Régulation sur chaudière VIESSMANN VITODENS 333F FR3B

  1. Serg
    (59) Nord
    Bonjour à Tous et Meilleurs Voeux à Chacun pour la nouvelle année!

    Encore une réflexion sur les principes de la régulation du chauffage et surtout des questions pour une optimisation. du rendement de l'installation.

    Début décembre, nous avons changé notre anciènne chaudière (28 ans) haute température de 27 KW ainsi que notre ballon ECS au gaz (complètement antartré) indépendant de 17 ans pour une chaudière à condensation de marque VIESSAMNN 333F FR3B avec ballon d'eau chaude intégré de 130 litres à serpentin pour le tartre.

    Nouvelle chaudière installée de puissance modulante entre 4,7KW et 23,7 KW pour une régime d'eau de 80°/60°C qui alimente 11 radiateurs en place en fonte d'aluminium.

    Radiateurs installés en 1993 dont la puissance totale annoncée par le constructeur est de 19,886 kw sur la base d'un régime d'eau de 90°/70°C pour un delta ((90°Dép + 70° Ret) / 2 -20°)) = 60°C. T°de consigne en normal de 20°C. Puissance surdimensionnée à l'époque. Ce qui s'est confirmé dans le termps puisque la maison a toujours été chauffée correctement avec des T° ancienne chaudière comprises entre 55°C et 70°C depuis 1993 (date de notre eménegement).


    Chaudière installée avec régulation vitotronic 200 type HO1A avec sonde extérieure (courbes de chauffe) compensée par ue sonde d'ambiance intérieure VITOTROL 300 A.

    Les codages d'usine n'ont pas été modifiés, à l'exception de:

    Codage BO: 3.
    T° de consignee ECS à 50°C
    Programmation horaire du réduit à 17°C en nuit et en période d'absence
    Programmation horaire du normal à 20°C en WE et en présence.


    Première impression sur un mois et demi de fonctionnement de la nouvelle installation: une consommation d'énergie gaz en baisse sensible pour un confort chaleur douce à T° souhaitée.

    A confirmer toutefois par les relevés (2 observations par jour) qui seront effectués et à conforter par un peaufinage de la régulation. Sur ce deuximèe point, ça ne semble pas être "de la tarte". Il faut bien essayer!

    Les observations:

    Consommation journalière moyenne de observée (sur les quatre saisons) avec l'ancienne installation de 10,5M3 à partir de la dernière facture annuelle de gaz.

    Consommation journalière moyenne observée sur le mois de décembre (dont une semaine avec l'ancienne installation) de 14,5M3

    Consommation journalière en moyenne gissante sur le mois de février avec la nouvelle installation de 12,10 M3

    Par exemple le 9 janvier 2011:

    Temps de fonctionnement brûleur de 3 heures en Réduit
    Temps de fonctionnement brûleur de 8 heures en Normal
    Consommation totale journée de 8 M3
    Température Intérieure Matin 19,3°C (N), Soir 20,9°C (N) Consigne 20°C
    Température Extérieure Matin 4°C, Soir 3°C
    Température Chaudière Mode Chauffage matin de 54°C
    Température Chaudière Mode Chauffage soir de 38°C

    Réglages // et pente sur 0 et 1.0


    Sur un mois et demi d'e fonctionnement:

    Température Chaudière Max observée de 57°C
    Maison correctement chauffée avec T° de consigne en modes Normal et Réduit respectées en général pour des réglages de // et pentes respectivement inférieurs ou égaux à 0 et 1.2.

    Au delà de ces réglages, T° en mode normal supéruere de 1° en moyenne le soir par rapport à la consigne (20°C). T° de consigne en mode réduit (17°C) difficile à atteindre à priori (à confirmer mais augementation du temps brûleur constaté en tous cas en réduit).

    Le peaufinage des réglages de la régulation/

    L'idée directrice serait de faire fonctionner le plus longtemps possible le brûleur dans une journée en modulant à la plus basse puissance pour obtenir le confort souhaité et programmé.

