chaudiere frisquet prestige 32 kW surchauffe

  1. berny1333
    (94) Val-de-Marne
    Bonjour,
    J'ai une chaudiere frisquet de 3 ans d'age qui déclenche par protection surchauffe.
    Elle est équipée d'un ballon d'eau chaude externe et pilotée par une régulation RIF 5000.
    Elle fonctionne pendant 5 à 6 heures tout à fait normalement en effectuant des cycles de démarrage et d'arrêt afin de réguler la température désirée, puis déclenche par surchauffe.
    Ce dysfonctionnement a été observé aussi en mode manuel qu'en mode régulation.
    La chaudiere déclenche aussi bien la journée que la nuit.
    Lorsque la chaudière est en fonctionnement les radiateurs chauffent normalement.

    Le circulateur est brulant. Toutefois, en posant ma main dessus il vibre légèrement. En variant la vitesse du régulateur on sent bien une augmentation des vibrations lorqu'il est en vitesse haute. J'ai également enlevé la vis de protection du circulateur, le circulateur est bien libre en rotation. En posant un tournevis sur la vis de protection et en portant le manche à l'oreille en entend bien une variation de vitesse de rotation lorsque l'on fait varier la vitesse de rotation du circulateur.
    Quelque soit la vitesse de rotation du circulateur (I, II ou III) la chaudiere déclenche par surchauffe.
    J'arrive à redémarrer la chaudière en actionnement l'interrupteur placé sur la sonde de température de surchauffe.
    J'ai fait intervenir un chauffagiste, il me dit que c'est le circulateur car il est brulant. Compte tenu de la rotation constatée du circulateur, je n'en suis pas convaincu.
    Puis le chauffagiste me dit que si ce n'est pas le circulateur c'est la platine de la chaudière. Il procède en fait par élimination du moins cher au plus cher. C'est surprenant comme démarche. Il me dit que tous les chauffagistes procèdent de la même maniere. Il ne parait lui même pas convaincu de son diagnostic.
    Merci donc de m'apporter votre aide afin de cibler la panne.
     
    Dernière édition par un modérateur: 28 Décembre 2010
    berny1333 , 28 Décembre 2010
    #1
  2. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Surchauffe : si la sonde de température du thermostat de chaudière est défectueuse la régulation n'opère pas à la bonne température, le différentiel marche / arrêt augmente.
    Donc la consigne de température est dépassée.... et la sécurité de surchauffe se déclenche.
    Pour palier le problème provisoirement il suffit de baisser la température de consigne de 5 ou 10°. Après l'hiver, envisager un remplacement de la sonde. (C'est un truc pas cher.)

    Je vous invite a observer l'évolution de la température juste après l'extinction du brûleur 8-| vous allez constater que la température continue de monter (surtout pour les gros corps de fonte). C'est l'hystérésis due à l'inertie thermique de la fonte. Donc régler une température de consigne un rien trop haut peut provoquer la mise en protection de surchauffe.
     
    pacifique7640 , 28 Décembre 2010
    #2
  3. berny1333
    (94) Val-de-Marne
    Merci pour votre analyse.
    Effectivement si la sonde est défectueuse la régulation n'opère pas à la bonne température.
    En ce sens, j'avais abaissé le point de consigne de la chaudière d'environ 2°C (ce n'est peut pas suffisant), elle avait également déclenché par surchauffe.
    Par ailleurs, la chaudière effectue des cycles de marche arrêt avec une température des radiateurs qui parait normale. Cela signifierait donc que la régulation de température fonctionne correctement. La sonde de température peut-elle fonctionner correctement pendant quelques cycles de chauffe puis dériver ?
     
    berny1333 , 28 Décembre 2010
    #3
  4. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Non, je pense que c'est la durée de fonctionnement du brûleur qui va jouer. Suivant l'appel de chaleur, le brûleur peut fonctionner plus ou moins longtemps notamment le matin au changement régime de nuit/régime de jour ou s'il y a un gros appel d'eau chaude (si installé);
    Si l'eau n'évacue pas rapidement les calories en fin de période de fonctionnement du brûleur la température monte (normal).
    Donc la vitesse du circulateur peut aussi intervenir pour quelque chose.
    Si vous avez une régulation à quatre voies et que pendant la période de fonctionnement du brûleur la régulation ferme la vanne de façon importante vous avez aussi un risque de ne pas évacuer rapidement la chaleur du corps de chauffe. Mais ceci n'est pas un défaut !!! Simplement en réduisant la température de consigne on règle le problème.
    Il n'y a pas lieu d'ailleurs d'avoir une température de consigne trop élevée mais il est dangereux d'avoir une température trop basse (on risque le point de rosée dans la chaudière) (sauf si la chaudière est de type inox).
     
    pacifique7640 , 28 Décembre 2010
    #4
  5. berny1333
    (94) Val-de-Marne
    Bonsoir,

