (mais qui étaient sensées avoir été traitées il y a quelques années) j'ai demandé à MURPROTEC de passer pour établir un devis.
    Un technicien est venu, à rapidement fait le tour de la maison, a dénigré la société intervenu précédemment, s'est enorgueilli d'avoir traité plusieurs maisons dans la même rue que la mienne (mais n'a pas voulu dire lesquelles... Étrange !), s'est attablé pour présenter la société MURPROTEC (technicien ou commercial ? On peut s'interroger...), la méthode de travail (la seule efficace, les autres se résumant à un plâtre sur une jambe de bois....) et la garantie décennale (la seule véritable, les garanties décennales des autres sociétés ne valant rien...).

    Ok, combien ? Après une pseudo recherche et un calcul soit disant scientifique (en fait une banale multiplication ml X coût/m) pour impressionner le lapin de six semaine que je dois être, 5 000 €. Gloups... Et là, le technicien (ou commercial) se mue en société de crédits, je cite toujours : "Mais ne vous inquiétez pas, chez MURPROTEC on a tout prévu et je peux vous proposer un crédit que l'on à négocier pour nos clients à un taux très avantageux".... Ben voyons.

    Bref, tout cela c'est très bien, mais pouvez vous me faire un devis ; réponse (véridique) : "Avec tous les clients que je vois, je ne vais pas m'amuser à faire un devis à chaque fois, mon assistante ou moi, on n'a pas le temps, si je vous dis que cela va vous coûter 5 000 € cela vous coutera 5 000 €". Bien entendu.... et si au final cela m'est facturé 6 000 € qui l'a dans l'os ???

    Ce monsieur très sûr de lui, faussement sympathique et bonhomme, n'a pas pris la peine de vérifier les aérations (en positions fermées depuis quelques années) de mes fenêtres, ne pas pas demandé si ma cheminée était en état de marche (je l'avais bouchée, à tort, pour limiter les entrées d'air) et ne s'était pas inquiété de l'état des regards (pourtant encombrés) situés à l'aplomb des angles sur lesquels l'humidité était importante.

    En résumé, je n'ai bien évidemment pas fait appel à sa société (comment avoir confiance quand on refuse expressement de rédiger un devis?) et depuis, j'ai, sur les conseils d'une autre société qui n'a pas du tout cherché à vendre ses produits, nettoyé mes regards, débouché ma cheminée et ouvert mes aérateurs de fenêtres, et l'humidité des murs s'évacue progressivement (j'ai acheté un humidimètre et contrôle régulièrement).

    Ah oui, cerise sur le gâteau, en sortant, porte grande ouverte, il ressort son humidimètre et très fier de lui, me dit : "Regardez rien d'étonnant que vous ayez des remontées capillaires avec l'humidité qu'il règne dans votre maison, 90% !".
    En effet, il y avait bien 90% de taux d'humidité d'affiché, sauf que l'on était en plein mois de novembre dans le Finistère, avec une belle dépression, et un peu plus qu'un crachin dehors une mesure réalisée à moins d'un mètre d'une porte grande ouverte exposé au vent chargé de pluie.... En plus je croyais que dans remontées capillaires il y avait "remontées" et que par conséquent l'humidité remontait du sol....

    Pas sérieux tout cela.
     
    Aramis974 , 24 Avril 2012
    #6
    clientsamis aime ça.
  7. denis50
    (50) Manche
    Et oui, il y a deux sortes d'humidimétres. Ceux avec les aiguilles indiquent une humidité de surface et d'autre se posant contre le mur indique une humidité dans le mur mais par voyant. Le commercial est un rigolo qui veut juste toucher sa commission.
    La seule façon de mesurer un taux d'humidité est de faire un prélèvement par forage du mur et de l'analyser à la bombe à carbure. Attention de bien s'assurer qu'il ne prélève pas le premier centimétre qui est chargé de salpétre et fausse le résultat.
    Un bon technicien doit donc, après analyse à l'humidimétre, faire une ou plusieurs analyse à la bombe à carbure. Le mur est sec s'il présente un taux inférieur à 5%. il s'agit alors d'un problème de condensation. A titre info, un mur est par terre à 35% d'humidité.
    Contact la société technichem par internet pour qu'il t'envoi un de leur technicien ou entrepreneur agréé. J'ai travaillé avec eux pendant 10 ans et ils sont trés sérieux.
     
