Plancher bois maison

  1. eddy611
    (61) Orne
    Bonjour à tous,

    Tout nouveau sur le site, malgres quelques questions par la passé.
    J'ai 32 ans, et bricole un peu afin de finir notre maison.

    J'ai malgres tout besoin de vos lumieres concernant mon solivage pour mon futur plancher.

    Celui ci etait deja existant lors de l'acquisition de ma maison.

    La charpente est de type traditionnel, et le solivage repose sur cette charpente à deux endroit.

    La maison fait 12 metres de long et 2 structures de charpente sont presente.
    Le solivage s'appuie sur ces structures (posé sur la maconnerie) et au milieu des deux cotés.

    De ce fait les solives font chacunes 4 metres de long, ce sont des 150X50 donc sur 400 fixé avec un entraxe de 50cm avec des sabots.

    Il y a des entretoises tout les 150cm actuellement, en ajouter plus suffirait il ?

    Est ce suffisant pour faire un etage habitable ?
    Dois je renforcé par un nouveau solivage entre les 50 ? possibilité de mettre de novueau sabot. ou en renfort vissé / collé sur celle actuelle ? si oui par quel section ?
    quel type de dalle me conseiller vous ? osb3 ? ou agglo ? 22mm? 19mm ?



    Merci d'avance pour toutes ces reponses. j'ai effectivement constaté que beaucoup avait l'air tres calé dans les calculs de charges.

    Cordialement,
     
    Dernière édition par un modérateur: 12 Janvier 2015
    eddy611 , 12 Janvier 2015
    #1
  2. eddy611
    (61) Orne
    [​IMG]
     
    eddy611 , 12 Janvier 2015
    #2
  3. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonsoir eddy611,

    Si vous avez l'intention d'utiliser le solivage pour supporter un plancher de local d vie, il faudra certainement renforcer ce dernier.
    Ceci dit, il faudrait également s'assurer de savoir si les deux sommiers de fermes de charpente sont en mesure de reprendre ces charges ?

    A cet effet, pouvez-vous préciser la section et la longueur de ces sommiers ?

    Il serait aussi intéressant d'avoir un détail et/ou une description de la ferme de charpente, afin de savoir si ce sommier pourrait également être le faux entrait de ferme de charpente et soutenu en son centre par un poinçon ?
     
    fradeco , 12 Janvier 2015
    #3
  4. eddy611
    (61) Orne
    Merci pour la reponse aussi rapide.
    Je prends les cotes demain soir et vous joint des photos pour illustrer mes reponses car je ne maitrise a priori pas tout les termes techniques ...
     
    eddy611 , 12 Janvier 2015
    #4
  5. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    C'est compréhensible.

    Voici un croquis qui va vous aider

    [​IMG]
     
    fradeco , 12 Janvier 2015
    #5
  6. eddy611
    (61) Orne
    le poincon descend bien jusqu'en bas en tout cas
    Merci pour l'illustration ;)
     
    eddy611 , 12 Janvier 2015
    #6
  7. eddy611
    (61) Orne
    eddy611 , 12 Janvier 2015
    #7
  8. eddy611
    (61) Orne
    [​IMG]
     
    eddy611 , 12 Janvier 2015
    #8
  9. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour eddy611,

    En l'état et sur la base de l'Eurocode 5, à titre indicatif et sous toutes réserves, votre structure de plancher composé de:
    Solives de bois résineux, pour une classe de service 1, (Humidité inf. à 12%)
    D'une portée de 4.00 m.
    D'une section de 50 x 150 mm
    Espacement de 50 cm d'axe en axe.

    Seraient en mesure de reprendre une charge maximum de 75 kg/m² uniformément répartie.

    Sur la base de la photo :

    J'ai tendance a dire que les solives seraient plutôt des 38 x 150 mm au lieu de 50 x 150 mm.

    il est clair que cette structure (solivage) n'est pas conçue pour supporter un plancher. Au maximum un faux plafond en placo.

    Je crains dès lors que la section des ''poutres sommiers'' ne soit pas non plus suffisante pour reprendre les charges résultant d'un plancher de local habitable.
    Pour info, cette charge avoisine les 250 kg/m².

    Le renforcement d'une telle structure, en l'état et pour passer à une structure de plancher de local habitable, n'est pas de bon conseil.

    De surcroît, je ne conseil pas de circuler sur cette structure, car vous pourriez avoir des désordres dans le plafond qu'elle supporte.

    Bonnes réflexions ;-)
     
    fradeco , 13 Janvier 2015
    #9
  10. eddy611
    (61) Orne
    Bonjour

    Apres mesure, les solives font bien 50*150 sur 400 de porté
    espacement 500 axe en axe

    les poutres sommiers sont en faite 3 poutres collés et boulonnées qui represente un total de 230 de hauteur par 215 de large. leur portée est de 800.

    Les "poteaux", poincon font 140 * 140

    je joins des photos ensuite.

    Quel est la meilleur option pour ammenager malgres tout ?

    renforcer les poutres sommiers ?

    mettres des poutres intermediaires et resoliver l'ensemble en plus gros (entre chaques solives actuelles )?
    Celle actuelle supporteraient le plafond et les nouvelles le plancher ?

    Merci pour vos renseignement
     
    eddy611 , 13 Janvier 2015
    #10
  11. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Re,

    Sur la base de votre #10, pour permettre à ce plancher d'être considéré comme local habitable à usage privé, je confirme que les poutres de supports et les solives doivent être renforcées.