    Quelques éléments nouveaux :

    J'ai abaissé autant que possible la température de chauffe de la chaudière en manuel. Là encore elle déclenche par surchauffe.
    J'ai également constaté que dès qu'elle déclenche je suis obligé de débrancher la sonde de température du corps de chauffe puis d'effacer le défaut de surchauffe en appuyant sur le petit interrupteur situé sur la protection pour pouvoir redémarrer la chaudière.
    Si je ne débranche pas la sonde de température la surchauffe reste activée.
    Par contre en intervenant plus longtemps après le déclenchement, donc après une baisse physique de la température j'arrive par simple effaçage du défaut de surchauffe à redémarrer la chaudière (pas besoin de débrancher au préalable la sonde de température du corps de chauffe).
    Est-ce un problème d'hystérésis d'un relais ?
    Cela peut-il conforter une suspiscion de défaut sur la sonde de température du corps de chauffe ?
    N'y a t-il pas un moyen de s'assurer que cette sonde est défectueuse en débranchant la sonde et en laissant tourner la chaudière en mode régulé par radio transmission (la chaudière est donc pilotée par la température de la pièce). S'il n'y a pas de déclenchement c'est donc bien un problème de sonde de température du corps de chauffe. Qu'en pensez-vous ?
    Merci.
     
    Dernière édition par un modérateur: 28 Décembre 2010
    berny1333 , 28 Décembre 2010
    #5
  6. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Si vous avez un bon thermomètre, une casserole d'eau chaude et un multimètre vous pouvez contrôler physiquement le fonctionnement de votre sonde. (Il faudra évidemment la déposer mais, je vous rassure il n'y aura pas de fuite d'eau). La sonde est dans un fourreau sur le corps de chauffe de votre chaudière. Il faudra sans doute déposer le panneau de contrôle ou une tôle sur le dessus de la chaudière pour y arriver.
    S'il y a un thermomètre sur votre chaudière avez-vous pu déterminer jusqu'à quelle valeur monte la température juste avant la mise en sécurité ?
    Bonne chance
     
    pacifique7640 , 28 Décembre 2010
    #6
  7. berny1333
    (94) Val-de-Marne
    Bonsoir,

    Si je comprends bien la sonde est dans un doigt de gant. Donc je peux la déposer sans vidanger la chaudière.
    Je n'ai malheureusement pas de thermomètre sur la chaudière qui peut me dire à quelle température elle déclenche.

    Par contre puis-je tester la sonde en la plongeant dans de l'eau sans risquer de la détériorer ?

    Par ailleurs comment la contrôler avec quelle correspondance ?

    Merci.
     
    berny1333 , 28 Décembre 2010
    #7
  8. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Le principe est très simple : La sonde de température est composée d'une capsule d'alcool et d'un tube capillaire qui remonte vers une sorte de manocontact avec un interrrupteur deux positions (marche arrêt). Quand le température monte, la pression augmente dans le tube capillaire et fait basculer l'interrupteur. La molette de réglage modifie la sensibilité de basculement de l'interrupteur en question.
    Avec un ohmmètre on peut facilement contrôler le basculement de l'interrupteur quand la température monte.
    Pour l'opération, mettre la chaudière hors tension et bien repérer les connexions avant dépose !!!
    Il faut quand même être assez bricoleur pour ce travail.
     
    pacifique7640 , 28 Décembre 2010
    #8
  9. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    il y a t il des robinets thermostatiques dans la maisons en plus de la regul??
    si oui le fait qu il puisse fermer le circuit de façon aléatoire peut expliquer votre soucis
     
    kenny82 , 28 Décembre 2010
    #9
  10. berny1333
    (94) Val-de-Marne
    Bonsoir,
    Il n'y a pas de robinet thermostatique installé dans la maison.

    Merci
     
    berny1333 , 28 Décembre 2010
    #10
  11. berny1333
    (94) Val-de-Marne

    Le problème venait effectivement de la sonde CTN qui était défectueuse.
    Coût de la pièce = 15 € chez Frisquet.

    Merci à tous notamment à Pacifique7640 pour la qualité de son analyse.

    Problème résolu.
     
    berny1333 , 31 Décembre 2010
    #11
  12. pacifique7640
    (74) Haute-Savoie
    Ne suis quand même gourré... c'était une CTN ! au temps pour moi....
    Bonne année sans soucis...
     
    pacifique7640 , 31 Décembre 2010
    #12
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Pb avec chaudière Frisquet Gazliner

Plomberie générale 10 Décembre 2010

problème chaudière frisquet

Plomberie générale 26 Septembre 2010

pression eau chaude chaudière Frisquet

Plomberie générale 20 Janvier 2010

Chaudière Frisquet mini explosion

Plomberie générale 20 Décembre 2009

Chaudière Frisquet à condensation ?

Plomberie générale 3 Novembre 2009