Isolation charpente sans chevrons

  1. bobleponge
    Autre Pays
    Bonjour,
    J'ai une charpente sans chevrons, avec seulement des pannes.
    * distance entre 2 pannes : ~110
    * distance entre un mur et l'arbalétrier ou entre 2 arbalétriers : ~175

    Quelle est selon vous la meilleur façon de procéder pour la pose de l'isolation?

    Je pensais à une couche de 8cm horizontale entre les pannes, puis une couche verticale. Mais je vois partout que la premiere couche est toujours placée en verticale. Y-a-t'il une bonne raison pour celà?

    Merci
     - IMG_5766.JPG
     
    bobleponge , 12 Janvier 2017
    #1
  2. Bonjour
    vous voulez suivre la pente du toit partout ou faire une partie horizontale et
    une partie en rampants ?
    Cdt
     
    lucienpel , 13 Janvier 2017
    #2
  3. bobleponge
    Autre Pays
    Les 2:
    * Sur cette piece en particulier aller jusqu'à la faîtière
    * Sur les autres pièces, faire un plafond.
     
    bobleponge , 13 Janvier 2017
    #3
  4. Bonjour
    avec 1,10 m entre pannes vous pouvez utiliser des fourrures;
    sur une même fourrure distance max entre 2 suspentes 1,20 m.
    <je pensais à une couche de 8cm horizontale entre les pannes >
    ça dépend de la hauteur des pannes car il faut laisser une lame d'air
    de 2 cm sous la volige
    <Mais je vois partout que la premiere couche est toujours placée en verticale. Y-a-t'il une bonne raison pour celà? >
    Non, on peut poser la laine dans le sens que l'on veut ( en laine minérale
    en rampants il faut utiliser des laines ayant au moins un lambda de 0,035
    les laines en lambda 0,040 ne devant être utilisées qu'a plat)
    Cdt
     
    lucienpel , 14 Janvier 2017
    #4
  5. Bonjour,

    Pour illustrer les propos de lucienpel, par des schémas ici https://www.isover.fr/systemes/applications/isolation-des-combles-amenages et de lecture là https://www.isover.fr/guides/isolation-des-combles-amenages en développant les différents paragraphes.

    Quelques infos à retenir (liste non exhaustive) :

    - Laisser une lame d’air ventilée et continue de 2 cm minimum sous toute la surface de la volige

    - Viser une résistance thermique R minimale de 6 m².K/W et plutôt vers les 8 et plus (et même aller jusque 10)

    - Employer des laines à lambda inférieur ou égal à 0.038 w/m.K . A épaisseur égale entre deux isolants, celui qui aura le plus petit lambda sera le plus performant. La première couche mise en œuvre doit avoir un R >1.65 et un lambda< ou égal à 0.036.

    - Conformément aux prescriptions du CPT 3560-V2, http://evaluation.cstb.fr/doc/groupe-specialise/cpt/cpt-3560-v2.pdf la fonction d’étanchéité à l’air (EA) est assurée par une membrane d’EA ou un pare vapeur continu de Sd>18 m ou sous avis technique. Les lés de cette membrane doivent être adhésives par un adhésif dédié et se chevaucher (en général 10 cm), les percements doivent être calfeutrés et un joint mastic appliqué en périphérie. La pose de cette membrane ainsi que celle de l’isolant est grandement facilitée par l’emploi de suspentes adaptées.

    - La pose doit être conforme aux différentes indications de ce CPT ainsi qu’au DTA isolation des combles propres à chaque fabricant et accessibles sur le site du CSTB (exemple ISOVER http://www.cstb.fr/pdf/atec/GS20-U/AU150356.pdf )

    - Une ventilation contrôlée (et régulièrement entretenue) doit être mise en œuvre pour assurer une régulation de l’hygrométrie et une bonne qualité de l’air intérieur par son renouvellement.