    denis50 , 25 Mai 2012
    #7
  8. attention a un humidimetre a aiguille qui calculent la surface et non l'interieur .aucun travaux ne doit etre effectué sans des tests nitrate ,bombe a carbure ,mesure de la tension electrique ,hygrometrie calculee en fonction de la temperature et le %d'humidité.vous pouvez visiter mon site humidite-hygrometrie.fr pour plus de renseignements
     
    virgule , 28 Juillet 2012
    #8
  9. dsm28
    dsm28
    Supporter
    (28) Eure-et-Loir
    virgule c'est bon ont à compris ! les pubs déguisées c'est pas notre tasse de thé !
     
    dsm28 , 29 Juillet 2012
    #9
    clientsamis aime ça.
  10. il n'y a que la verité qui vexe et pourquoi notre .en quel honneur vous parlez au nom des autres personnes.je rend service a des jens et les dirige vers mon site pour avoir plus d'info ou est le mal ,occupez vous de vos affaire si le jens ne souhaite pas me rendre visite ils le ferons eux memes.
     
    virgule , 30 Juillet 2012
    #10
  11. dsm28
    dsm28
    Supporter
    (28) Eure-et-Loir
    bonjour,
    votre site c'est bien mais attention ! sur bricozone voir la charte si vous ne l'avez pas lu ! http://www.bricozone.be/fr/faq.php?faq=charte
    l'entraide et gratuite et le restera ;-) les liens type commercial ne sont pas les bienvenues :-( :sick: :X
    tant que vous rester dans le rang d'un service gratuit conseils et aide à un membre ok tout à votre honneur si votre présence sur le forum et pour faire votre propre pub la modération va vite prendre les mesures qui s'impose !:-X c'est donc une recommandation pour vous ! AVANT d'avoir la visite de NONO modérateur où BZONE le grand chef !
    quand je dis nous ! membres du site c'est que nous surveillons ce qui s'écrit et ne manquons pas de faire signalement en cas de débordement où non respect de la charte .inscription de virgule le 28/07/2012 Je souhaite que tu reste avec nous longtemps pour faire le partage de ton savoir spécifique avec les membres du site. donc prend simplement ce post pour un premier avertissement gratuit !
    Après si nono à des fourmis dans les doigts ...hum ! je donne pas cher de ton compte !
    autrement
    Bienvenue sur le site !;-)
     
    dsm28 , 30 Juillet 2012
    #11
  12. morelos
    (75) Paris
    Salut,

    C'est un comble d'avoir des problèmes d'humidité dans une région sèche avec un vent à décorner les bœufs !!!!

    Si le mur est adossé à la colline, il n'y aurait pas une petite source d'eau ou rigole qui descendrait de la montagne ???

    Ou alors tu es proche de la station thermal ???

    A+
     
    morelos , 3 Août 2012
    #12
    clientsamis aime ça.
  13. Apprentie
    (74) Haute-Savoie
    Bonjour tout le monde, je suis nouvelle sur ce site et par curiosité je suis venir lire vos messages.
    Je n'ai malheureusement aucune solution à part celles mentionnées plus haut, à savoir pose de drainset traitement du terrain qui donne sur votre mur humide mais surtout, je voulais vous dire que nous avons fait intervenir la société Murprotec il y a de cela plus de 10 ans pour les mêmes problèmes que vous connaissez sur votre mur........l'humidité n'a jamais cessé donc........à bon entendeur......bonne chance!!!
    Apprentie
     
