Insert bouilleur et température des pièces

  1. lenodelai
    (44) Loire-Atlantique
    Bonjour à tous,

    En cours d'acquisition d'une maison avec 2 cheminées, nous envisageons peut-être à moyen terme d'équiper l'une ou les deux cheminées d'un insert bouilleur pour mettre en place un chauffage central et en plus fournir l'ECS.
    Actuellement, tout le chauffage est électrique (bains d'huile) et ça nous parait la solution la plus économique et écologique avec une relève solaire/électrique pour l'ECS quand la cheminée sera éteinte.

    J'ai eu beau naviguer sur le forum et sur différents sites de 'constructeurs' (bouilleur.fr, solaire-bois.fr entre autre), il y a une information que je n'arrive pas à trouver.

    Est-ce que la mise en place d'un chauffage central basé sur un insert bouilleur permet de garder la même liberté au niveau du réglage de la température de chaque pièce que par exemple un chauffage central gaz ou un chauffage électrique?
    Ou est-ce que toutes les pièces de la maison seront à la même température?

    Si d'actuels utilisateurs d'inserts ou poêles bouilleur peuvent nous faire un retour d'expérience, merci d'avance.
     
    lenodelai , 30 Juin 2013
    #1
  2. zaz789
    (23) Creuse
    Mmmm...
    Personellement, je trouve que le chauffage électrique donne une beaucoup plus grand liberté de chauffage que le gaz. En électrique, on peut vraiment couper le chauffage d'une piéce. En gaz, on peut jouer avec des robinets thermostatiques, mais ce n'est pas aussi efficace.

    J'aurais tendance a penser qu'un système avec insert bouilleur devrait se comporter comme un chauffage au gaz, avec un peu moins de souplesse (quand l'insert est froid, la temperature chute, épicétou ;-) ).

    Au niveau des frais, avez vous envisagé la solution plus simple d'un insert "non bouilleur" ? Si la maison s'y prete, cela peut-être efficace aussi, la chaleur peut monter suffisament, et l'on peut aussi utiliser des diffuseurs de chaleur. Le prix sera très inférieur a une installation complete, de même que l'entretien, pour un confort pas forcément différent.
     
    zaz789 , 1 Juillet 2013
    #2
  3. lenodelai
    (44) Loire-Atlantique
    Tout d'abord merci pour ta réponse.

    Un petite précision en ce qui concerne l'insert bouilleur, j'ai oublié d'indiquer qu'il sera couplé à un ballon tampon pour permettre justement de chauffer en dehors des périodes d'allumage de l'insert (4-5h d'allumage les jours travaillés, est-ce qu'un insert bouilleur convient à cette utilisation?).

    Par ailleurs, vu l'organisation de la maison, 140m² de plein-pied type longère sous pente avec les cheminées décentrées, je ne penses pas qu'elle se prête à une diffusion de la chaleur. J'ai fait une représentation très schématique de la maison pour donner un aperçu de la répartition des pièces.
    [​IMG]

    Pour compléter, un peu le schéma toutes les cheminée sont de type 'ouverte' pour le moment. La cheminée 1 est surdimensionnée (foyer de 2.5m sur 1m environ), la cheminée 2 est pour le moment ouverte du côté cuisine mais peut être ouverte des deux côtés et c'est celle que nous semble la plus appropriée pour accueillir un insert bouilleur.
    La buanderie, la pièce 'Divers' et les chambres 1 et 2 sont les pièces où nous souhaitons limiter la température 99% du temps à 17-18°C. Si cela suffit, (nous verrons cela avec l'installateur si le projet abouti), la pièce 'Divers' et la buanderie ne seront chauffées que par le rayonnement de la cheminée 1 après un éventuel réaménagement en poêle de masse.
    Dans les autres pièces, nous souhaitons réguler la température en fonction de notre présence, dans l'idéal 22-23°C quand nous sommes présents au domicile sinon 17-18°C.

    Par ailleurs, peut-être que je me trompe car jusqu'à présent je n'ai connu que le chauffage électrique, mais la régulation de la température avec un diffuseur de chaleur doit être encore moins souple qu'avec un circuit de chauffage hydraulique non?
     
