renforcement solives pour plancher bois

  1. piecom
    (92) Hauts-de-Seine
    Bonjour,

    J’ai vu plusieurs exemple de renfort de plancher par @fradeco, ma situation s’en rapproche avec des particularités.J’espère @fradeco que vous verrez ce message

    Contexte : rénovation, réaménagement de combles anciennement partiellement habité

    Description de la structure ancienne du plancher du niveau des combles :
    • Niveau de 7,2 m x 7,8 m avec un mur de refend au milieu des 7,8m
    • Dimension des solives
      • Solive de 160 mm de haut
      • Alternance de solives de 60mm et de 30mm d’épaisseur
      • Entraxe : ~ 45 cm
    • Portée des solives: 380 à 400 (pièce en trapèze)
    • Entretoises entre les solives : en général 2 entretoises sur la portée de 380. Hauteur variable des entretoise (11cm à 16 cm)
    • Je précise que les solives font fortement le ventre, mais :
      • elles soutenaient avant 2 mur en brique, qui eux-mêmes soutenaient l’essentiel de la charpente
      • les murs ont été supprimés et la charpente intégralement reprise, elle se repose maintenant sur les murs extérieurs

    Objectif :
    • Combles aménagée complètement habitable ( 1 suite parentale avec une salle de bain)
    • Donc charge d’exploitation standard de 150kg/m2 attendue
    • Planché en dalles OSB 22mm puis
      • parquet collé sur 80% de l’espace
      • zone salle de bain avec natte de désolidarisation Ditra 25 + carrelage
      • cloison uniquement pour la salle de bain : placo hydrofuge + carrelage + meuble accroché, donc cette cloison sera un peu lourde

    POINTS SUPER IMPORTANTS :
    • 1/ nous ne voulons pas reprendre les plafonds de l’étage du dessous
      • Ces plafonds sont en bacula, donc petite lamelles de bois clouées sur les solives existantes et plâtre entre les solives, qui remonte ~2-3 cm au-dessus des lamelles
    Donc :
      • Il reste ~12cm de hauteur de solives exploitables pour un contre solivage (je garde 1cm de marge)
      • On ne peut pas supprimer les entretoises existantes pour remettre des poutres de bout en bout(sinon on arrache le bacula)
    • 2/ La hauteur sous plafond dans les combles étant limitée nous ne pouvons pas rehausser plus le plancher, au-delà du rattrapage de la planéité, nous devons donc faire le contre contre-solivage le moins haut possible

    Autres remarques :

    • un premier plancher a été posé par une entreprise:
      • Reprise de la planéité en vissant des tasseaux de 45 x 70 sur le côté des solives
      • Dalle OSB 22mm
    • nous allons faire retirer les Dalles OSB pour les reposer correctement :
      • les dalles OSB sont mal posées et le plancher grince
      • le problème est que le petit bout des planches ne reposent pas sur les solives
    • Nous nous posons maintenant la question de reprendre la structure de façon un peu plus conséquente que la première version suite à différentes lecture dont ce forum
    • Le rattrapage de planéité fait que le niveau final du plancher est juste au-dessus de certaine des solive existantes, mais 4 cm au-dessus d’autres, sans compter le ventre

    Qu’en pensez-vous ?
    • La structure existante avec les tasseaux de 45 x 70 peut-elle suffire ? quelle charge d’exploitation alors ?
    • Comment renforcer les solives existantes par un contre solivage permettant d’atteindre 150kg/m2 (en retirant éventuellement les tasseaux qui avait été mis)?

    Photos jointes et plans joint.

    Merci pour votre aide,

    Pierre.
     

    Fichiers attachés:

    piecom , 7 Juillet 2021
    #1
  2. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    @piecom bonjour

    Compte tenu des exigences cela ne va pas être un renfort au sens propre du terme.
    Les pièces appliquées latéralement devront être ajustées de telle manière qu'elles soient bloquées entre les entretoises pour faire corps avec les pièces latérales suivantes et les entretoises.

