Fissures extérieures et réparation par ferraillage et enduisage.

  1. west
    (33) Gironde
    Bonjour,

    J'ai une veille maison qui a avait l'an dernier une ou 2 fissures apparues et partant de la charpente.

    Cette fin d'été elles ce sont ouvertes un peu plus avec certitude.
    IMG_20150905_104854.jpg la plus grande descend sous une fenêtre et a une autre fissure au niveau du linteau qui apparaît également à l'horizontal. IMG_20150905_105046.jpg

    Je remonte donc niveau grenier du coté des fissures (dans la maison) pour m’apercevoir que les fissures sembles venir de d'autres qui sont elles, à l'intérieur du grenier.
    IMG_20150905_103909.jpg IMG_20150905_104604.jpg
    Un mur en morceau de moellons avec un enduit friable et qui part juste en grattant.

    Je pense qu'il faut que je le refasse en ré-enduisant à la chaux (dosage à voir).
    L'idée est de mettre des fer plié de avec cette forme |__| de chaque coté des fissures à la manière d'une agrafe pour une arcade sourcilière coupée par exemple.

    Ensuite poser un grillage en faire blanc sur le mur comme les grillages de poulailler.
    Puis enduire tout ca jusqu'à ce que ca ne soit plus visible.
    Finir par l'extérieur avec un enduit spécial fissures.

    Voilà !

    J'aimerai vos conseilles afin me dire ce que vous en penser, si il y a des chances que cela vienne bien de ça: Enduit friable qui tient plus grand chose + pierres en moellon irrégulieres (non pas des blocs) + chaleur de cet été + rue passante à 2 m voir 1m de la maison (petit trottoir).

    Ainsi que la technique envisagée pour réparer, renforcer tout ca.

    Merci de vos retours et lectures :-)
     
    west , 6 Septembre 2015
    #1
  2. Gwendal
    (28) Eure-et-Loir
    il y a la technique des agrafes, que vous placez de part et d'autre de la fissuration, mais dans la maçonnerie de moellons c'est pas le plus génial. Il faut privilégier le chaînage avec tirant métallique pour une solution globale.
     
    Gwendal , 7 Septembre 2015
    #2
  3. west
    (33) Gironde
    Bon pour l'idée des agrafes si ca ce fait dans la maçonnerie tant mieux :-)
    Effectivement ma réflexion se porte actuellement sur la surface de perçage et d'accroche des "agrafes" en fer à béton car j'ai justement du moellon, meme pas des gros blocs...

    Donc si je souhaite que ca résiste à l'effort d'écartement il faut un bon point d appuis.

    Concernant le chaînage, en tant que travailleur "pauvre" :-p je ne sais pas combien ca risque de me coûter, de-plus la maison est en pente, la partie fissuré est en partie haute et le mur perpendiculaire a l 'angle à sa partie opposé beaucoup plus basse.
    Je ne sais pas si un tirant se met en diagonale mais pour aller d un bout a l autre ca risque de passer dans la maison a des endroit inaccessibles.... bref juste pour poser le tirant ca semble est compliqué, mais bon je n'ai pas étudié cette solution que je ne maîtrise avec un pro, donc a voir...


    Je vais vois au pire si je peut mettre chaque bout de l'agrafe dans les plus grosses pierres apres les avoir percé.
     
    west , 7 Septembre 2015
    #3
  4. Gwendal
    (28) Eure-et-Loir
    Par pitié, ne racontez pas n'importe quoi. Vous parlez d'installation pour les remontés capillaires depuis les fondations. Tassement de fondations = fissures horizontales. Ici on parle de fissurations verticales, qui correspondent à un écartement des murs de façades. Ne vous improvisez pas expert en maçonnerie.
    Même moi qui a 25 ans d'expérience dans le bâtiment, je ne suis pas toujours sur de ce que je raconte.
     
