renforcer l'isolation d'un toit....

  1. damien44
    (44) Loire-Atlantique
    Bonjour à tous,
    je vous expose mon souci:
    -je souhaite RENFORCER l'isolation du toit principal: ossature bois (8x20) panneaux osb 12mm / pare pluie / tôles bac acier sandwich 60mm (R2.6)
    et d'un toit terrasse accessible lui aussi en ossature bois (8x20) panneaux osb 18mm / panneaux polyuréthanes bouffetés 60mm (R2.6) / étanchéité.

    Je pensais donc mettre de la laine de verre entre solives puis le placo sur suspentes. Craignant un peu pour cette histoire de point de rosé... Certains professionnels du bâtiment mon dit qu'il fallait surtout bien plaquer la laine au panneaux OSB et surtout d'éviter tout vide d'air et de mettre une membrane pare vapeur alors que d'autres me disent qu'il faut un vide d'air ventillé,entre les deux isolants...!?
    Je me permet donc de vous consulter car vos avis sont souvent précieux!
    Aidez moiiiii please.
     
    damien44 , 15 Novembre 2011
    #1
  2. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Bonjour,
    Le fameux point de rosée...
    a) Il faut savoir que l'air absorbe plus ou moins d'humidité suivant sa température. Donc si de l'air chaud est en contact avec une paroi froide , l'humidité s'y dépose : buée sur un vitrage.
    b) Il y a aussi la notion de tension maxima de vapeur qui fait que l'humidité migre toujours dans une paroi de la zone chaude vers la zone froide.
    c) Il y a l'évidence qu'un mur séparant une zone chaude et une zone froide va avoir, dans son épaisseur, une température qui va baisser au fur et à mesure qu'on s'approche de la zone froide. Avec peut-être, selon l'humidité régnant dans le mur, un point de rosée => condensation et humidification du matériau
    c) Enfin, il y a la porosité du matériau. (le coefficient mu x épaisseur du matériau)
    Pour que tout se passe bien, il faut une grande étanchéité à la vapeur d'eau côté chaud et une porosité du matériau isolant de plus en plus grande au fur et à mesure qu'on s'éloigne de la paroi chaude pour faire laisser migrer la vapeur d'eau qui s'y trouve vers l'extérieur.
    Donc pare-vapeur intérieur et film microporeux à l'extérieur.
    L'erreur à ne pas faire c'est de mettre un isolant poreux côté chaud puis un isolant non poreux (polystyrène, panneaux OSB hydrofugé) côté froid. Parce que dans ce cas l'humidité est piégée dans la paroi !
    C'est dans ce cas d'isolation mal pensée qu'on doit envisager une lame d'air entre les deux matériaux isolant.
    Certains puristes s'inquiètent de l'inversion des parois chaudes et froide en été. Le risque est très faible car la sous toiture (l'espace entre les tuiles et le pare-pluie) est toujours ventilée et que le delta de température est beaucoup moins important qu'en hivers. Le risque de point de rosée est donc minimum sauf a habiter dans une zone tropicale avec une humidité relative proche de 100 %. (T'habites pas à la Réunion ?)
    J'espère t'avoir apporté une réponse qui t'aidera dans ta réflexion.
    Bon courage.
     
    pacifique7640 , 17 Novembre 2011
    #2
  3. damien44
    (44) Loire-Atlantique
    MERCI PACIFIQUE!
    On sent que tu maitrise bien le sujet alors je me permet de t'embêter encore un peu en te demandant ton avis.
    1) méthode sans vide d'air: placo sur rail/pare vapeur fixé sous solives/laine de 200 antre solives coincée entre le pare vapeur et l'osb 18mm/px polyuréthane 56mm/étanchéité.
    2) méthode avec vide d'air (pas vraiment ventilé): placo et pare vapeur collé sur rails/laine de 100 ou + déroulé sur les rail perpendiculaire aux solives/osb18mm/px polyuréthane 56mm/étanchéité.

    3) sans vide d'air entre les deux isolants: placo sur rails/pare vapeur sous solives/bandes de panneaux polyuréthane 60mm collé sous les px osb 18mm/px polyuréthane 56mm/étanchéité.

