Plancher dangereux ou pas ?

  1. crazy45
    (45) Loiret
    Bonjour,

    Nous avons acheter une maison comportant un étage qui était utilisé à l'époque pour le stockage de la paille .

    Nous avons retiré le sol de l'étage qui n'était pas du tout de niveau afin de repartir sur de bonnes bases.

    j'aimerais savoir si il est possible de poser des dalles osb sur un plancher préparer comme sur la photo ci-dessous ?

    [​IMG]

    Les charges sont elles bien réparties et soutenus ?


    Cordialement, ADrien
     
    crazy45 , 8 Janvier 2015
    #1
  2. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour crazy45,

    En l'état et sur la base de l'Eurocode 5, à titre indicatif et sous toutes réserves, votre structure de plancher composé de:
    solives de bois résineux, pour une classe de service 1, (Humidité inf. à 12%)
    D'une portée de 2.60 m.
    D'une section de 75 x 185 mm
    Espacement de 40 cm d'axe en axe.
    Sur lesquelles reposent des lambourdes de 63 x 38 mm entraxe 40 cm.

    Seraient en mesure de reprendre une charge maximum de 826 kg/m² uniformément répartie comme suit :

    Charges permanentes : (En commençant par le dessus)
    Parquet mélaminé flottant ép. 8 mm = 5 kg/m²
    Panneaux d'OSB ép. 22 mm = 15 kg/m²
    Poids propre Lambourdes = 3 kg/m²
    Poids propre solives = 15 kg/m²
    Isolation acoustique ép. 100 mm = 5 kg/m²
    Plafonds en plâtre sur lattage bois ép. 25 mm = 38 kg/m²

    Charges d'exploitations:
    Charges fixes et temporaires (mobiles) = 745 kg/m²

    Vérification contrainte de flexion (ELU) Etat Limite Ultime

    Bois résineux supposée être de classe C 24.
    Limite d'élasticité 1.100 daN/mm²

    Résistance max. de flexion = (fmk*y)kdef*ksys*kh = 9.75 Mpa
    Contrainte de flexion = Mmax/(i/v) = 9.69 Mpa > OK
    Contrainte de cisaillement max. admissible.
    Module de cisaillement = (fvk*kdef)/yM= 1.85 Mpa

    Vérification effort tranchant = Eff.T /(2/3 de ht sol.) = 0.69 Mpa > OK

    Vérification des déformations (ELS) Etat Limite de Service.
    Flèche limite max. Wlim. L/400 = 6.5 mm
    Flèche instantanée Winst = (5/384)*((p inst*L^4)/(E*I) = 4.5 mm < 6.5 mm = OK
    Flèche différée W creep. = (5/384)*((p inst*L^4)/(E*I) = 1 mm.
    Flèche max. admise W fin.lim. L/350 = 7.4 mm
    Flèche nette finale W net fin = W inst + W creep = 5.5 mm < 7.4 mm = OK.

    Comme vous pouvez le voir, si les données sont exactes vous n'avez pas trop de soucis à vous faire.

    Bonnes réflexions ;-)
     
    Dernière édition par un modérateur: 13 Janvier 2015
    fradeco , 8 Janvier 2015
    #2
  3. crazy45
    (45) Loiret
    wahou, ça c'est une réponse complète ! merci Fradeco !

    j'avais un gros doute les les lambourdes de 63 x 38 mm entraxe 40 cm !

    A la base nous avons retiré :
    4 000 tomettes à 1 kg chacune > 4 000 kg
    1 lit de sable > 1 000 kg
    1058 brique mises à plat entre poutre > 5290 kg

    Mais quand j'ai fais le calcul et à la vue du résultat, je ne pensais pas qu'une telle structure pouvait supporter un tel poids et je pensais m'être trompé .

    Encore merci pour votre réponse Fradeco et bonne soirée :)
     
    crazy45 , 8 Janvier 2015
    #3
  4. crazy45
    (45) Loiret
    Désolé Fradeco mais j'ai encore besoin de vous .

    Nous souhaitons également faire une extension de type MOB.
    Pouvez-vous me conseiller d'après le plan que j'ai fait ci-dessous ?
    Mon hésitation porte sur la toiture, puis-je utiliser des section en 45x145 sur une portée de quasiment 4m et ayant une entraxe de 60cm sachant que ce sera une toiture en ardoise ?