    Dernière édition par un modérateur: 1 Juillet 2013
    lenodelai , 1 Juillet 2013
    #3
  4. zaz789
    (23) Creuse
    Merci pour ces détails !
    Vu la configuration des lieux, il serait tentant de mettre juste un insert au milieu de la maison, tourné vers le salon. La cuisine chauffera naturellement (et de toutes façon, c'est souvent une piéce chaude du fait des machines).

    Et ensuite, un diffuseur de chaleur vers les pièces ou l'on dort. en ne le déclenchant par exemple qu'une partie de la journée.

    Dans le cas ou vous utilisez un circuit d'eau, même principe avec des radiateurs seulement dans les chambres, et en ne le mettant en circulation qu'a partir de 16h00 par exemple.

    La ou je reste un peu plus perplexe, c'est sur la possibilité de chauffer uniquement au bois en n'allumant que 5h par jour. En imaginant un insert de 20kW vous n'arrivez qu'a une puissance moyenne de 4kW sur la journée. En hiver, c'est faible (il va falloir très bien isoler)

    Il faudrait peut-être regarder du coté des poèles a granules ? Ils vous permettrons de chauffer plus réguliérement, et ils comportent déjà des tubulures pour la diffusion de chaleur.
     
    zaz789 , 1 Juillet 2013
    #4
  5. lenodelai
    (44) Loire-Atlantique
    Je le répète, je n'ai connu jusqu'à maintenant que le chauffage électrique donc toutes mes hypothèses se font sur un parallèle avec la manière dont j'utilise actuellement mon chauffage électrique. Donc peut-être que ça ne correspond pas du tout à la manière d'utiliser un chauffage au bois couplé ou non d'un circuit hydraulique.

    Je vais donc développer mon raisonnement précédent pour être plus explicite.
    J'ai lu à droite et à gauche que pour éviter différents inconvénients (suie, bistrage, mauvais rendements,...), il faut utiliser le chauffage au bois à sa puissance maximale.

    Cette puissance maximale ne serait utile que pendant nos heures de présence 'active' au domicile, c'est à dire généralement de 7h à 8h30 et de 19h à 23h30/00h, sinon cela signifie qu'on chauffe la pièce de vie par convection/radiation 'pour rien' (toute la puissance du chauffage n'est pas transférée au bouilleur) => gaspillage de bois.

    Pendant nos heures d'absence et de sommeil (00h à 7 h et 8h30 à 19h), le foyer termine sa combustion et quand il est trop froid, le ballon tampon 'prend le relais' pour maintenir une température minimale de 17°C.

    La maison a été rénovée récemment (2006 à 2008) et est à priori bien isolée: facture EDF de 1400€ par an tout compris chauffage, ECS et électroménager ce qui pour 140m² nous semble peu cher. Elle atteint la classe C au DPE.

    Est-ce que ce principe est incohérent avec un insert bouilleur?

    J'ai des réticence concernant la diffusion de chaleur via air car qui brasse de l'air, brasse de la poussière et on en déjà pas mal dans la maison (on n'est pas des fées du logis...).

    Par ailleurs, j'envisageais des insert bouilleurs car nous avons déjà les cheminées en place et qu'on apprécie de se faire une flambée de temps en temps en hiver.
    L'idée d'un insert seul ne me tente pas car, mais peut-être est-ce une fausse idée, j'ai peur du phénomène de point chaud qui, même si il sera peut-être plus graduel avec un insert, m'est très désagréable avec une cheminée ouverte.

    Un principe de poêle à granule est, il est vrai, beaucoup plus pratique au niveau de l'automatisation mais la flamme a un côté moins attrayant, le budget combustible n'est à priori pas le même et puis il faut sacrifier une pièce ou mettre en place un silo disgracieux pour le stockage.
     
    Dernière édition par un modérateur: 1 Juillet 2013
    lenodelai , 1 Juillet 2013
    #5
  6. zaz789
    (23) Creuse
    Bonsoir,

    Effectivement, tout ça semble bien pensé ! Pour ce qui est de la "réserve de chaleur", je reste perplexe. Sera-t'il vraiment possible en 5 heures de chauffer un volume d'eau suffisant pour ensuite diffuser toute la journée ?

