Arrêt bruleur intempestifs Vitodens 222 F

  1. Frediousse
    (60) Oise
    Les robinets de radiateurs sont tous les mêmes, à part 2 qui sont non thermostatique et ouvert.
    Je ne sais pas à quoi sert le tuyau souple, je pense que c'est pour une entrée d'air ..?.. il est raccordé au dessus de l'évacuation de l'eau de condensation.
     
    Frediousse , 5 Mars 2014
    #121
  2. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    pour le tuyau regarde quand tu enlèves le capot de face haut de la chaudière il devrait être raccordé à l'intérieur à gauche à coté du vase couleur gris je crois, tu as une soupape il doit y avoir un tuyau dessus.

    - pour tes 2 autre robinets non thermostatique juste une petite dernière photo, car même si ils ne sont pas thermosté il ce peux que le corps du robinet en lui même soit un thermostatique.
     
    pacmannn , 5 Mars 2014
    #122
  3. Frediousse
    (60) Oise
    salut,
    c'est effectivement ça concernant le tuyau.
    concernant les 2 radiateurs sans thermostatique, c'est sur que se sont de simple robinet classique sans thermostat.
    J'ai une question tout de même : pourquoi es-tu contre le fait de couper le circulateur interne entre 2 cycles bruleur? Je précise que même dans cette config, il y a une tempo entre arrêt bruleur et arrêt pompe interne. Et la pompe entre ballon mélangeur et installation radiateurs tourne en continu, bien sûr.
    Ce mode de fonctionnement est le seul qui permet d'éviter ces satanés coupures intempestives (c'est tout de même le titre de cette discussion). Je pense que c'est mieux que de laisser la chaudière faire moultes démarrages inutiles...
     
    Frediousse , 5 Mars 2014
    #123
  4. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    oui une chaudière de ce type qui fait des démarrages intempestif n est pas normal voila pourquoi nous parlons de sa, normalement en mode chauffage = elle s allume puis monte en température puis ce maintien a la température voulu tout en modulant sur la flamme pour que celle si brule en continu (avec sonde extérieur biensur).
    tu me dit dit que c est des robinets simple sans thermostat ( donc + ou -) le problème c est que même avec certain de ces robinets le passage ce fait mal car certain corps de robinet de radiateur sont thermostatique avec une poignée + ou -.
    en plus 2 robinets même normaux pour moi cela fait très peux en thermes d irrigation d eau meme si derriere tu ouvres tes robinets thermostatique a fond le passage dedans ne sera jamais le même qu un robinet de radiateur simple.
    je te joins une photos de robinet de radiateur classic si ton installation n est pas trop ancienne.
    si tes robinet (les 2 derniers) ne ressemble pas à sa envoie une petite photo.

    [​IMG]
     
    pacmannn , 5 Mars 2014
    #124
  5. Frediousse
    (60) Oise
    Salut,
    les robinets sont comme sur ta photo, mais là on s'écarte du problème. Entre le ballon mélangeur et la chaudière, le débit ne dépend pas des radiateurs. Relis bien mes posts sur ce sujet. Je sais que la bouteille de mélange ne corrige pas le problème d'une installation qui n'arrive pas a emmagasiner la puissance de la chaudière, mais dans mon cas, le problème est différent. La chaudière se coupe avant même que le retour vers la chaudière n'ai eu le temps de se réchauffer. Ce n'est pas le réseau globale et/ou le ballon mélangeur qui chauffe trop vite, c'est la température dans le corps de chauffe, alors que la bouteille de mélange devrait, dans ce laps de temps, palier à un problème de débit.
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Mars 2014
    Frediousse , 6 Mars 2014
    #125
  6. Frediousse
    (60) Oise
    PAcmannn, tu n'as pas répondu à ma question : " pourquoi es-tu contre le fait de couper le circulateur interne entre 2 cycles bruleur?" c'est la sonde dans la bouteille de mélange qui donne l'info de la température de l'installation avec une pompe qui tourne en continu.
     
    Frediousse , 6 Mars 2014
    #126
  7. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    je suis contre couper une pompe entre 2 cycle car nous somme plus au tant des radiateurs fonte chaudieres fonte ou l on coupait la pompe entre 2 cycles, meme sur des anciennes installation cela arrivait qu il y est des problèmes d équilibrage a cause de sa ( exemple = thermostat d ambiance instalé sur la coupure de la pompe = radiateur non chaud uniformément mais que dans le haut du radia voir que d un coté dans d autre cas) alors que si la pompe continu de tournée tout les radiateurs seront a la même température, (mais la ce n est pas ton problème).

    on va garder cette phrase.
    " La chaudière se coupe avant même que le retour vers la chaudière n'ai eu le temps de se réchauffer "

    quand ta chaudière fait l eau chaude , comment elle se comporte ( allumage, monté en T°, puis elle maintien l eau tranquillement ou elle a des pic aussi ?
     
    pacmannn , 6 Mars 2014
    #127
  8. Frediousse
    (60) Oise
    si je lis entre tes lignes, je peux donc en conclure que dans mon cas, ce n'est pas génant de couper le circulateur interne entre 2 cycles bruleur. C'est bien ça ?