    La structure devra répondre dans son ensemble à la performance de la charge la plus défavorable.

    Sur cette base, voici pour info, sans prétention, à titre indicatif et sous toutes réserves mêmes quelconques, ce qui résulte d'un calcul simplifié selon l'Eurocode 5


    Si on considère une charge de 237 kg/m² dont 150 kg/m² de charges d’exploitation + 87 kg/m² de charges permanentes uniformément réparties comme suit :


    · Revêtement de carrelage céramique collé ép. 10 mm max. = 15 kg/m²

    · Panneaux d'OSB 3 ép. 22 mm = 13 kg/m²

    · Poids propres des solives renforcées de résineux supposées être de classe C 18 = 23 kg/m²

    · Plafond enduit sur lattis ép. +/- 30 mm = 23 kg/m²


    Dans cette hypothèse, pour une classe de service 1 (local chauffé) il faudrait mettre en oeuvre pour une portée moyenne de 3.90 m maximum des solives de résineux de classe minimum C 18 d'une section minimum de 94 x 160 mm espacées de maximum 30 cm d'axe en axe et ceci sur la base d'un état limite de service dont le résultat du calcul de la flèche nette finale est inférieur à la flèche maximum admise dont la contrainte correspond à la formule. L/350 = 11.1 mm

    Déformation au centre de la structure sous l’effet de la charge globale = 10.7 mm


    A cet effet, les solives existantes seront renforcées alternativement par l’application par collage et vissage sur un flanc de solive d’une gîte d’une section de 64 ou 30 mm x 120 mm
    Les 64 mm peuvent éventuellement être 2 x 32 x 120 mm



     - RENFORT solive 1 face.jpg
    Ligne d'application de la colle.
     - Ligne d'application de collage.jpg
     
    fradeco , 8 Juillet 2021
    #2
  3. piecom
    (92) Hauts-de-Seine
    Bonjour @fradeco,

    Merci pour votre réponse.

    Si j’utilise 2 planches de 32mm, plutôt que une de 64mm, puis-je les mettre de part et d’autre des solives de 30 : serais-ce mieux, moins bien ou neutre ?

    Vous indiquez qu’il faudrait « 94 x 160 mm espacées de maximum 30 cm ", mais
    • vous rajoutez 64 x 120, ce qui prend bien en compte ma contrainte de 120cm de hauteur, mais ne fait que 94 x 120 et non 94 x 160
    • et mon entre-axe est de 45cm, donc il restera de 45 cm
    Y-a-t-il quelque chose à adapter dans les calculs ou 94x120 avec entre-axe de 45 serait-il suffisant ?
     
    piecom , 8 Juillet 2021
    #3
  4. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    @piecom bonjour,

    Autant pour moi. ;( En fait la situation de renforcement est fort différente de l'habitude et le résultat sort du calcul annoncé un peu rapidement. Sorry.

    Pour le renforcement, oui la largeur de la section totale 94 mm peut-être la somme de plusieurs pièces comme 32 + 30 + 32 = 94 mm ou 60 + 34 = 94 mm c'est selon vos possibilités et facilités de mise en oeuvre.

    Dans le cas des contraintes imposées il faut selon moi faire flèche de tout bois, et dans les calculs d'inertie il faut également prendre en compte l'épaisseur de l'OSB.

    Après contrôle, l'espacement de 30 cm d'axe en axe est l'espacement maximum entre axes des solives renforcées pour la charge annoncée et une hauteur de solive de ~160 mm.

    Pour maintenir l'espacement de 45 cm d'axe en axe, il faut renforcer les solives pour atteindre la section de 94 x 180 mm c'est à dire que vous devez appliquer par collage et vissage sur le chant supérieur des solives une lame de bois de 60 x ~22 mm d'épaisseur. Cela peut être une lame d'OSB de 22 mm mise à dimension.

