qui a pratiqué la vermiculite ou le Vermaspha?

  1. stef
    (79) Deux-Sèvres
    Demande de retours d'expériences :

    Bonjour,

    Dans un contexte de rénovation d'une maison ancienne (début 19 ème), il s'agit de créer des pièces à l'étage, qui est actuellement un grenier, dont le sol repose sur un plancher sur solives. Celui-ci constitue la seule séparation avec le rdc.
    Il convient donc d'en renforcer l'isolation thermique et acoustique.

    Parmi les recommandations reçues :
    1/ de mettre en place à une chape allégée - incorporant des billes de polystyrène ou de vermiculite, d'une épaisseur moyenne de 5 cm et d'une densité de 1 soit 50 kg au m².
    2/ une chape béton classique mais sur un appareillage métallique permettant un renvoi de charges sur les murs et les refends,
    3/ Proposition nous a été faite de recourir à un isolant léger. qui remplacerait la chape béton ou allégée, et serait ensuite recouverte par un plancher OSB de 15 . Il s'agit de billes de vermiculite enrobées de goudron, très légères, que l'on déverse sur le plancher et qui s'agglomèrent à la pression, en se contractant.
    Ce produit est commercialisé par EFISOL, sous le nom VERMASPHA. Il existe depuis de nombreuses années. Il se vend en sacs de 50 litres.

    Etant donné la superficie envisagée ( 80 m²) et à la demande d'autres participants à Bricozone sur notre question "choix d'isolation sur plancher ancien", nous souhaitons aujourd'hui relancer ce point spécifique en attendant :

    1/ surtout des retours d'expériences d'utilisateurs, quant à d'éventuelles difficultés d'application, ou de prévision des quantités nécessaires, de satisfaction après utilisation, et d'évaluation dans le temps.
    2 /éventuellement des indices pour s'approvisionner aux meilleurs prix, il nous faudrait en effet de l'ordre de 130 à 150 sacs, soit environ 7000 litres de produit, et nous mesurerons avec intérêt, une différence, même de un à deux euros par sac.. comme chacun pourra l'imaginer.
    3/ le cas échéant si d'autres produits comparables existent à votre connaissance.

    Par avance, merci
     
    stef , 13 Janvier 2009
    #1
  2. nico-motos
    (22) Côtes-d'Armor
    bonjour et MEILLEURS VOEUX pour cette nouvelle Année 2009,
    Je possède exactement le même type de grenier, sur une surface de 110m², et que j'ai isolé et aménagé il y a environ un an.
    A mon humble avis, le mieux dans votre cas serais une isolation par vermiculite sur l'intégralité de la hauteur séparant le plafond du dessous et le haut des solives du grenier. l'application est on ne peut plus simple mais c'est le coût m'a freiné dans ma propre rénovation.
    Ma solution fût donc partagée:
    * pour des raisons anti-allergique, j'ai opté pour la vermiculite en isolation au niveau des chambres des enfants et amis (12m² + 15m² + 21m²) soit 48m² sur 14cm d'épaisseur dans ce matériaux
    * pour des raisons de coût, tout le reste a été isolé par de la laine de verre en rouleau entre solive (découpe à la scie et cutter avec chevauchement des bandes papier) dune épaisseur de 15 cm (de mémoire!!!).
    J'ai ensuite recouvert la totalité de la superficie en plaque OSB de 15.
    AVANTAGE: Coût réduits (je vais rechercher les coûts exacts...), mise en place très facile, poids réduit sur plafond de l'étage du dessous et... gain de 5°c dans toutes les pièces avec chauffage équivalent voir moins fort dans les chambres (vermiculite très éfficace).
    je vous recontact pour plus d'infos
    cordialement
    nico
     
    nico-motos , 13 Janvier 2009
    #2
  3. stef
    (79) Deux-Sèvres
    bonjour,

    je ne visualisais pas l'effet de votre proposition: "une isolation par vermiculite sur l'intégralité de la hauteur séparant le plafond du dessous et le haut des solives du grenier"
    mais c'et probablement du fait que j'ai omis de préciser que le plafond du rdc n'est pas recouvert de faux plafond, qui permettrait de déverser ou poser un isolant. En fait la volonté de laisser les solives apparentes ainsi que la sous face du plancher, est à la fois esthétique, elles seront en effet blanchies, et permettra d'en mieux contrôler l'état.
    de ce fait, l'absence d'utilisation de flim plastique sur le sol du grenier, comme pour une chape, évitera les risques de condensation. De plus une VMC a été installlée pour le rdc
    notre perspective d'isolation s'effectuerait donc au niveau du sol du grenier, par application de cette vermiculite asphaltée, sur la surface des 2/3 du grenier, pour ensuite un recouvrement similaire au vôtre (OSB 15), avant de monter des cloisons.

    je partage votre analyse sur la réduction du poids, la mise en place facile, et serai naturellement intéressé par vos conditions d'approvisionnement (vrac ou sacs, et prix ?)

    Merci de votre retour,
     
    stef , 15 Janvier 2009
    #3
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

vermiculite en chape sèche

Gros Oeuvre Général 1 Août 2012