    Apprentie , 8 Août 2012
    #13
  14. denis50
    (50) Manche
    Le traitement des remontées capillaires est relativement simple à condition de bien déterminer les origines des infiltrations d'eau et la nature des maçonneries.
    Le principe du traitement est de bloquer les eaux ascendantes mais également infiltrantes sur les maçonneries semi-entérrées.
    La barrière remontées capillaires se fait à environ 10cm au dessus du niveau du sol fini (tenir des comptes des éventuelles transformations extérieures à venir telle qu'un terrasse). Le percement se fait tous les 10 à 15 cm (en fonction du produit utilisé - voir fiche technique) avec une profondeur de 2/3 à 3/4 de l'épaisseur du mur. Dans chaques trous, il faut injecter les polymères avec une quantité qui est définie par le fabricant en fonction de l'épaisseur des murs. Si tous les murs ne sont pas traités, il faut impérativement créer des barrières verticales au minimum d'1,50 m sur les murs contigus pour éviter que les remontées capillaires des murs non traités ne passent au dessus de ceux qui sont traités (3/4 des erreurs commises dans les traitements).
    Pour les murs semi enterrés ou enterrés, on fera un traitement de masse avec un percement tous les 25 à 30cm en quinqonce (voir préconisations du fabricant) sur un maximum de la moitié de l'épaisseur des murs, puis injecter les polymères. J'ai effectué ces traitements pendant 15 ans et je n'ai jamais eu de retour.
    Le traitement fini, il faut impérativement déposer les enduits et s'il n'y a pas de doublage, traiter les murs avec un convertisseur de sel, sinon gare au retour des taches sur les enduits. En cas de réfection avec un doublage, utiliser impérativement un système placostyl ou autre marque en gardant impérativement une lame d'air (pas d'isolant coller sur les murs). Le traitement est efficace en 48 heures, c'est à dire qu'il bloque définitivement l'eau (polymérisation du produit au contact de l'eau). Par contre l'assèchement du mur peut demander plusieurs mois, voir plusieurs années selon son épaisseur. C'est pour cela qu'il est impératif de prévoir des ventilations hautes et basses dans doublages, ventilations qui pourront être supprimées par la suite (Ne pas confondre vitesse et précipitation car tout serait à refaire). On compte en moyenne en tant de séchage 1cm d'épaisseur de mur par mois.
    Cela ne réglera toutefois pas le problème d'éventuelles remontées d'eau par la dalle, et pourra même parfois l'emplifier si elle n'est pas étanche (On n'arrète pas l'eau mais on déplace son passage). Il faut donc au préalable une étude sérieuse par prélèvement à la bombe à carbure en plusieurs points de la maison et sur plusieurs hauteurs. Un mur humide à 2m50 (hors murs enterrés) a un autre problème qui peut probenir d'un défaut d'étanchéité de la façade, de fuite de goutière, d'infiltration par la toiture. Une simple visite du rez de chaussée pour établir un diagnostic est une sérieuse plaisanterie qui peut couter cher au client voir à l'entreprise pour défaut de conseil. N'oubliez pas de demander une attestation d'assurance RC et décennale en cours de validité. Une garantie assurance de 30 ans n'existe pas dans le code des assurances. Il s'agit d'une garantie contractuelle et si la boite ferme, grosses larmes...
    N'hésitez pas à m'envoyer les études qui vous ont été remises pour que je vous donne un avis sur le sérieux. Pour ceux qui s'inquiéterait d'un publicité cachée, n'ayez aucune crainte, j'ai cessé mon activité de traitement il y a trois ans (Qualifié QUALIBAT et CTBA+)
     
    denis50 , 20 Août 2012
    #14
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

De l'humidité transperce un mur...qui moisit lentement!

Humidité 15 Août 2016

Constat d'humidité par huissier

Humidité 10 Juin 2016

legere humidité dans cave

Humidité 26 Novembre 2015

Traces d'humidité sur poutres.

Humidité 26 Février 2015

humidité chalet. abrit de jardin.

Humidité 19 Janvier 2015