    Gwendal , 7 Septembre 2015
    #4
    bZone aime ça.
  5. clientsamis
    (75) Paris
    Bonjour, NON! vous faites erreur je ne parle pas maçonnerie je parle humidité qui a été provoqué par les fissures qui elle actuellement amplifie le problème. C'est pour cette raison que je conseille de l'enlever. Ensuite je conseille de voir un maçon qui comme vous fera bien son travail. En premier palier à moindre de frais pour éviter que ça empire. La photo envoyer n'est pas la bonne car vous avez capter le sens ce qui est valorable pour vous! Une chose concernant l'humidité l'eau la provoque mais c'est un gaz Hydrogène et composante diverses et ce gaz créer la pression dans le mur! Vous en tant que maçon vous avez du voir des murs faire le ventre? Cordialement Jose frco
     
    clientsamis , 8 Septembre 2015
    #5
  6. west
    (33) Gironde
    Heu.. j'ai pas de problème d'humidité...

    Plutot et surtout un problème de joint qui se barre (se desagrege sur des petits moellons) ajouter à ca, l'effort des poutres, les vibrations des voitures (sur la mezzanine je les ressent quans un camion passe, la maison vibre) et les chaleurs (la porte d'entrée se ferme toujours mal en été).

    J'ai pas de fuite à ce niveau, je viens en plus de terminer la toiture (nouvelles tuiles + écran sous toiture).

    D'ailleurs ca coute combien pour poser un tirant ?
     
    west , 8 Septembre 2015
    #6
  7. clientsamis
    (75) Paris
    Bonjour au vue des photos que vous avez publiées les fissures ont aidées et vont aider l'eau à s'infiltré. Comme je vous ai conseillé à peu de frais c'est de palier et reboucher vos fissures en urgence. Ensuite vous devriez voir avec un maçon qui lui est le seul en la matière pour vous bien vous conseiller. Je donne un savoir que très peu de gens ont donc j' informe l'humidité risque d'amplifier vos problèmes dans le temps.
    Les anciens posaient des tirants et des croix dans les murs et ça travaillait à un autre endroit. Dans votre cas je pense qu'il faut plutôt refaire cette partie de mur, plus tard!Cordialement
     
    clientsamis , 8 Septembre 2015
    #7
  8. west
    (33) Gironde
    Oui on est d'accord sur le fait que la fissure ne doit pas resté comme ca.
    D’où mon post ici dès que je l'ai vu ce WE.
    J'ai même déjà acheté le ferà béton, j'avais déjà la chaux et le sable...

    Je pense par contre rajouté une dose de ciment aux endroits des fissures et agrafes en fer à béton.

    La fissure extérieure je compte la comblé avec un mélange chaux sable tout simplement.

    Le plus compliqué va etre d'enduire et faire les trous pour les fers à béton.
     
    west , 8 Septembre 2015
    #8
  9. clientsamis
    (75) Paris
    West.Je vous conseil mais vous avez une vision différente.La chaux et le sable c'est votre choix. Moi j'opterai pour les fissures de prendre un tube (8€ chez leroy Merlin, Casto etc..) ou deux de ciment chimique qui sert à sceller les chevilles. Sa traction est de plusieurs tonnes et je vous assure que tous mes clients qui ont suivi mon conseil en sont ravi. L'avantage c'est sa force que vous n'aurez pas avec un mortier.Sinon dans moins d'un mois votre travail sera à reprendre, les fissures se referont! Et vous verrez que j'avais raison. L'idéal serait de faire tout ce que vous ai conseillé depuis le début au niveau financier, et vous en serez pour moins de 150€ maxi !
    Plus tard vous serez obliger de refaire votre façade et là moi
    je vous conseillerai d'en profiter pour isoler par l'extérieur comme à fait ce client. La façade fini ça fait bien et les avantages maintenant sont très intéressant c'est une autre affaire!
    Bon courage cordialement!
     

