isolation mur en béton dans appartement

  1. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour,

    J'habite un appartement où il y a de la condensation sur le mur extérieur. Je souhaite un doublage pour éviter la condensation sur cette parois plus froide que les autres. Je souhaite faire le parement en lambris. Le mur est étanche, le crépit a été refait il y a cinq ans et le mur est abrité par un balcon

    J'ai reçu tout types de conseils à savoir :

    - lambris/ isolant
    - lambris / lame d'air / isolant
    - lambris / isolant / lame d'air

    * certaines personnes m'ont conseillé de ventiler le doublage dans la pièce doublée. Le mur n'est pas spécialement humide en lui même (pas de remontée, pas de fuite venant de la façade).

    * un vendeur d'une GSB bien connu ne m'a pas conseillé de poser un pare-vapeur alors que le CSTB et l'équivalent belge semblent le recommander. Si oui, je pense d'après ce que j'ai lu que ça devrait être entre le lambris et l'isolant. Si oui, je serais tenté de penser que c'est la bonne place pour la lame d'air.

    Merci d'avance pour vos conseils avisés, car j'avoue que l'on m'a dit tout et son contraire. Isoler ce mur permettrait de profiter de l'ensemble de la pièce.
     
    jeffttt , 10 Juin 2013
    #1
  2. lilsaint
    (41) Loir-et-Cher
    Bonjour,
    Une piste à voir également c'est la ventilation de votre logement, les arrivées d'air dans les pièces sèches n'ont pas été bouchées ?
    Je laisse les pros répondre à la question initiale mais ne négligez pas la ventilation de l'habitat.
    Cdt
     
    lilsaint , 11 Juin 2013
    #2
  3. jeffttt
    (78) Yvelines
    Il n' y a pas de ventilations dans les chambres et je pense que certaines aérations de la salle de bain ont été occultées lorsque celle-ci a été carrelée. J'ai déjà enlevé le parement sous le bac de douche qui en cachait une. Le reste se trouve peut-être dans le faux plafond. Je vais aller vérifier avec mon téléphone portable en prenant une photo via un trou de spot. Je suis d'accord avec vous que maximiser les aérations aux endroits de production de vapeur serait un premier pas.

    Le logement n'a aucune VMC. C'est un duplex qui semble semble permettre la convection. Je ne peux pas mettre de VMC pour recracher l'air dans les conduites puisque l'on m'a dit que c'est interdit (en plus il n'y a pas de faux plafond pour dissimuler les conduites).

    Les fenêtres ont été remplacées par du PVC peut être top hermétique. Il y a une ventilation pour trois fenêtre. On essaie d'aérer avant d'aller au travail en semaine ou en journée le week-end mais ce n'est pas évident que ça suffise. On a eu des moisissures noires derrière un meuble collé à la paroi froide.

    Ma question pourrait être : existe-t-il une façon de réaliser l'isolation qui serait moins sensible à l'humidité sachant que nous veillerons à aérer autant qu'on peut.

    Il m'a été conseillé de recouper les portes de manière à laisser passer un doigt pour maximiser la circulation d'air. Est-ce juste?
     
    jeffttt , 11 Juin 2013
    #3
  4. lilsaint
    (41) Loir-et-Cher
    oui vous pouvez recouper les portes à condition d'avoir de l'air à y faire passer.
    Il faudrait retoucher les fenêtres PVC du salon/chambres pour y ajouter une aération. Afin que l'air passe des pièces sèches vers les pièces humides.
    Et essayez de créer/rétablir les aérations de la salle de bain/cuisine.
    Le manque d'isolation n'est peut être pas votre premier souci et isoler un peu plus risque de faire condenser encore. Ce serait dommage de gaspiller des sous inutilement.

    Pas forcément très simple, j'ai eu le souci dans un précédent appart, limité au niveau de la SDB. La ventilation naturelle était insuffisante, j'ai simplement ajouté un extracteur pour forcer un peu tout ça pendant la douche. En discutant avec les voisins, tout le monde avait le souci.
    Cdt
     
    lilsaint , 11 Juin 2013
    #4
  5. jeffttt
    (78) Yvelines
    La cuisine dispose d'aérations convenables.
    Il reste la question de la salle de bain.

