Reconstruction mur mitoyen

  1. Bonjour,
    Je viens d'acheter une maison 1930 (toute en longueur sur 5 mètres de façade avec 2 mitoyennetés); une extension a été rajoutée à la maison pour agrandir l'espace (4 m supplémentaires, hauteur 3 m) avec un toit plat et une vérrière dessus.

    Cette extension n'a pas été déclarée par les anciens propriétaires au cadastre et en plus de ça un des murs de cette extension est clairement sur le terrain du voisin. Il a un projet d'extension de sa maison mais ne pourra pas se servir de ce mur (20 cm d'épaisseur) car il ne supportera pas le poids de son extension; d'où son envie de me faire détruire ce mur et de le reconstruire soit sur mon terrain, soit à cheval sur les 2 et en faire un mur mitoyen. Je vous épargne les histoires de procédures juridiques.

    Je pense donc à la 2ème solution pour partager les frais, et qui me permettra également de gagner du volume histoire que tout le monde y trouve son intérêt.

    J'imagine le scénario sur 15 jours comme étant celui là, mais j'ai encore des interrogations :
    1) supprimer le plafond qui m'a l'air d'être des séries de chevrons avec un revêtement comme un feutre bitûmé
    2) démolir le mur
    3) refaire les fondations (quelle est la règle de l'art à ce sujet en terme de prodondeur, de renforcement, etc.)
    Et avez vous une idée du coût pour des fondations par une entreprise (le mur fera 6 m de long, 3 m de haut)
    4) remonter le mur mitoyen en quelle épaisseur ? sachant que lui aura un étage à l'extension et moi rien
    Et avez vous une idée du coût pour monter un mur par une entreprise (le mur fera 6 m de long, 3 m de haut)
    5) remonter mon toit d'extension et en profiter pour l'isoler

    Si quelqu'un a des précisions à m'apporter ou une expérience à partager elle sera la bienvenue, par avance merci

    Polo
     
    polo5 , 13 Avril 2008
    #1
  2. Pierrot61
    Belgique
    En somme, vous posez les questions auxquelles le premier entrepreneur de maçonnerie venu vous répondra sans problème...
    Et si vous en interrogiez deux ou trois, devis à l'appui, ce serait parfait.
    Cela fait, rien ne vous interdit de vous y mettre vous-même si telle est votre (éventuelle ?) intention.
    Fondations en sol normalement stable sous nos latitudes: classiquement à 80 cm de profondeur, semelle égale à deux fois l'épaisseur du mur prévu, épaisseur de la semelle égale à la moitié au moins de la largeur de la semelle, blocs de 39x39x19 jusqu'à hors sol et... au delà... à voir en fonction des intentions d'utilisation respectives (peut-être faudra-t-il penser à l'isolation phonique ?).
    Bien à vous !
     
    Pierrot61 , 14 Avril 2008
    #2