    Fichiers attachés:

    clientsamis , 8 Septembre 2015
    #9
  10. clientsamis
    (75) Paris
    clientsamis , 8 Septembre 2015
    #10
  11. west
    (33) Gironde
    Scellement chimique, j'en ai acheté mais pour sceller les agrafes en fer a béton de l'intérieur (coté grenier).

    La fissure extérieure, je n'en démords pas, ca sera du mortier à la chaux pour COMBLER la fissure, je ne pense pas que le scellement chimique empêchera la fissure de s’agrandir ou la maison de s'écrouler.
    A la limite un peut de scellement chimique avant l'enduit pour bien rentrer en profondeur de la fissure extérieure.

    Le principal, c est de réparer et que ca ne bouge plus.
    Remplie au scellement chimique (ni esthétique, ni respirant) ou au mortier chaux/sable (voir ciment), la fonction sera la même, empêcher l'air, l'eau de rentrer, ca n’empêchera pas la fissure de continuer à s'ouvrir si je me suis planter sur la source de cette fissure.

    Ce qui me fait peur niveau boulot c est l'enduit, le grenier est exigu, impossible de rester debout, pas de lumiere et j'ai pas de machine a projeter (si ca existe pour le mortier à la chaux).
    Je sais deja que je vais en c...r !! vu la masse d'enduit qu'il va me falloir O_o
     
    west , 10 Septembre 2015
    #11
  12. clientsamis
    (75) Paris
    Bonsoir
    Je vous parlais de reboucher avec le ciment chimique en creux votre fissures extérieur et non intérieur pour éviter les infiltrations d'eau !
    Vous nous direz comment vous avez terminé et dans quelques mois merci de partager, c'est très important pour nous tous! Cordialement
     
    clientsamis , 10 Septembre 2015
    #12
  13. truitas
    (73) Savoie
    Bonsoir Ouest,
    je ne suis pas sur comme tu le dis que le scellement chimique soit une bonne idée sur des moellons hourdés à la chaux au mieux tu vas réussir à coller deux moellons et la fissure va réapparaître à côté. Par le passé, lors de la restauration de bâtiment historique, on a voulu injecter des liants à base de ciment. On pensait que ça allait "coller" l'ensemble.Le résultat a été catastrophique dans certains cas . Il a même été parfois nécessaire de démonter des bâtiments traités de cette façon.
    Pourquoi parles-tu de fer à béton ? Cela ne fait pas bon ménage avec la chaux. Les tirants sont par contre très utilisés dans ma région.

    Il faut quand même déterminer l'origine sinon ça risque de recommencer.

    Pour reboucher, il faut réaliser des coulis à base de chaux pour boucher les fissures et en profiter si besoin pour refaire les joints, tu auras toutes les solutions dans le doc ci dessous:
    http://www.culture.gouv.fr/culture/organisation/dapa/pdf/maconnerie2006.pdf

    Sur le site de Saint Astier tu as aussi pas mal de fiche pour la mise en œuvre y compris pour le rebouchage fissures:
    http://www.c-e-s-a.fr/telechargements/cahiers-techniques-particuliers/

    Un doc sur les désordres dans la bâti ancien pour peut être trouver un début de réponse sur la cause:
    http://aplomb.sud-gresivaudan.org/cms_viewFile.php?idtf=36328&path=5a/36328_104_Evaluer-les-dangers-et-reperer-les-desordres-site-.pdf
    Bon courage
     
    Dernière édition: 30 Octobre 2015
    truitas , 30 Octobre 2015
    #13
  14. Gwendal
    (28) Eure-et-Loir
    Par pitié Cientsamis :
    Vous êtes bien gentil, mais faut arrêter de croire qu'un bâtis peut s'affaisser uniquement pas la présence d'humidité. J'arrête pas de voir vos commentaires, et cela commence à m'énerver.
    ici on parle d'une maison en moellons, et cela ce respecte. Et c'est une affaire de connaisseurs, pas d'une personne qui comme vous a fait une fois un trou d'un un mur pour y poser un tube, et qui considère maintenant que c'est la solution ultime.