    Cela dit, je n'ai jamais expérimenté la chose, donc je ne sais pas. J'imagine que le ballon doit être vraiment très gros (1000 à 2000 L).

    Ce que j'ai expérimenté par contre, c'est le chauffage poele a bois + complement électrique. Je trouve ça agréable. La pièce ou est le poèle est bien chaude, et permet de se rechauffer très vite. Le complement électrique dans les chambres permet de garder une temperature acceptable le matin, sans trop dépenser.

    Je me demande si ce ne serait pas un truc a tenter : achetez un poele "de base" (on en trouve autour d'une centaine d'euros) et utilisez-le pour un hiver. ça vous permettra de vous rendre compte de l'efficacité et de la diffusion de la chaleur, et accéssoirement de vous rendre compte si vous avez vraiment envie de manipuler du bois. On ne s'en rend pas bien compte, mais alimenter un insert en bois, c'est lourd, c'est salissant, c'est contraignant.

    Au pire vous pourrez toujours revendre le poele d'occasion.
    Enfin, dernier détail, ce type de chauffage se prete mieux aux maisons isolées par l'exterieur (les mur créent de l'inertie) qu'au maisons isolées par l'interieur (l'air va très vite chauffer, puis très vite se refroidir).
     
    zaz789 , 1 Juillet 2013
    #6
  7. lenodelai
    (44) Loire-Atlantique
    Bonjour,

    J'ai passé ces trois derniers jours à faire quelques calculs en tournant les variables dans tous les sens et à priori, tu as raison.
    Pour pouvoir fournir la puissance nécessaire pour maintenir la maison à 17°C la journée, il faudrait au moins un ballon de 1000 litres.

    Mais là où ça bloque si je ne me suis pas trompé dans mes calculs, c'est qu'il me faudrait 29h avec un seul insert bouilleur de 14kW de puissance effective sur l'eau (le maximum que j'ai trouvé pour le moment sur internet) pour faire passer ces 1000 litres d'eau de 17°C (T° minimale de la maison) à 80°C (T° maximale des ballons tampons que j'ai trouvé). Cette température de 80°C en sortie du ballon me permettrait de maintenir la maison à 17°C pendant 10 à 12h les jours les plus froids dans mon département.
    Donc 90% du temps, le ballon sera surdimensionné mais il vaut mieux ça que grelotter dans son salon en rentrant le soir...

    Après je ne me suis pas lancé dans des courbes comparatives entre volume,T° du ballon et puissance délivrée car de toute façon, j'ai déjà énormément d'approximation dans mes calculs et ça n'aurai fait que les augmenter.

    Donc je penses que malheureusement l'insert bouilleur couplé à un ballon tampon ne colle pas avec mon intention d'utilisation, du fait de ma surface et de la puissance nécessaire.

    Donc pour le moment, on va se contenter du chauffage électrique agrémenté d'une flambée de temps en temps et peut-être envisager une chaudière à bois ou un poêle à granule dans une future acquisition qui présentera la possibilité d'une pièce pour cacher la chaudière ou le silo à granule, tout deux étant très disgracieux...

    En tout cas merci pour vos conseils.
     
    lenodelai , 4 Juillet 2013
    #7
  8. zaz789
    (23) Creuse
    Oui, effectivement, les chiffres ne me surprennent malheureusement pas. Ca n'a l'air de rien, mais c'est vraiment dur de stocker de la chaleur.

    Concernant la flambée, je ne peux que recommander le poele de base : beaucoup plus efficace en chauffe qu'un foyer ouvert, pas d'odeurs, moins de saleté, et tout petit prix (il suffit d'acheter le poele, quelques tubes pour aller jusqu'a la cheminée, et c'est parti !
     
    zaz789 , 4 Juillet 2013
    #8
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Comment remplacer une vitre insert cassée ?

Poele, insert, pellets 7 Septembre 2016

recherche code parametrage insert a pellets COLA

Poele, insert, pellets 11 Mai 2016

Installation Insert dans vieille cheminée

Poele, insert, pellets 12 Mars 2016

insert pellets mcz vivo 80 code 000

Poele, insert, pellets 28 Février 2016

Programmation Edilkamin Pellinsert 54

Poele, insert, pellets 11 Janvier 2016