    REMARQUE:
    Il faut préciser que les calculs sont basés sur un état limite de service dont la flèche maximum admise est basée sur la contrainte de L/350.
    Pour un revêtement de sol carrelé il serait préférable que cette contrainte soit de L/600 pour éviter que le support soit trop souple.
    Mais cela va encore faire augmenter la hauteur du renforcement. :-s
     - RENFORCEMENT DE SOLIVE 4.jpg
     
    Dernière édition: 9 Juillet 2021
    fradeco , 9 Juillet 2021
    #4
  5. piecom
    (92) Hauts-de-Seine
    Bonjour @fradeco,

    Merci beaucoup pour ce complément de réponse.

    Vous indiquez un besoin de 94 x 180 pour l’entre-axe de 45, le fait d’avoir 94 mm uniquement 142mm de haut et le reste de la hauteur à 30mm ou 60 mm est-il bien OK dans vos calculs?

    La mise en œuvre d’un complément sur le dessus des solives existantes me semble complexe dans mon cas, car les solives font beaucoup le ventre :
    • Voir photo ci-dessous
    • Comme je l’indiquais dans le 1er message elles supportaient avant des murs qui eux-mêmes supportaient la charpente, mais les murs sont supprimés et la charpente repose sur les murs extérieurs
    • J’ai lu un autre cas que vous avez traité avec des compléments sur le dessus et c’était super adapté car des solives bien planes en bon état
    => S’il existe une technique pour venir augmenter la hauteur de ces solives qui font le vente, je suis intéressé. Par exemple: gites des 2 côtés (collées et clouée) + produit fibré à couler entre les deux ?????


    Le contre solivage est également pour moi une façon de retrouver la planéité.

    Du coup je me suis mis à envisager un renforcement avec des gites plus épaisses, mais l’équivalent semble très large (j’ai essayé de garder à peu près constant le produit « base x hauteur^3 » ) :
    • 2 gites de 50 x 150 de part et d’autre des 60 x160
    • 2 gites de 63 x 150 de part et d’autre des 30 x 160

    Le mieux est l’ennemi du bien, ce renforcement me semble énorme, en dehors du coût, cela peut éventuellement créer des problèmes. Par exemple, au total, cela rajoute ~950kg sur 50m2, ~20kg/m2, cela me semble encore acceptable, mais peut-être pas.


    Mes excuses pour l’ajout de nouvelles interrogations à chaque message.

    Pierre.
     

    Fichiers attachés:

    piecom , 11 Juillet 2021
    #5
  6. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    @piecom bonjour,

    Si la structure doit répondre aux calculs absolus:
    Pour une portée moyenne de +/- 3.90 m avec un entraxe de 45 cm d'axe en axe, il faut mettre en oeuvre des renforts de résineux de classe C 24 (Epicéa, ou Oregon ou Douglas) d'une section total de 160 x ht 150 mm (50 + 60 + 50 mm) et (63 + 30 + 63 mm) appliqués par collage et vissage sur les flancs des solives existantes. Les renforts d'une pièce auront une longueur de 5 cm inférieur à la portée. Sur cette base les solives renforcées seraient en mesure de supporter chacune une charge globale d'au moins 418 kg

    C'est à vous de voir ce qui est possible.
     
    fradeco , 12 Juillet 2021
    #6
  7. piecom
    (92) Hauts-de-Seine
    Merci.
     
    piecom , 12 Juillet 2021
    #7
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

renforcement de pannes et de chevrons

Toiture, Charpente 19 Juin 2021

Renforcement solive par le "haut" !

Toiture, Charpente 27 Juin 2020

renforcement de solivage

Toiture, Charpente 17 Mai 2020

Renforcement de solivage

Toiture, Charpente 29 Septembre 2019

renforcement solivage plancher r+1

Toiture, Charpente 14 Septembre 2019