    Quant à l'isolation , je pensais que ne plus avoir de mur froid et un air ambiant plus chaud éviterait la condensation sans pour autant supprimer l'humidité de l'air.

    La pose d'un extracteur est je crois proscrite sur les conduites collectives mais peut être que je me trompe.
     
    jeffttt , 11 Juin 2013
    #5
  6. jeffttt
    (78) Yvelines
    Ceci dit, l'isolation permettrait aussi de réduire la note de gaz ou d'augmenter le confort à dépense constante. A condition que l'isolation que nous comptons réaliser ne soit pas diminuée par l'humidité
     
    Dernière édition par un modérateur: 11 Juin 2013
    jeffttt , 11 Juin 2013
    #6
  7. Bonjour
    si le mur est sain il n'y a pas de nécessité de laisser une lame d'air entre le mur et
    l'isolant. Le pare-vapeur se met toujours du coté chaud; mettre un pare-vapeur
    indépendant. Voir lesr ègles pour la pose du lambris, espacement des tasseaux
    40 cm maxi, .....
    Cordialement
     
    lucienpel , 21 Juin 2013
    #7
  8. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour,

    40 cm d'espacement, sachant que les panneaux de laine font 60cm de large, ça veut dire retailler la laine ou remettre une structure intermédiaire ? je pencherai pour la seconde, mais je me trompe peut être.
     
    jeffttt , 21 Juin 2013
    #8
  9. Bonjour
    Les rouleaux sont très souvent en largeur 1200mm (on fait 3 bandes de 400mm)
    en principe on coupe les bandes avant de défaire les rouleaux .Quelle épaisseur
    (ou quel R) comptez vous mettre ?
    Cordialement
     
    lucienpel , 22 Juin 2013
    #9
  10. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour,

    Je pensais mettre 40 ou 45 mm. Pour ne pas perdre trop de place dans les chambres. en panneau semi-rigide. (soit un R d'environ 1)

    Cordialement
     
    jeffttt , 23 Juin 2013
    #10
  11. Bonjour
    mettez au moins une laine en lambda 0,032 en épaisseur 45mm R=1,40
    c'est vraiment le minimum. (je n'oublie pas l'aspect perte de place).
    Cordialement
     
    lucienpel , 23 Juin 2013
    #11
  12. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour,
    Effectivement vous avez raison pour la laine en lambda 0,032. Ce serait dommage de ne pas en profiter pour mettre la plus performante.

    ureiz vous éventuellement des conseils pour le choix d'un pare vapeur ?

    Merci
    Cordialement
     
    jeffttt , 23 Juin 2013
    #12
  13. Bonjour
    aujourd'hui toutes les grandes marques d'isolant ont un ou plusieurs pare-vapeur
    à leur gamme choisissez un PV avec un Sd mini de 18m (c'est du classique).
    Chez URSA =membrane Ursa seco
    Chez Isover =membrane stopvap
    Chez Knauf Insulation= pare-vapeur Sd 30
    Il en existe bien sur sous d'autres marques
    Cordialement
     
    lucienpel , 24 Juin 2013
    #13
  14. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour

    J'ai visité l'appartement d'un de mes voisins où celui-ci a collé des plaques de liège. Après avoir un peu regardé, en faisant liège collé + enduit, j'aurai certes une isolation moins importante mais perdrait aussi moins de place. Y-a-t-il des risques de condensation interne dans ce cas là ?
     
    jeffttt , 25 Juin 2013
    #14
  15. Bonjour
    si ça ne condense pas chez votre voisin, à occupation et ventilation semblable
    le résultat sera identique.
    Cordialement
     
    lucienpel , 25 Juin 2013
    #15
  16. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour
    Malheureusement, l'occupation n'est pas strictement identique. Ce qui donne forcément à réfléchir.