    -Lequel de la laine ou du px polyuréthane est le + approprié..?
    -Quesqu'un film microporeuxet et à quoi sert il...ou le placer?
    Sinon je suis sur St Nazaire dans le 44, s'est un peu moin exotique que la Réunion.
    Encore MERCI!!!
     
    damien44 , 18 Novembre 2011
    #3
  4. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Hello damien44,
    Je ne suis pas spécialiste en isolation, ce n'est pas mon métier mais je me suis beaucoup informé dans des revues spécialisées.
    J'ai moi-même un gros problème qui me laisse perplexe à savoir une toiture isolée en sarking (5 cm de polystyrène extrudé au dessus d'un plancher bois). Isolation insuffisante de nos jours. Et je ne sais quelle option prendre pour éviter les gros frais
    et garder l'aspect plancher bois (du chêne svp !) visible. Ceci pour te dire ...

    As-tu déjà placé l'OSB ? ... parce qu'à mon point de vue c'est lui qui crée le problème dans ta situation : pas assez poreux ! En cherchant bien tu devrais trouver le coefficient mu de ce matériaux !

    Je te rappelle le grand principe : porosité qui augmente dans la direction de la zone froide. Pour cette raison, je n'associerais pas laine de verre et panneaux de polyuréthane avec la laine de verre côté chaud.

    Mon fils a construit récemment et je vais refaire une toiture prochainement. Il a mis en sous toiture pourprotéger son isolation (et je mettrai chez moi) des panneaux rigide de laine de bois (ex. Steyco) et un film pare-pluie. Ce qui a un mu avantageux !

    Le pare-pluie est un film microporeux étanche aux gouttelettes d'eau mais perméable à la vapeur d'eau. Il se place directement en dessous de la couverture.

    Choix panneaux polyuréthane - laine de verre :
    Il y a déjà le problème du prix !
    Le polyurethane est évidemment imputrescible (en cas de problème de toiture c'est un plus !
    Il faut veiller aux joints entre panneaux pour éviter les fuites d'air et les ponts thermiques. (Croiser les bandes..., mettre un tape collant sur les joints...)

    Evite un vide non ventilé c'est un dangereux nid à problème (champignons...)!
    Je reste à ta disposition au besoin.
    Cordialement.
    Pacifique
     
    Dernière édition par un modérateur: 18 Novembre 2011
    pacifique7640 , 18 Novembre 2011
    #4
  5. damien44
    (44) Loire-Atlantique
    Salut PACIFIQUE7640 et encore merci pour tes précieuses recomandations!

    OUI les px OSB 18mm sontposés ainsi que les px PU et l'étanchéité.(membrane EPDM Firestone)
    Pour le mu de l'osb j'ai trouvé ça: http://forums.futura-sciences.com/h...151614-osb-sd-de-permeance-nimporte-quoi.html
    Dans la base de matériaux WUFI, il y a 3 valeurs de mu selon la densité de l'osb:
    553kg/m3 -> 134
    595kg/m3 -> 165
    615kg/m3 -> 175
    tout ça ne me parle pas vraiment :mh: j'en retient juste que l'osb est un bon frein vapeur mais pas étanche. (si il l'est trop peut être que je peu lui faire quelques TROUS...? heumm?)
    Tu me dis qu'il faut que la porosité augmente dans la direction de la zone froide, mais la laine est bien inferieur que les px PU60mm en therme de résistance à la diffusion de vapeur d'eau donc la laine est moins poreuse que les px PU...??? peut être me mélange entre porosité et R/vap d'eau...Aille je mouline:-s

    Sinon j'ai des panneaux PU de 80mm, je peus donc déligner des bandes de 400 pour loger un peu en force entre solives et bien plaquer à l'osb18mmm. Mais c'est peut etre trop épais du coup par rapport à ce qu'il y a au dessus...? Sinon comme il y a qu'une 20ène de m² les refendre en 2 ou acheter des panneaux polystyrene en 30mm à déligner et à poser de la même manière.
    J'ai beau être menuisier je suis bien en galère et pleins de doute après avoir fait confiance pour la conception à monsieur EPDM firestone.

    Pour ton soucis de toiture:
    quesqu'il y à au dessus de l'isolant en polystyrene extrudé? quesqu'y t'empêches de rajouter un isolant par dessus? le par pluie, l'étanchéité...?

    MERCI PACIFIQUE ET j'éspère à bientot!
     
    damien44 , 23 Novembre 2011
    #5
  6. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Salut Damien,
    merci pour ton mai !
    Je préfère répondre sur bricozone pour que tout le monde en profite !
    Je suis étonné des valeur du mu de l'OSB que tu me donnes ?
    J'ai fait un petit travail récapitulatif avec les données dont je dispose le voici :

    Ce n’est pas chauffer qui est important c’est d’avoir chaud !