    Bon courage pour la suite de vos travaux :)
     
    Marc Isover , 20 Janvier 2017
    #5
  6. bobleponge
    Autre Pays
    Merci à vous 2 pour les réponses!
     
    bobleponge , 21 Janvier 2017
    #6
  7. Manouel
    (22) Côtes-d'Armor
    Bonjour, je suis nouveau sur le site. Je tiens à remercier tout le monde pour les nombreux apports disponibles sur le forum.
    Étant aujourd'hui face aux mêmes questions que Bobleponge il y a un an, je me permets de relancer le post avec quelques questions :
    - Nos amis belges (de energieplus) semblent appuyer un raisonnement inverse : "L'introduction d'air humide extérieur par l'espace ventilé peut produire de la condensation sur la face inférieure de la sous-toiture qui peut être plus froide que l'air par sur-refroidissement. L'eau ainsi produite, va couler sur l'isolant et le mouiller." Je ne connais pas le sérieux de energieplus ni quelles sont leur sources mais le raisonnement peut se défendre non ?
    - D'autre part Bobleponge, si tu m'entends, quel a été le fin mot de l'histoire pour toi ? As-tu pu discuter du sujet par ailleurs avec un artisan ? Pour ma part le premier et seul artisan venu dans mes combles m'a dit ne pas mettre de lame d'air habituellement lorsque je lui en ait parlé.
    Bien à vous et merci pour vos futures contributions.
     
    Manouel , 2 Février 2019
    #7
  8. Bonjour

    <Nos amis belges (de energieplus) semblent appuyer un raisonnement inverse : "L'introduction d'air humide extérieur par l'espace ventilé peut produire de la condensation sur la face inférieure de la sous.... >

    cela peut effectivement se produire avec des couvertures bac acier et isolation
    en système toiture froide.

    En France les DTU de la série 40 (couvertures) sont clairs; par exemple
    pour une couverture tuiles terre cuite il faut laisser une lame d''air ventilée
    de 2 cm mini (ces 2 cm se prennent à partir de la sous face des liteaux
    support de couverture.

    NB : vous pouvez toujours mettre un écran pare pluie sous la lame d'air

    Cdt
     
    lucienpel , 3 Février 2019
    #8
  9. Bonjour,

    C'est sans doute une histoire belge ? ;-)

    L'air froid est sec sinon comment ferait-on sécher des saucissons et des jambons dans les montagnes ?

    Cordialement
     
    Marc Isover , 4 Février 2019
    #9
  10. Manouel
    (22) Côtes-d'Armor
    Merci pour vos réponses.

    Permettez-moi quelques questions supplémentaires : dans le cas ou les voliges ont été doublé de contre-latte et liteaux (réfection de toiture antérieure), la lame d'air passe côté extérieur (ce qui me semble chez Bob d'ailleurs..?). Ventiler entre volige et isolant reste nécessaire d'après vous ?

    Aussi je ne comprend pas comment ventiler en sous face de voligeage verticale (je suis dans la même configuration que Bob), les pannes empêcheront l'air de circuler, on ne peut tout de même pas pas poser de chatière à chaque hauteur de panne.

    Marc, par chez moi en Bretagne, la charcuterie sèche mal l'hiver à cause de l'humidité, on a besoin d'étuves spéciales pour ça : notre air hivernal est très humide et descend exceptionnellement sous les 5° pour se sécher.

    Cordialement.
     
    Manouel , 5 Février 2019
    #10
  11. Demat Manouel,

    - lame d'air obligatoire en sous face volige pleine
    - Je n'ai jamais dit que c'était facile
    - Il ne fait pas froid en Bretagne mais humide (parfois ;-)) : régime de climat océanique ou tempéré (je en sais plus exactement comment on le qualifie). On parlera plus de séchoir (que d'étuves) avec des extracteurs et de la ventilation forcée.

    Kenavo ar wech all :-)
     
    Dernière édition: 6 Février 2019
    Marc Isover , 5 Février 2019
    #11
  12. lucienpel , 5 Février 2019
    #12
  13. Manouel
    (22) Côtes-d'Armor
    Merci pour vos réponses super rapides.

    Au vu des difficultés de ventilation à affronter, de ce qui reste de mes pannes (xylophages) et de l'absence d'écran de sous toiture, l'isolation type sarking me fait les yeux doux (les aides à la rénovation thermique englobent le remplacement de la couverture ; ici ardoise).

    Reste un bon billet à sortir mais avec R = 8 pour les enfants et toiture tranquille pour 50 ans...
    Le tout avec une double flux, on peut suspendre le jambon ? ;)

    Kenavo
     - upload_2019-2-5_22-56-29.png
     
    Manouel , 5 Février 2019
    #13
  14. Bonjour

    certain qu'un solution sarking est performante : isolation continue , choix de
    l'isolant, en fonction de l'isolant l'acoustique peut être efficace, ....

    Après c'est vrai que ça n'a rien à voir à une solution genre
    mettre une isolation entre pannes ou sous pannes.
    Si vous pouvez profiter d'aides à la rénovation thermique ' la pilule'
    sera sans doute plus facile à passer, .....