    A l'image de la conduite automobile dite éconimique, en mêm temps qu'écologique. Je retiendrai surtout le différence au niveau de ma facture de gaz, au prix atteint par le 33!


    Pour l'instant deux piste de travail en vue:

    1. Parallèle et Pente: trouver les bons réglages //et pente en fonction des T° extérieures pour avoir le confort à moindre coût. Vos conseils sont les bien venus.....

    2. Puissance Max de la chaudière en fonctionnement en mode chauffage: limiter la puissance Max de la chaudière permettrait d'allonger le temps de fonctionnement du brûleur en modulant d'avantge vers le bas tout en donnant le confort température souhaité (voir peut être augmenté car moins d'à cuop dans le chauffage).

    Dans notre cas, un puissance chaudière réglée à 100% pour le moment, soit 23,7 KW pour une puissance Max demandée en fonctionnement des radiateurs de 19,886 KW.

    Cette puissance Max des radiateurs en fonctionnement sollicitable au besoin dans un régime d'eau de 90°/70°C qui n'a jamais été atteint avec l'ancienne chaudière et qui ne le sera jamais avec la nouvelle chaudière à condensation.

    Si l'idée est valable, pouvez-vous me donner le % à retenir pour le nouveau réglage de la puissance ainsi que le codage à utiliser? Pas trouvé clairement à la lecture de a notice de la régulation.


    Pour INFO:
    Codage C6:74 limitation de la T° Max de Départ à 74° d'usine non modifiée.
    Codage 06 : 81 limitation de laT° Max de l'eau de la chaudière à 81°C

    En pratique, j'ai observé que:

    1. La T° Max atteinte de l'eau de chaudière est de 74°C lors de la production d'ECS uniquemet.

    2. La T° chaudière est toujours supérieure à la T° Départ des radiateurs.


    D'autres pistes de travail sont en cours d'analyse, mais mon message est déjà plutôt long et je m'en excuse.

    Merci pour vous conseils par avnece.
     
    Serg , 11 Janvier 2011
    #1
  2. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Pente et parallèle de chauffage dépendent essentiellement des caractéristiques du bâtiment.
    Chipoter au jour le jour ne me semble pas la bonne formule.
    Si votre confort est assuré dans les grandes lignes, je vous conseille simplement de faire un tableau de relevés de vos observations sur toute une saison de chauffe (sans faire de modifications je le rappelle) et de travailler sur ce document pour modifier les paramètres de votre chaudière la saison prochaine.
    Vous pourrez certainement avoir un avis très pointu en vous adressant avec vos relevés chez Viessmann.
    Prenez contact maintenant avec eux et demandez leur les paramètres dont ils ont besoin et l'emplacement optimum des thermomètre extérieurs et intérieurs que vous devrez installer.
     
    pacifique7640 , 12 Janvier 2011
    #2
  3. Serg
    (59) Nord
    Merci Pacifique pour ton conseil,

    Je suis plutôt d'accord que // et pente dépendent du bâtiment à chauffer (surface, volume, islolation.......): 130 M2 avec 373 M3, maison de ville en RDC + 2 Etages. Une façade nord ouest coté jardin, une façade sus est côté rue.

    De plus, j'habite à LILLE, dans le nord, où il n'est pas rare (en exagérant un peu) d'observer le déroulement des quatre saisons en quelques jours successifs.

    Observations ce moment même:

    T° Extérieure 10°C pour une T° chaudière de 37°C.
    Brûleur en marche. Temps de marche depuis hier soir: 4 heures.
    T° Intérieure 20,3°C avec une T° de consigne à 20°C.
    Confort en chauffage observé avec ue //0 pente 1.00.

    D'accord donc sur le fait qu'il ne faut pas passer son temps à modifier // et pente.

    En effet, l'écart de T° chaudière - T° extérieure 37°C pour 10°C (normalemet 2,5°C d'aeau pour 1° C d'air, soit 25°C en ce moment) montre que la régulation ne se fait pas par rapport à la T° extéreure à l'instant même où je fait le relevé mais par rapport une T° extérieure amortie ou lissée sur une période donnée.
    Du moins, c'est ce que je crois observer, sans doute dans le but d'éviter les "à coups" dans le fonctionnement de la chaudière.