    Pour comparer les isolants :
    a) HYGROMETRIE
    Le coefficient mu : c'est le coefficient de perméabilité de la vapeur. (Rapport entre la diffusion de vapeur d'eau et celle d'1 m d'air immobile à 760 mm HG à 20°C.) Plus mu est petit plus le matériaux est perméable à la vapeur d'eau. Mais il faut aussi multiplier mu par l'épaisseur.
    Sd est le produit de mu par l'épaisseur (unité =le mètre) !
    Sd doit être plus petit sur la couche extérieur que sur la couche intérieure. Le matériaux doit être de plus en plus perméable en allant vers l'extérieur.
    Il semble que les matériaux en fibre de bois ont une très grand perméabilité à la vapeur d'eau.
    Ex. Laine de bois mu = 5 ep 15 cm Sd = 5 x 0,15 = 0,75 (équivaut à 75 cm d'air au point de vue hygrométrique.
    Ex OSB III 9 mm avec mu = 50 donne Sd 0,45.
    Les peintures de façade dites respirantes ont un mu très élevé compensé par une épaisseur de l'ordre du micron donnent un Sd très faible.
    Attention : La microperforation n'est pas la capillarité. Le danger c'est l'obstruction des trous avec les années !!!
    Une bonne toiture capillaire laisse passer 1200 gr d'eau par M2 en 24 h
    Selon une source (non confirmée) Biplex ne laisse passe que 12,4 gr !!!

    Formule empirique, il faut Sd intérieur 5 x plus grand que Sd extérieur.



    b) ISOLATION
    Attention On se perd un peu dans les symboles :
    Lambda est le coefficient de transmission d'un matériau donné

    Il faut savoir que*R (résistance thermique en m2.K/W) c'est l'épaisseur (exprimée en m) divisée par Lambda. Donc plus le lambda sera petit plus le R sera grand !Valeur de lambda (en w/m.K) Viser à un R de 3,5 minimum.

    Et U (la conductance thermique en W/m2.K) est l'inverse de R

    Pour une toiture il faut U = 0,3 W/m2K
    Pour un mur il faut U = 0,6 W/m2K
    J'ai repris des valeurs de lambda (en w/m.K) de quelques matériaux (ne pas oublier de tnir compte de l'épaisseur du matériau (exprimée en mètre) pour calculer U ou R -suivant besoin)
    Laine de roche 0,040
    Laine de verre 0,035
    Ces deux isolants à éviter écologiquement (difficilement recyclable)+ tassement + faible longévité+ danger d'absorption de l'humidité dans certaines conditions hygrométriques.

    Vermiculite 0,045 à 0,050
    Verre cellulaire 0,045 à 0,050
    Argile expansé 0,103 à 0,108 - l'argex seul !... mais le lambda peut aller jusqu'à 0,234 suivant le type de structure.

    Ces trois isolants sont chers et peu performants

    Cellulose 0,035 à 0,040
    Chanvre 0,039 à 0,048 c'est l'isolant idéal, parfaitement recyclable et écologique, il supporte l'humidité.
    Liège 0,032 à 0,045
    laine de Bois 0,042 à 0,070 bon compromis
    Lin 0,037 à 0,045 coût assez élevé
    Plumes de canard 0,039 Très cher !
    Laine de mouton 0,035 à 0,045 Très cher !

    Polystyrène expansé 0,035 Pas écologique !
    Polystyrèbe extrudé 0,035 Pas écologique !
    Polyuréthane 0,025 + faible longévité
    Polyesther 0,035
     
    pacifique7640 , 23 Novembre 2011
    #6
  7. damien44
    (44) Loire-Atlantique
    Re salut PACIFIQUE

    Merci pour ce cours complet d'isolation.

    Reste plus cas cogiter tout ça et à attaquer très bientot.
    Je pense plutot partir sur l'option polyurethane entre solives et pare vapeur en dessous.
    Bonne continuation et encore merci.
     
    damien44 , 25 Novembre 2011
    #7
  8. lemeilleur
    Belgique
    salut va voir le site rockolw la aussiil ont de bon produit
     
    lemeilleur , 28 Novembre 2011
    #8
  9. Nono
    Belgique
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

renforcer isolation peice sous pente de toit

Isolation 26 Août 2013

Avis sur l'isolation d'un comble aménageable

Isolation 10 Août 2009