    Cdt
     
    lucienpel , 6 Février 2019
    #14
  15. bobleponge
    Autre Pays
    Salut Manouel,
    > "D'autre part Bobleponge, si tu m'entends, quel a été le fin mot de l'histoire pour toi ? As-tu pu discuter du sujet par ailleurs avec un artisan ?"

    Alors,
    1/ les artisans: j'ai discuté avec plusieurs artisants, bricolos, vendeurs, etc... Entre ceux qui ne voyaient pas le pb et ceux qui voulaient me faire déposer la toiture, j'ai tout entendu et j'ai laissé tombé.

    2/ finalement, ce que j'ai fait:
    - j'ai taillé des baguettes de 2cm de large dans des plaques d'OSB de 18, que j'ai clouées un peu partout sur la volige(cf photo ci dessous, c'était le début, il n'y en a que 3)
    - j'ai fait un contre-chevronnage partout pour pouvoir accrocher mes suspentes
    - J'ai posé mes plaques de fibre de bois (steico). Comme elles sont un peu rigides, les baguettes d'OSB les empêchaient de toucher complètement la volige.
    Mais attention, c'est de la vielle charpente, des fois c'est bien, des fois ça touche. Y'a que dans les maisons neuves et les blogs que tout est carré et s'emboite pile poil. Mais c'est pas ce qu'on a choisi comme baraque, hein? :)
    - après la fibre de bois (à peu-près 20cm en rampant, 30 en plafond, en fonction de ce que je pouvais mettre): frein vapeur intello+, fourrure, fermacell.

    3/ AU FINAL:
    J'ai réussi à presque finir une chambre avant l'hiver (ie. il me manquait 2 plaques de fermacell au niveau d'une fenêtre).
    Je ne sais pas où tu es, mais moi à 400m de la côte, je crois qu'en janvier on n'a pas eu 1 seule journée sans raffales à 100kmh et plus.
    Et je peux te dire que C'EST BIEN AERE. Ca ventille à fond, on voit le frein-vapeur respirer au grès des raffales.
    Ca ventille même trop à mon avis!. La conclusion de l'histoire c'est que vu le vent qu'on a, c'est un peu comme sortir avec juste un gros pull: tant que ça ne souffle pas trop tu as chaud, mais quand ça souffle fort, l'air chaud bien emprisonné dans ton isolant, et ben il dégage!
    Conclusion de l'histoire: si c'était à refaire, vu où je suis et le vent qu'il y fait, je crois que je mettrait aussi un kway!

    Alors, oui, faut déposer la couverture pour mettre le coupe vent, c'est un autre chantier. Mais pour conserver la chaleur, je ne vois pas sinon.

    ... du coup, finalement, j'imagine que la question de la ventilation entre le pare pluie/coupe vent et le frein vapeur se repose. On ne s'en sort pas.
    Un des artisants m'a dit: t'inquiètes pas, tu vas faire des conneries, c'est à la 3ieme maison que ça commence à être bien...

    Bonne soirée

     - IMG_6026.JPG
     
    Dernière édition: 11 Février 2019
    bobleponge , 11 Février 2019
    #15
  16. bobleponge
    Autre Pays
    Ah, autre commentaire: avant de commencer, j'ai regardé les différents isolants, les lambda, les R, les machin et les trucs.
    Finalement, avec de l'ancien comme on a, c'est toi qui t'adaptes à la maison et pas l'inverse. Et du coup, une fois que du as choisi et commandé ton isolant, ben tu poses ce que tu peux là où tu peux (sinon, tu te retrouves à perdre 5m2 et un plafond à 1m80....).
     
    bobleponge , 11 Février 2019
    #16
  17. Manouel
    (22) Côtes-d'Armor
    Bonsoir Bob,
    merci beaucoup pour ton retour d'expérience. J'en prend bonne note.
    Entre-temps j'ai poursuivi l'étude du projet sarking pour chiffrer tout ça.
    "L'adaptation à la maison" sera cette fois le renfort de charpente... (c'est encore autre chose)
     
    Manouel , 14 Février 2019
    #17
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Isolation charpente fermette

Isolation 12 Mai 2015

Isolation plafond d'une extension

Isolation 31 Juillet 2019

isolation intérieure panneau fibre de bois

Isolation 23 Juillet 2019

Isolation intérieur et extérieur

Isolation 18 Novembre 2018

Isolation mobilhome

Isolation 29 Août 2018