Hauteurs manométriques résiduelles du circulateur intégré.

  1. Dom39
    (39) Jura
    Bonjour à tous,

    Pouvez-vous me dire à quoi correspond la Hauteurs manométriques résiduelles du circulateur intégré et comment est-ce calculé?

    Bien cordialement
     
    Dom39 , 17 Novembre 2020
    #1
  2. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    C est ce qu il reste de dispo pour l installation

    C est la hauteur mano totale du circulateur moins les pertes de charges internes de la chaudiere
     
    kenny82 , 17 Novembre 2020
    #2
  3. Dom39
    (39) Jura
    Donc le volume d'eau contenue dans la tuyauterie + les radiateurs?

    Pouvez-vous m'explique ce qu'est la hauteur mano totale du circulateur et que comprend les pertes de charge de la chaudière?
     
    Dom39 , 17 Novembre 2020
    #3
  4. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    C est pas du tout cela

    une hauteur manomètrique c est la perte de charge (par frottement de l eau dans les tuyaux) que le circulateur peut supporter pour assurer le debit

    on utilise le terme hauteur mais il ne faut pas penser a une hauteur physique atteignable dans la maison


    Plus on fait passer d eau dans une section de tuyau plus la vitesse augmente et plus le tuyau s oppose a cette vitesse et freine l eau donc plus le circulateur doit etre puussant pour s y opposer

    l image la plus proche parlante est la consommation d une voiture plus on va vite sur la route


    Le circulateur est capable 4m3/h par exemple pour une perte de charge de 6m de colonne d eau (mCE) c est une vieille mesure du temps ou l on mesurait les perte avec une colonne d eau comme un baromètre
    Si ton reseau est long et complexe le frottement va ajouter des pertes de charges et donc reduire la “marge” du circulateur
    A cette image la ta chaudiere est rempli de tuyau et d echangeur qui s opposent a la circulation de l eau
    Et donc reduit la marge encore

    le constructeur te donne donc ce que le circulateur est capable de faire en prenant en compte cette perte

    mais pas simple a faire comprendre sans une base deja
    Mais plus tu as de longueur de reseau plus ton circulateur forcera pour assurer le debit jusqu a sa limite ou il commencera alors a reduire le debit jusqu a zero
     
    kenny82 , 17 Novembre 2020
    #4
  5. Dom39
    (39) Jura
    On trouve sur le net, diverses formules pour estimer les déperditions et le débit d'un circulateur.

    Je me suis amusé avec pour voir.

    Les résultats peuvent être une base ou cela est vraiment farfelu pour vous?


    Déperditions thermiques

    Coefficient G (1.7 Ancien isolé sur dalle)

    Volume: 62 m², hauteur plafond 2.50 m = 155 m3

    Température ambiante : 20 °C - Température extérieur de référence: - 10°C = soit 30

    1,7 x 155 x 30 = 7,905 kW


    Débit de refoulement

    QPU = QN / (1,163 x ∆ϑ)

    QPU = Débit de refoulement du circulateur au point de sélection en [m3/h]

    QN = Besoins calorifiques de la surface à chauffer en [kW]

    1.163 = Capacité calorifique spécifique en [Wh/kgK]

    ∆ϑ = Différence de température (étalement) entre le départ et le retour en [K], on peut appliquer 10-20 K pour les installations standards.

    7,905 / (1,163 x 10) = 0,679 M3/h soit 679 l/h.
     
    Dom39 , 17 Novembre 2020
    #5
  6. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Jusque la oui en gros c est juste
    Mais cela donne un débit theorique a avoir

    Rien de plus

    il faut ensuite savoir le diamètre du reseau pour connaitre les perte de charge à combattre
    Il faut les longueurs et diametre pour la branche la plus longue
    Pas la totalité du reseau juste la partie la plus longue car la plus defavorable en general
     
    kenny82 , 17 Novembre 2020
    #6