    [​IMG]
     
    crazy45 , 12 Janvier 2015
    #4
  5. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour crazy45,

    En préliminaire, j'attire votre attention sur le fait qu'un revêtement en ardoises sur une toiture ''plate'' (votre croquis) implique un minimum de pente pour que cette toiture soit parfaitement étanches. Si mes souvenirs sont exactes, je pence qu'une pente de 20° est un minimum. :-s

    Ceci dit, dans les calculs j'ai considéré que la toiture est plate.
    Comte tenu de la configuration je suppose que vous allez rendre le plafond indépendant de la toiture. Je n'ai donc pas pris en compte les charges d'un faux plafonds.

    Voici à titre indicatif et sous toutes réserves, ce qui résulte d'un calcul basé sur l'Eurocode 5

    Des solives (chevrons) d'une portée de 4.00 m
    D'une section de 45 x 175 mm
    Espacées de 40 cm d'axe en axe,
    Seraient en mesure de reprendre une charge de 177 kg/m² uniformément répartie comme suit :

    Charges permanentes : En commençant par le dessus.
    Revêtement d'ardoises ép. +/- 15 mm = 42 kg/m² (Tasseaux compris)
    Isolation PU ép. 120 mm = 7 kg/m² (Pare vapeur compris)
    Panneaux OSB ép. 22 mm = 15 kg/m²
    Poids propre = 10 kg/m²
    Charges temporaires = 1 homme + matériel et/ou neige = 105 kg/m²

    Flèche max inst. admise = 4.000/300 = 13.3 mm
    W inst = 10.7 mm < 13.3 mm = OK
    F. dif. W creep = 5 mm
    Flèche max. limite admise = 4.000/250 = 16 mm
    W inst. + W creep = 15.8 mm < à 16 mm = OK.

    Bonne suite de réflexion. ;-)
     
    Dernière édition par un modérateur: 14 Janvier 2015
    fradeco , 12 Janvier 2015
    #5
  6. crazy45
    (45) Loiret
    Merci Fradeco pour votre réponse et je pense que je n'ai pas donné assez d'explication :)

    Il s'agira d'un toit végétalisé (changement d'avis par rapport à l'ardoise) avec pose d'une membrane EPDM, plus précisément les couches seront comme suit :
    - dalles osb 22 mm ou 18mm j'hésite
    - pare vapeur
    - isolant (probablement polystyrène extrudé)
    - membrane EPDM
    - terre

    Les solives seront espacées de 60 cm et d'une dimension de 175x63 mm.

    Mes questions sont les suivantes:
    -Avec ces changement, la charpentes sera t-elle en mesure de supporter le poids ?
    -Si non quelle section de solives me recommanderiez-vous ?
    -Est-il préférable d'avoir de l'OSB3 en 22 ou 18 mm ?
    -Pensez-vous que l'ossature bois en dessous est assez solides ?
    -J'ai doublé certains montants de l'ossature bois dans l'esprit de le renforcer celle-ci, pensez-vous que cela aide ou pas du tout ?
    -J'ai effectué une sorte de chainage (en rouge), est-ce utile d'après vous ?

    Un grand merci pour toutes vos précisions


    -- nouveau schémas --
    [​IMG]
     
    crazy45 , 13 Janvier 2015
    #6
  7. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour crazy45.

    Pour une toiture végétalisée, voici ci-après le croquis sur la base duquel les charges ont été calculées.
    [​IMG]

    Charges permanentes :
    Végétal et substrat (humide) ép. 100 mm = 150 kg/m²
    Couche drainante et de filtration ép. 70 mm = 5 kg/m²
    Etanchéité et pare vapeur ép. 8 mm = 4 kg/m²
    Isolation ép. 120 mm = 6 kg/m²
    Support bois (Osb) ép. 22 mm = 15 kg/m²
    Poids propre des chevrons = 16 kg/m²
    Charges occasionnelles et/ou temporaires = 100 kg/m².
    Soit un total de 296 kg/m².

    Sur cette base, pour une portée de 4.00 m il faut envisager des chevrons de résineux classe C 24 et classe de service 2 d'une section de 63 x 173 mm espacés de 30 cm d'axe en axe.

    Flèche max inst. admise = 4.000/300 = 13.3 mm
    W inst = 9.6 mm < 13.3 mm = OK
    F. dif. W creep = 5.8 mm
    Flèche max. limite admise = 4.000/250 = 16 mm
    W inst. + W creep = 15.4 mm < à 16 mm = OK.