    Les fissures que nous voyons ici n'ont absolument aucun rapport avec la présence d'humidité, mais en effet, il faut faire quelque chose pour éviter que l'humidité et le gel n'arrange pas les choses.

    Et truitas a une très bonne analyse, car comme moi il a le recul nécessaire, l'expérience des bâtiment historique.

    Alors Clientsamis explique moi :
    Quand le contrefort d'un château commence à donner des signes de fatigue, tu va me coller du scellement chimique avec une belle tige acier qui va rouiller pour rattraper un affaissement :)

    En rénovation de battis anciens, on utilise de la chaux, des tiges inox ( dans certains cas ) et même parfois de la colle à carrelage, car on n'est quand même pas intégriste et on sait évoluer , et une bonne paire de muscles.

    Dans votre cas les désordres peuvent avoir plusieurs raisons. En fait deux .
    1. La charpente qui a tendance à créer des points durs sur une maçonnerie qui fatigue
    2. Le bâtiment lui même qui a l'époque n'était pas chaîné

    Les solutions :

    1. Vous coulinez de la chaux dans les fissuration
    2. Vous réalisez un chaînage métallique de la construction.
     
    Gwendal , 31 Octobre 2015
    #14
  15. west
    (33) Gironde
    Salut Truitas,

    Pour moi tout le travail se fera principalement à l intérieur (dans le grenier) c'est oû l'enduit se désagrège visiblement.
    La fissure visible de l'extérieur n'est pour moi qu'une conséquence et de ce coté ca sera juste du rebouchage à la colle entre les fissures puis une couche d'enduit chaux pour le coté esthétique (pour cacher).

    A l’intérieur je vais tout refaire, les joints, mettre une autre couche plus épaisse avec un grillage en inox (genre cage à poule) recouvrir tout ca.
    L'idée ici étant de corriger ce qui était et qui s'est dégrader avec le temps, renforcer avec le grillage pour créer une armature plus solidaire et résistante, le tout recouvert bien-sur uniquement au mortier chaux, peut être au début je mettrai un peu de ciment au mélange chaux pour les joints et le gobetis avant le grillage.

    C'est un travail monstre à faire seul, j'attend juste de m'acheter un compresseur assez puissant pour je l’espère terminer ça avant la fin de l'année car ça m'angoisse de voir cette fissure.

    Merci pour les docs, car même si je ne suis pas du métier, j'aime faire les choses aux mieux et ca m'interesse d'avoir les bonnes pratiques :-)

    Pour le fer à béton je vais l'abandonné, soit je mettrai aucune agrafe, soit j'en trouverai en inox (quoi ? je ne sais pas encore).


    Salut, Gwendal,

    C'est une vielle maison et effectivement j'évite de mettre du ciment, d'ailleurs même l'une de mes pièces au sous-sol, je l'ai repeint uniquement au lait de chaux pour le laisser respirer car au sous-sol...

    Pour le chaînage, je me tâte à le faire tout de suite, je me dis que j'attend de voir si ce que je compte réalisé va régler le problème.
    Au pire, si ça recommence (ou plutôt continue) je ferai faire un chaînage.
    L'idéal étant pour moi de faire les deux, mais financièrement j'ai peur que ça ne passe pas.
    D'ailleurs ça coûte combien de faire un chaînage (ou deux au minimum dans mon cas je pense) ?
    Je peux faire appel à un maçon ou un ferronnier pour ca ?


    PS: pour les tiges (agrafes) j'hésites aussi à le faire car je me dis que ça sera sur des petits morceaux de moellons, ce n'est pas non plus de gros blocs, donc l'effet de "retenir" sera peut etre moins important voir négligeable et que ca servirait à pas grand chose, peut être pire, fragiliser en rajoutant des trous pour mettre ces agrafes. Donc je me dis que juste renforcer le mur pour mieux soutenir le charpente serait plus efficace.

