Chape pour VS hourdis isolants

  1. mobamik
    (35) Ille-et-Vilaine
    Bonsoir,

    En train de construire une maison en ossature bois, j'en arrive au moment ou je dois me décider sur le choix du sol.

    Initialement j'avais prévu de faire une chape de mortier et du carrelage. En regardant les photos de la construction je me rends compte qu'il n'y a pas eu de rupteur thermique de positionné sur le tour de la dalle. Cette dalle est une dalle sur vide sanitaire isolée par des hourdis isolants RT2005. Je m'interroge en plus sur la réalisation d'un parquet à la place du carrelage, pour des questions esthétique et pour des questions esthétique et d'apport d'humidité.

    Je cherche donc un bon compromis pour :
    -Réaliser une rupture thermique périphérique
    -Conserver le peu d'inertie de la dalle pour le confort d'été
    -idéalement être écologiquement acceptable
    -Facilité de mise en oeuvre

    J'imaginais les solutions suivantes :
    1) polyane + isolant 30mm sur 1 largeur de 120cm + chape de mortier sable ciment + carrelage collé
    2) polyane + chape sable ciment + parquet flottant
    3) polyane + chape vermiculite + carrelage
    4) polyane + sable entre lambourdes + parquet

    Quelle solution retenir et pour quels avantages selon vous?

    Merci d'avance pour vos réponses.
     
    mobamik , 7 Septembre 2010
    #1
  2. jmff
    (11) Aude
    Salut, pourquoi ne pas penser au chape allégé " Granuland ", d' un point de vue écolo c' est pas mal, c' est aussi résistant qu' une chape tradi et en plus c' est isolant ( pas des masses mais un peu quand même ). Si cela t' intéresse voir site " Granuland ".
     
    jmff , 8 Septembre 2010
    #2
  3. mobamik
    (35) Ille-et-Vilaine
    Salut jmff et merci de ta réponse

    Le produit que tu cite semble interessant. Je pense qu'il existe le liège pour faire des chape légère. Le problème avec ces produits c'est que l'apport d'isolation est vraiment ridicule dans une chape de 6cm.

    Mais je serais peut être obligé d'y venir surtout q'un carreleur m'a dit que c'était interdit de faire une chape sur un isolant périphérique.

    Quelqu'un d'autre a t'il un avis sur la question?
     
    mobamik , 12 Septembre 2010
    #3
  4. bardal
    (56) Morbihan
    slt,

    compte tenu des diverses contraintes, il me semble qu'il n'y a pas cinquante solutions, sachant que les seules efficaces impliqueront une épaisseur totale d'au moins 8 cm...
    deux voies sont possibles:
    - la voie humide-carrelage-chape-isolant, qui peut prendre la forme 3cm isolant (polystyrène extrudé ou polyuréthane) sur 1,2 m en périphérie, 3cm sable sec au milieu, polyane chappe liquide et carrelage, qui préserve l'essentiel de l'inertie thermique tout en amenant une rupture du pont thermique
    - la voie sèche-lambourdes-isolant-plancher, avec isolant en périphérie et sable au milieu, qui garde une certaine inertie thermique et peut être bien plus efficace pour la rupture de pont thermique...

    il est clair que c'est l'option esthétique qui est déterminante, la différence d'inertie thermique étant sûrement insensible pratiquement, surtout dans ta région...
     
    bardal , 13 Septembre 2010
    #4
  5. bardal
    (56) Morbihan
    oups, j'oubliais
    les bétons "allégés" ont des performances trop limitées en termes d'isolation pour pouvoir apporter une solution, sauf épaisseur importante...
     
    bardal , 13 Septembre 2010
    #5
  6. mobamik
    (35) Ille-et-Vilaine
    Merci Bardal pour cette réponse,

    Normalement je dois avoir les 8cm nécessaire, il faudra que je vérifis cela plus précisément.

    Et puis la solution plancher sur lambourdes avec sable au milieu est un bon compromis entre inertie et isolation. J'ai un doute cependant concernant la rétention d'humidité dans le sable sous un plancher bois, y a t'il une technique particulière à employer? Une lame d'air?
     
    mobamik , 14 Septembre 2010
    #6
  7. bardal
    (56) Morbihan
    mais d'où viendrait l'humidité? si c'est de la dalle, il faut régler ce pb, car les lambourdes pourriront... sinon, le sable n'est pas spécialement hydrophile, pas plus que le bois en tous cas, et un plancher bois est perspirant, donc une éventuelle humidité résiduelle s'éliminera rapidement...
    ceci dit, si le sable te parait un peu "pauvre", tu peux mettre autre chose, ce n'est qu'un remplissage, par exemple liège, ou laine de bois, qui cumulent isolation et inertie, ou vermiculite, ou argile expansée, etc... mais le sable est parfait, et économique...
     
    bardal , 15 Septembre 2010
    #7
  8. mobamik
    (35) Ille-et-Vilaine
    Non pas de la dalle en elle même mais plutôt de l'humidité contenue naturellement dans l'air et qui pourrait se condenser en surface de la dalle, car même si le sable n'est pas particulièrement hydrophile, il n'est pas étanche à la vapeur d'eau non plus contrairement à la dalle béton qui va bloquer la migration. C'était mon inquiétude mais apparement cela n'est pas la votre, peut être connaissez vous des discussions sur des retours d'expérience de telle dalle? Merci de votre réponse.
     
    mobamik , 15 Septembre 2010
    #8
  9. bardal
    (56) Morbihan
    pour que l'humidité de l'air se condense, il faudrait que la température du sable soit inférieure au point de rosée (dans des conditions ordinaires de l'atmosphère d'une maison, c'est inférieur à 8 ou 9°, et sans doute moins), ce qui n'est pas le cas en situation de routine; cela pourrait arriver, transitoirement, après une longue période de froid sans chauffage, mais en l'occurence, ce sera vrai pour tous les matériaux; si réellement cela te parait risqué, met un pare-vapeur, mais je crois que c'est vraiment un luxe...
     
    bardal , 15 Septembre 2010
    #9
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Chape pour carrelage sur lambourdes

Maconnerie, Chape 5 Août 2016

quelle chape sur tms pour carrelage

Maconnerie, Chape 20 Mars 2016

Chape pour plancher chauffant

Maconnerie, Chape 22 Janvier 2016

Renforcer une dalle ou Chape pour quelle resiste aux impacts

Maconnerie, Chape 6 Août 2014

Proportions pour chape légère billes argile expansées.

Maconnerie, Chape 9 Juillet 2014