    Ceci dit, je maintiens que tout ceci est assez délicat.
    Voici pour info, à titre indicatif et sous toutes réserves, ce qui ressort de calculs basés sur l'Eurocode 5.

    Des solives de bois résineux, classe C24 et classe de service 1, (Humidité inf. à 12%)
    D'une portée de 4.00 m.
    D'une section de 75 x 150 mm
    Espacement de 25 cm d'axe en axe.
    Seraient en mesure de reprendre une charge de 240 kg/m² uniformément répartie comme suit :

    Charges permanentes : (En commençant par le dessus)
    Parquet mélaminé flottant ép. 8 mm = 5 kg/m²
    Panneaux d'OSB ép. 15 mm = 10 kg/m²
    Poids propre solives = 20 kg/m²
    Isolation acoustique ép. 100 mm = 5 kg/m²
    Plafonds en placo ép. 12,5 mm = 19 kg/m²

    Charges d'exploitations:
    Charges fixes et temporaires (mobiles) = 180 kg/m² (max)

    Vérification contrainte de flexion (ELU) Etat Limite Ultime

    Bois résineux supposée être de classe C 24.
    Limite d'élasticité 1.100 daN/mm²

    Résistance max. de flexion = (fmk*y)kdef*ksys*kh = 12.18 Mpa
    Contrainte de flexion = Mmax/(i/v) = 6.23 Mpa > OK
    Contrainte de cisaillement max. admissible.
    Module de cisaillement = (fvk*kdef)/yM= 1.85 Mpa

    Vérification effort tranchant = Eff.T /(2/3 de ht sol.) = 0.23 Mpa > OK

    Vérification des déformations (ELS) Etat Limite de Service.
    Flèche max. Wlim. L/400 = 10 mm
    Flèche instantanée Winst = (5/384)*((p inst*L^4)/(E*I) = 8.6 mm < 10 mm = OK
    Flèche limite max. admise W fin.lim. L/350 = 11.4 mm
    Flèche différée W creep. = (5/384)*((p inst*L^4)/(E*I) = 2.4 mm.
    Flèche nette finale W net fin = W inst + W creep = 11.1 mm < 11.4 mm = OK.

    Pour satisfaire à ces conditions, les solives existantes devront être renforcées par l'application par collage (tec 7 ou fix all track) et vissage (5 x 50 mm) sur un des flancs des solives existantes d'une gite 25 x 150 mm. L'ensemble sera chaîné tous les 133 cm. Entretoise 75 x 150 mm.

    Poutres sommiers:
    En considérant que la ferme de toiture participe au soutient de celles-ci, par l'intermédiaire du poinçon, en réduisant de ce fait la portée des poutres à 4.00 m,
    il faudrait renforcer ces poutres en appliquant sur les deux flancs par collage (idem solives) et vissage (Tirefond 8 x 150 mm) deux bastaing de 75 x 230 mm pour former une poutre homogène de 365 x 230 mm

    De cette manière, ces poutres seraient en mesure de reprendre une charge uniformément répartie de 259 kg/m² poids propre compris.

    Vérification contrainte de flexion (ELU) Etat Limite Ultime

    Bois résineux supposée être de classe C 24.
    Limite d'élasticité 1.100 daN/mm²

    Résistance max. de flexion = (fmk*y)kdef*ksys*kh = 12.18 Mpa
    Contrainte de flexion = Mmax/(i/v) = 9.40 Mpa > OK
    Contrainte de cisaillement max. admissible.
    Module de cisaillement = (fvk*kdef)/yM= 1.85 Mpa

    Vérification effort tranchant = Eff.T /(2/3 de ht sol.) = 0.54 Mpa > OK

    Vérification des déformations (ELS) Etat Limite de Service.
    Flèche max. Wlim. L/400 = 10 mm
    Flèche instantanée Winst = (5/384)*((p inst*L^4)/(E*I) = 8.5 mm < 10 mm = OK
    Flèche limite max. admise W fin.lim. L/350 = 11.4 mm
    Flèche différée W creep. = (5/384)*((p inst*L^4)/(E*I) = 2.4 mm.
    Flèche nette finale W net fin = W inst + W creep = 10.9 mm < 11.4 mm = OK.

    IMPORTANT : J'insiste. Tout ce qui précède tient la route pour autant que la portée de ces poutres est bien limitée à 4.00 m et que le complexe assemblé ferme de charpente et poinçon est bien en mesure de reprendre ces charges supplémentaires qui ne sont pas négligeables. (+/- 4.150 kg/poutre hors poids de la charpente et de la toiture)

    Pour toutes certitudes on ne peut que vous conseiller de faire examiner ces poutres et cette charpente par un Ing. en stabilité local afin de s'assurer de la faisabilité sans risque de cette entreprise.

    Bonnes réflexions ;-)
     
    Dernière édition par un modérateur: 13 Janvier 2015
    fradeco , 13 Janvier 2015
    #11
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Plancher bois

Gros Oeuvre Général 20 Septembre 2016

Création plancher bois : portée, disposition

Gros Oeuvre Général 14 Novembre 2015

poids supporté par mon plancher en bois

Gros Oeuvre Général 16 Août 2013

mise en oeuvre d'une structure pour accueillir un plancher bois

Gros Oeuvre Général 19 Mars 2013

avis sur isolation projeté sur plancher bois

Gros Oeuvre Général 24 Janvier 2013