    ATTENTION: Pour la charge temporaire, 100 kg/m² est un minimum compte tenu des phases de gel, dégel, re-gel successives qui peuvent alourdir sensiblement la charge permanente.

    N.B. La ceinture de 140 x 140 mm sur les trois côtés n'est pas une mauvaise chose en soit.
    Il faut aussi l'ancrer dans le mur sous la muralière.
    Perso je renforcerais les angles par des goussets horizontaux à 45° pour assurer le contreventement compte tenu du poids de la toiture.

    Bonne suite d'analyse.
     
    Dernière édition par un modérateur: 15 Janvier 2015
    fradeco , 14 Janvier 2015
    #7
  8. crazy45
    (45) Loiret
    Merci Fradeco pour ce schémas qui représente exactement ce que je veux faire!
    Seul l'isolant ne sera pas présent chez moi .

    Par sécurité je pense au final que je vais envisager des chevrons de 75x225 mm car ceux-ci devrons aussi supporter le plafond (plaque de placo). Pensez-vous que cela ira ?

    Sur mon schémas, il y aura 2 baies vitrées en dessous de la ceinture de 145x145 !
    Pensez vous que la section est assez importante pour n'imposer aucunes charges aux menuiseries ?

    J'ai eu entre temps l'avis d'un professionnel proche de chez moi qui m'a confirmé tous ce que vous m'avez indiqué mais un autre m'a indiqué que mes 3 piliers (en jaune sur le schéma) n'étaient pas assez costaud ! pensez-vous que je devrais les remplacer par des poutre de 145x145 ou par des pilier en béton dont je ne suis vraiment pas fan ?

    Il m'a indiqué également que ma muralière n'était passez assez costaud pour supporter la charge du toit (je compte mettre une section 75x225 fixé tous les 50 cm par un tire-fond de diamètre min de 10 voir 12), qu'en pensez-vous ?

    Vous remerciant pour vos réponse et votre expérience.
     
    crazy45 , 2 Avril 2015
    #8
  9. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour crazy45,

    Je suis content d'apprendre que plus d'un (:-D) sont du même avis que moi. Cela rassure. :shy:

    Ceci dit : Pour les colonnes portantes, votre toiture en l'état du poste #7 serait en mesure de reprendre une charge globale de (6.00*4.00)*296 kg/m² = 7.104 kg. ou 3.552 kg/appuis.

    Ce qui nous donne sur l'appuis façade, 3.552 kg/6.00 m = 592 kg/ml.
    Sur cette base, c'est le trumeau central qui prend le plus de poids 592 kg*2.80 m = +/- 1.660 kg qui repose sur 4*(4*140) cm = 224 cm²
    1.600 kg / 224 cm² = 7.14 kg/cm².
    Résineux C 24 = Rec 5.3 N/mm² ou si je ne me trompe pas, 0.53 kg/mm² ou 53 kg/cm².
    Pour la toiture proprement dite, si vous envisagez des chevrons de 75 x 225 mm espacés de 50 cm d'axe en axe, ceux-ci seront en mesure de reprendre une charge uniformément répartie de 330 kg/m², dont une charge permanente de 200 kg/m² qui reprend votre faux plafond en placo et même une isolation, si il vous venait l'idée d'en placer une.
    Dans cette hypothèse, la charge sur la colonne centrale serait de
    24*330/2/6.00*2.80=1.848 kg /224 cm² = 8.25 kg/cm² < 9.5 kg/cm² ce qui est encore acceptable selon moi.

    Cordialement.
     
    fradeco , 3 Avril 2015
    #9
  10. crazy45
    (45) Loiret
    Ne vous inquiétez pas, je ne remettais pas votre parole en doute lol mais j'aime bien avoir plusieurs avis ;) et vos explications étaient bien plus précises et détaillées !

    merci pour vos nouvelles précisions !

    pensez-vous que mes menuiserie seront à l'écart de toute charges ?
    et que la muralière soit assez costaud en étant fixé par des tire-fort ?
     
    crazy45 , 3 Avril 2015
    #10
  11. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Perso, je suis content également que les membres se rassures concernant les infos collectées. Deux avis valent toujours mieux qu'un.

    Pour la muralière, c'est évidemment mieux de poser une 75 x 225 mm ancrée chimiquement tous les 50 cm avec des chevrons de cette même section.