    PS2: C'est quoi un point dur sur une maçonnerie ? Ca se règle comment ?

    Pour info:
    Bizarrement le bas et le 2eme niveau de la maison est en bloc de moellons, ils ont terminé le haut (sur 1m à 1,80m) avec des petits morceaux de moellons (moins solidaire que si c'était des blocs) et bien-sur la charpente est posée sur cette finition du haut de la maison, j'ai trouvé ca dommage.
    Si il y a une raison, je veux bien savoir pourquoi il n'ont pas fini en gros blocs plus larges et plus stables surtout pour faire la charpente reposé dessus.
     
    west , 2 Novembre 2015
    #15
  16. truitas
    (73) Savoie
    Bonsoir clients Amis,
    je suis du même avis que gwendal,chaque fois que vous intervenez c'est pour amener les gens sur le terrain de l'humidité et refiler votre procédé.
    Dans un autre post ou j'ai donné l'adresse de l'excellent blog patrimoine-façade. Vous vous êtes empressés de poster votre lien sur ce blog mais vous n'avez pas répondu aux questions qui vous ont été posées en retour:

    Quel est le principe de fonctionnement ?

    Quelle garantie de résultat ?

    Avez vous des exemples de pose avec un recul de plus de 10 ans ?
    cordialement,

    nb: essayer de récupérer les gens sur un forum pour faire du business c'est pas très class ! C'est d'ailleurs étonnant que la modération ne soit pas intervenue....
     
    truitas , 2 Novembre 2015
    #16
  17. Gwendal
    (28) Eure-et-Loir
    Surtout que pour les remontés capillaires, il y a d'autres système qui mérité que l'on compare.
    Oui, vous pouvez essayer dans un premier temps de colmater les fissurations, mais à mon avis cela va recommencer, mais vous avez raison, on fait avec les moyens, et je vous comprend, moi même j'ai colmaté une fissuration sur ma maison, et j'attend de voir si elle ne va pas continuer avec le temps avant d'envisager de faire un chaînage.
    Le bâtis ancien est compliqué, et peut évoluer rapidement, ou reste en place très longtemps sans jamais bouger.
    Il y a des signes. Par exemple chez moi j'avais une partie en terre devant chez moi qui était très humide depuis 12 ans que j'ai acheté la maison, et bizarrement depuis deux ans, elle est devenu sèches, avec l'apparition de la fissuration. Le sol est très très argileux, je sais donc d'ou vient le problème.
    Alors, il faut trouver les solutions les moins coûteuses. Je n'ai pas les moyens d'aller injecter du béton pour une reprise en sous-oeuvre, alors je vais vois comme cela va évoluer, et commencer par solidariser le bâtiment avant d'envisager des solutions hors de prix.
     
    Gwendal , 2 Novembre 2015
    #17
    clientsamis aime ça.
  18. gchaud
    (92) Hauts-de-Seine
    Le problème est que le carrelage a déséquilibré le mur, et en empêchant à l'eau de s'évaporer. Sur les murs en pierre il faut vraiment que l'humidité circule.

    De toute façon vu les fissures dessus, il faut déjà en trouver l'origine, et ensuite renforcer la structure en suivant les lignes de force.

    Il est évident que l'humidité va aggraver la situation.
     
    gchaud , 4 Novembre 2015
    #18
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Fissures et avis.

Gros Oeuvre Général 22 Décembre 2015

Travaux de rénovation et fissures : gros stress

Gros Oeuvre Général 7 Octobre 2015

Fissures sur pignon-facade !!! risque ???

Gros Oeuvre Général 24 Décembre 2014

Appuis de fenêtres, fissures, bas de murs...que faire svp?

Gros Oeuvre Général 25 Octobre 2013

carrelages fissurés

Gros Oeuvre Général 17 Juin 2013