rénovation longère en colombages

  1. seb76
    (76) Seine-Maritime
    Salut à tous,
    Je compte aménager en habitation un bâtiment agricole . Sous-bassements silex, ossature en colombages en mauvais état. Je pense restaurer les colombages (et créer les ouvertures etc) pour les conserver en "habillage" extérieur. Je ne pense pas refaire le torchis mais simplement combler l'espace entre les pièces de bois en béton cellulaire (en tenant compte des possibilité de travail du bois, et en mettant un enduit respirant). A l'intérieur je veux maçonner les murs périphériques, les murs de refend en béton céllulaire de 20 et qu'ils soient porteurs (fondations adéquate, densité du BC adaptée...). Entre mon mur intérieur en BC et mon mur extérieur en colombage et BC, j'isole avec 10 ou 15 cm de laine de verre sans pare-vapeur. Mon mur intérieur sera enduit en platre respirant également.
    Avantages: je conserve l'aspect extérieur, la restauration des clombages est simplifiée car il n'ont plus de rôle porteur. Je peux renforcer mon mur en colombage par des liens sur le mur porteur. La structure porteuses intérieure en BC me permet de partir sur une base saine pour la création d'un plancher et pour soutenir des sommiers "fatigués". Je crée une masse d'inertie thermique importante dans la maison, l'isolation est renforcée. J'ai une habitation respirante.

    Que pensez-vous de cette solution "double peau respirante". Y voyez-vous un problème quelque part? (mise à part des considérations écologiques sur le choix des matériaux)

    Merci d'avance pour vos avis!
     
    seb76 , 9 Janvier 2013
    #1
  2. zaz789
    (23) Creuse
    Bonjour,

    L'idée me semble pas mal, en fait ça revient a construire une maison a l'interieur de la maison... c'est beaucoup de boulot au final.

    Juste une remarque : restaurez les colombages au torchis ou a la chaux. Ca ne doit pas être bien compliqué - surtout s'ils ne sont plus porteurs - et ça vous évitera des soucis entre du béton et du bois.
     
    zaz789 , 9 Janvier 2013
    #2
  3. seb76
    (76) Seine-Maritime
    Oui, au final ça revient à ça. ça permet d'avoir une maison neuve sur terrain non constructible où seule la restauration du bâtiment est autorisée.
    Pour le torchis c'est sûr que ce serait la solution idéale. Mais je n'en ai jamais fait et j'ai peur que ça prenne beaucoup de temps vu qu'il ne reste rien du lattage d'origine! Il y a juste un mur en torchis qui était protégé que je vais conserver et réparer. Je vais peut-être commencer par ça et au final m'appercevoir que ce n'est pas sorcier...
     
    seb76 , 9 Janvier 2013
    #3
  4. zaz789
    (23) Creuse
    Je n'en ai jamais fait non plus, mais de ce que l'on m'a dit, c'est plutôt simple.
    Surtout qu'il n'est pas nécessaire d'atteindre une planéité parfaite. Il suffit de "lancer la patée" contre le mur, et de lisser le tout grossièrement.
     
    zaz789 , 9 Janvier 2013
    #4
  5. dsm28
    dsm28
    Supporter
    (28) Eure-et-Loir
    bonjour, refaire un mur en torchi à l'ancienne c'est du taf ! mais relativement facile à mettre en oeuvre le mieux c'est faire çà à plusieurs
    dans le rôle de la bétoniere un pote avec une bonne corpulence et qui chausse bien les bottes pour le malaxage ! c'est primordiale !
    le mouillage du mur existant et obligatoire à l'avance puis légérement avant de refaire l'enduis avec une poignée de courage dans une main et si ta pas deux bras gauche çà le fait ! lance toi c'est pas trés dur à faire !
    une bonne bâche et des grosses poubelles plastique avec un bon malaxeur et c'est bon !

    y à des vidéos qui montre çà sur le net !
    voilà bon courage !


     
    dsm28 , 9 Janvier 2013
    #5
  6. seb76
    (76) Seine-Maritime
    C'est sûr que même si c'est du travail, ça doit être sympa à mettre en oeuvre. Sauf qu'il ne s'agit pas d'une restauration, ou d'un mur en torchis massif, c'est une réfection complète, or chez nous le torchis (de 15cm) comble les espaces entre deux colombages sur un lattage (en chataigner?). chaque lattes est coincée à chaque bout dans une encoche faite dans les colombages. Il y a une latte tout les 10cm au moins et un colombage tout les 50cm environ. C'est tout ce travail de lattage qui doit être fastidieux. Pour l'enduit extérieur, il est parfois à base de chaux fibrée au poil (de vache je pense).
    On verra bien si je me lance ou pas...
    Et pour mon projet global, pas d'autres avis ou expériences?
     
    seb76 , 9 Janvier 2013
    #6
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Travaux de rénovation et fissures : gros stress

Gros Oeuvre Général 7 Octobre 2015

contre lattage obligatoire sur renovation toit en shingle

Gros Oeuvre Général 21 Mars 2015

quelle niveau et coût d'isolation pour rénovation d'appartement

Gros Oeuvre Général 27 Février 2015

Rénovation salle de bain

Gros Oeuvre Général 25 Février 2015

renovation charpente toiture

Gros Oeuvre Général 31 Août 2013