    Pour les châssis, il n'y a aucune crainte à avoir avec une ceinture massive de 145 x 145 mm + l'élément de structure sous cette ceinture qui vient combler la hauteur entre la ceinture et les châssis. Cette structure participe également à la rigidité de l'ensemble.

    Cord.
     
    fradeco , 3 Avril 2015
    #11
  12. Bonjour à tous j aurais besoins de lumière sur la conception de mon plancher chez moi, je viens d acheter la maison il y a 2 ans
    Il y a des hourdis béton de 10 cm de largueur espace de 50 cm et de 3 m 50 de longueur avec des sortes de lambourdes bois dessus , et le plancher massif est fixer sur ces lambourdes, je pense sans problème que les hourdis consolide trop bien mais les espaces rendent mon plancher bois trop souple
    Si quelqu'un a déjà vu ça et me dise comment améliorer la rigidité
    Je serais preneur
    Merci à tous
     
    mnap29 , 20 Avril 2015
    #12
  13. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour mnap29,

    Lorsque vous dites ''hourdis béton de 10 cm de largeur espacé de 50 cm''
    Perso je comprend qu'on est en présence de poutrains et d'entrevous. ? Correcte ?

    Dans l'affirmative, quelle serait l'épaisseur de cet hourdi, dalle de compression béton armé comprise ?
     
    fradeco , 21 Avril 2015
    #13
  14. Oui c bien ça il y a des pourrai s mais pas d entrevous au dessus j ai des calé de bois ou le plancher est fixer
     
    mnap29 , 26 Avril 2015
    #14
  15. Voici mon plancher en photos
     

    Fichiers attachés:

    mnap29 , 26 Avril 2015
    #15
  16. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonsoir mnap29,

    J'ai jamais vu ça :(
    Si je vois bien, il y a des lambourdes qui sont fixées sur les poutrains en béton et le plancher est fixé sur les lambourdes.

    SI les poutrains sont espacés de 50 cm de face à face, et si les lambourdes ont une section de +/- 37 x 22 mm, que celles-ci sont posées sur l'axe des poutrains, le plancher doit franchir +/- 60 cm de portée. Si ce dernier n'a pas une épaisseur de +/- 30 mm, c'est normale qu'il soit souple.

    Pour rigidifier, allez-vous démonter le plancher ?
    Dans l'affirmative s'il était possible de démonter les lambourdes et de les poser dans l'autre sens en les espaçant moins, cela pourrait être une éventualité.

    Dans cette hypothèse, il serait utile de confirmer les différentes sections,
    Solives en béton, + leur espacement d'axe en axe
    Lambourdes, b x ht.
    Plancher b x ht.
     
    fradeco , 26 Avril 2015
    #16
  17. Ne serait il pas possible d ajouter des pièces de bois entre les poutrain pour avoir moins d espace en largueur
     
    mnap29 , 26 Avril 2015
    #17
  18. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Oui mettre en œuvre des solives de bois entre les poutrains de béton armé, serait également une possibilité.

    Si vous mettez en place entre les poutrains, une solive d'une section de 50 x 150 mm, ce plancher serait en mesure de reprendre une charge de 235 kg/m² dont 195 kg/m² de charge d'exploitation. Ceci pour autant que les poutrains ne soient pas eux-mêmes trop souples.

    Cela rigidifiera votre plancher. Il faudra cependant placer au centre de la portée des entretoises de la même section que les solives, pour éviter que celles-ci ne vrillent.
     
    fradeco , 26 Avril 2015
    #18
  19. Merci , je pense voir ce que tu me dit , Mais comment fixe t on des entretoises au centre de la portée
     
    mnap29 , 27 Avril 2015
    #19
  20. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour mnap29,

    Dans ce cas, ce sera un peu particulier. Je pense qu'il faudra procéder par serrage, avec une fixation par vissage de vis en obliques dans la solives. Si dans le temps, les entretoises devaient ne plus être bloquée entre la solive et le poutrain, il sera peut être utile de venir fixer une petite équerre.
     
    fradeco , 27 Avril 2015
    #20
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Plancher bois

Gros Oeuvre Général 20 Septembre 2016

Avis et conseil pour renforcement d'un plancher

Gros Oeuvre Général 8 Septembre 2016

affaissement du plancher sur le cours des ans.

Gros Oeuvre Général 22 Février 2016

Dimensionnement plancher aménagement grange

Gros Oeuvre Général 15 Janvier 2016

Création plancher bois : portée, disposition

Gros Oeuvre Général 14 Novembre 2015