    Cordialement
     
    jeffttt , 26 Juin 2013
    #16
  17. Bonjour
    pour faire simple et rapide plus le R est faible plus on n'a 'de chance'
    de condenser;
    Cordialement
     
    lucienpel , 26 Juin 2013
    #17
  18. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour
    En surface, je suis parfaitement votre raisonnement. Qu'en est-t-il des risques de condensation interne? J'ai cru comprendre qu'il fallait une perméabilité croissante afin que la vapeur soit toujours évacuée vers l'extérieur. Il semble que les avis divergent sur le liège et sur les isolants muraux. Compte tenu de ce que j'ai pu lire, le pare vapeur semble nécessaire pour les laines minérales. La position des gens est moins nette en ce qui concerne le liège (et je ne vois pas bien comment un pare vapeur pourrait être posé entre le liège et l'enduit).

    cordialement
     
    jeffttt , 26 Juin 2013
    #18
  19. Bonjour
    si vous voulez approfondire cette problématique il faut se plonger dans le DTU 20.1
    " condensation sur la face intérieur de la paroi extérieure en maçonnerie
    une telle condensation est inévitable .... en règle générale la capacité d'absorption de
    la paroi est telle quelle pourra absorber sans difficulté la condensation . Le rythme
    de condensation reste en effet limité dans les cas les plus défavorables à des valeurs
    de l'ordre de 2g/m2/h "
    Quelques règles :
    pour éviter la condensation sur la face intérieure de l'isolant Rti > 3 Rtp
    avec Rti résistance thermique de l'isolant Rtp résistance thermique de la paroi intérieure

    Pour limiter les effets de la condensation sur la paroi extérieure
    cas ou Rti+Rtp > 3 Rtm Rtm=résistance thermique de la paroi extérieure
    Si Rtm <0,086 m2.°C/W il faut 1 / (Rdp+Rdi) < 0,06 g/m2.h.mm hg
    Cordialement
     
    lucienpel , 28 Juin 2013
    #19
  20. jeffttt
    (78) Yvelines
    Bonjour,

    Merci beaucoup pour la référence au DTU 20.1. J'ai retrouvé les éléments que vous reprenez avec les liens logiques qui permettent de mieux les comprendre. Voici un lien pour d'éventuels visiteurs de ce sujet : http://www.jmb51.net/DT_2011/46-DTU_Avis_Techniques_CSTB/nfdtu_20_1_p4.pdf

    Si nous posons du liège avec un enduit ou une toile de verre, la résistance Rti + Rtp devient Rti puisque Rtp est négligeable. Ce qui veut dire en particulier que sans parement, nous n'aurons pas de condensation de surface car Rti > 3 Rtm.

    Avec 20 cm de béton, j'estime la résistance du mur entre 0,1 et 0,2 m².K/W (je n'ai pas de mesure physique et ne sais pas trop ce qu'il y a dans ce mur).

    Si j'ai bien compris le DTU, trop isoler pourrait conduire à avoir un mur extérieur trop froid et donc engendrer des désordres comme le gel de la condensation interne qui mènerait au décollage de l'isolant, à la dégradation éventuelle du mur.

    J'en comprends donc que pour ne pas jouer avec le feu (ou la glace ?), il faut que je dimensionne mon isolant pour avoir Rti = 3Rtm = 0.60 K.m²/W.

    Avec un lambda d'environ 0,038 donnerait 22 mm d'isolant. J'imagine pouvoir monter légèrement au dessus (3 cm) en comptant sur le revêtement toile de verre + peinture par exemple pour limiter le flux de vapeur sachant que le lambda du liège sera sûrement inférieur.


    Mon raisonnement vous semble-t-il correct ? J'imagine de toute façon que la règle

    est d'autant plus vrai si Rti est élevé et Rtm est faible, et donc qu'avec un Rti environ égal à 3 Rtm, nous ne prenons pas trop de risques. N'hésitez pas à me reprende si je me trompe


    Merci beaucoup pour vos conseils qui me guident dans ma réfléxion.

    Cordialement,
     
    jeffttt , 29 Juin 2013
    #20
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

isolation de mur en béton banché

Isolation 8 Mai 2011

isolation escalier beton garage

Isolation 28 Mars 2011

Isolation sèche sur dalle béton ?

Isolation 12 Septembre 2010

Isolation Thermique sur différentes dalles Béton

Isolation 13 Mars 2010

isolation de toiture qui couvre une terrasse

Isolation 14 Septembre 2016