    D'où pas d'à coup à donner par des changements répétitifs de // et pente. De mêm, modifier le codage influence de la sonde d'ambiance intéreure programmée d'usine sur la régulation par température extérieure ne serait pas forcément une bonne idée.

    Reste que sur ces idées, il pourrait être intéressant de "faire coller" au plus près la puissance Max du brûleur avec la puissance Max réllement mobilisable des radiateurs. Dans le but de montées en T° commandées par la régulation plus lentes: augmenter le temps de fonctionnement du brûleur avec une modulation de puissance au plus bas.

    Comment calculer le % de puissance Max (de 23,7KW) à partir des données communiquées dans mon précedent message?

    Quel codage utiliser pour pour programmer la nouvelle puissance au lieu des 100% actuellement.

    Effet attendu, meilleurs confort de chaleur car moins souvent les radiateurs froids quand coupure du brûleur (réduire le nombre de coupures brûleurs) et des économies d'énergies.

    Renvoie vers mon précédent message.

    D'accord aussi sur la nécessité de faire des observations:

    Les 7 observations communiquées dans le premier messages sont faites deux fois par jour (matin et soir) dans un tableur depuis maintenant deus mois. D'où mes annoces de consommation moyenne journalière. Petite dans mon message, 12,20 M3 pour la consommation moyenne lissée sur décembre / janvier et non janvier/février.

    Il ne m'est pas possible pour l'instant de relever physiquement les T° Départ/Retour en chaudière car je n'ai pas les instruments me le permettant (mesures par thermomètre de contact classique ou lazer faussée par la T° ambiante en cave de 10°C en moyenne: endroir où se trouve la chaudière).

    Oui, je pense que ça pourrait être utile par la suite de contacter VIESSMANN avec mes relevés étoffés sur une saison. Je n'ai cependant pas de cordonnées pour les contacter dans le nord.

    Sonde extérieure posée à 2,50 m du sol sur façade nord ouest. Sonde d'ambiance intérieure de compensation posée à 1,50 m du sol, hors influence d'apport de chaleur "atypiqueé.

    Mais en attendant, j'ai le sentiment qu'il serait intéressant de travailler en lissage, comme pour la régulation en fonction de la T° extérueure avec compensation par sonde intérieure, de:

    1. Lisser les temps de fonctionnement du brûleur (plus longtemps et moins de coupures) par un fonctionnement plus en rapport avec la sollicitation des radiateurs.

    2. Lisser la circulation dans les radiateurs par un équilibrage à partir de l'ouverture des vannes retour. A ce sujet j'aimerais avoir également des conseils et des informations sur les règles à appliquer pour le réglage du delta T° entre départ et retour sur chaque radiateur.

    Un exemple, j'ai pu constater que lorsque les vannes retour sur les radiateurs sont ouvertes à fond, le delta T° Départ / Retour ne dépasse pas 2° à 3°C. J'en ai déduuit une circulation trop rapide, avec un retour trop rapide en chaudière, ne permettant pas un échange thermique suffisant entre le radiateur chaud et la pièce à chauffer. D'où une circulation départ / retour cahudière très rapide pour atteindre la T° de consigne avec une consommation d'énergie plus importante, d'autant que moins de condensation dans certains cas de T° extérieures très basses.

    Des règles, mais lesquels.

    Merci d'avance pour vos réponses.
     
    Serg , 14 Janvier 2011
    #3
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Compatibilité chaudiere et regulation viessmann

Chauffage 8 Décembre 2014

Panne regulation chaudiere fuel

Chauffage 13 Novembre 2014

Régulation Domoklima sur chaudière Edilkamin Orlando

Chauffage 17 Novembre 2013

régulation circulateur sur chaudière BUDERUS

Chauffage 15 Novembre 2013

Pbme régulation chaudière Riello condens family avec sonde extérieure

Chauffage 11 Février 2013