    Pour l'ECS pas de soucis, la température fait un pic également, mais elle ne se coupe pas, car la température "stabilisé" pour l'ECS est beaucoup plus élevé que pour le chauffage (sauf s'il fait -15°C dehors je presume).
    De la même manière, si d'un seul coup j'augmente beaucoup la consigne de température ambiante (style je passe de 19 à 25°C), vu que la température de consigne chaudière "stabilisée" est importante par rapport à celle au démarrage bruleur, il n'y a pas de coupure non plus. Le pic ne fait pas paniquer le calculateur...
    Exemple pour le problème : T°C chaudière = 30°C -> démarrage bruleur pour consigne à 35 °C -> au démarrage bruleur, pic (PROVISOIRE) à 45-50 °C -> arrêt bruleur
    si la consigne est à 45°C alors que la chaudière est à 30°C -> pas de coupure, car le pic est presque au même niveau que la consigne.
     
    Frediousse , 6 Mars 2014
    #128
  9. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    non, aujourd'huit il n'est pas valable de couper un accélérateur en hiver, perso le mien fonctionne même en été (c est mon propre avis).

    pour l eau chaude vi les chaudieres montent à 70° 80° pour pourvoir réchauffer le stockage + rapidement affin de passer en chauffage même si tu met une consigne a 40° en ECS.

    - tu dis que tu mets une consigne a 35° ou 45° en chauffage c et bien sa ?
    - tu n as pas de régulation avec sonde extérieur ?
    - tu as une comande a distance ?

    - si tu as une sonde extérieur " avec ou pas " la sonde d ambiance " a tu déjà vu ta chaudière ce maintenir a 30° 35° a peux près sur une longue période et non au démarrage ?
     
    pacmannn , 6 Mars 2014
    #129
  10. Frediousse
    (60) Oise
    non 35° ou 45° je parle de la consigne de T°C de l'eau du circuit (remarque, c'est peut-être ce que tu as voulu dire), elle dépend de la T°C d'ambiance demandé et de la T°C exterieur.
    j'ai bien une sonde de T°C ext, et dans les parametres avancés, on peut voir la T°C de consigne de l'eau du circuit, c'est de celle là dont je parle.
    La T°C eau du circuit est stable UNE FOIS ce satané pic passé. C'est vraiment UNIQUEMENT le pic lors du démarrage qui pose problème.
     
    Frediousse , 6 Mars 2014
    #130
  11. Frediousse
    (60) Oise
    Petite remarque sur ton post précédant : tu dis que ce n'est pas valable de couper un accelérateur en hivers. Mais ça n'explique pas pourquoi... en tout cas dans mon cas.
    D'autant que ça permet tout de même une petite économie d'électricité.
     
    Dernière édition par un modérateur: 6 Mars 2014
    Frediousse , 6 Mars 2014
    #131
  12. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    vi je parlai bien de la T° d eau chauffage (35,45)

    tu m as ecris + haut
    Exemple pour le problème : T°C chaudière = 30°C -> démarrage bruleur pour consigne à 35 °C -> au démarrage bruleur, pic (PROVISOIRE) à 45-50 °C -> arrêt bruleur
    si la consigne est à 45°C alors que la chaudière est à 30°C -> pas de coupure, car le pic est presque au même niveau que la consigne.


    qui touche au température de consigne 35 et 45?
    ou dans quel cas tu sais que tu dois être a 35 ou 45?

    je te demande sa car effectivement il y a des réglages des monté en puissance quand on a une sonde extérieur avec certain réglage dans les codages

    normalement effectivement même si l eau du chauffage doit être a 35° dut au condition climatique, les chaudière font un petit pic lors de la remise en route chauffage mais ne s éteigne pas elle redescende tranquillement.

    mais as tu déjà vu t as chaudière ce maintenir en continu a 30° 35° sur la durée ? même si c étais avant il y a très longtemps?

    ( une pompe en continu = consommation égal voir inférieur a une ancienne ampoule (entre 30 et 70w pour les particulier) ( une pompe a l arrêt pendant 3, 4, 5 mois = parfois gripper jusqu au jour HS) (une pompe qui marche en continu = énormément moins de chance de ce gripper) une pompe HS = entre 100 et 300 euros, je n ai jamais fais le calcul mais je pense que même sur 10 ans c est n est pas ce que je dépence en électricité. sachant que j ai déjà vu des pompes ce gripper et être HS au bout de 5 ans.
     
    pacmannn , 6 Mars 2014
    #132
  13. Frediousse
    (60) Oise
    1 - Je ne peut pas toucher à la T°C consigne eau chauffage, mais en changeant la T°C d'ambiance, forcément, on modifie la consigne eau chauffage (pour une même T°C extérieur). (il y a également la courbe de chauffe qui influence cela, mais bon, inutile de se compliquer la vie...)

    2 - je le vois dans les paramètres avancées

    3 - pour moi, le "petit pic" est un pic d'environ 20°C !!

    4 - oui, ma chaudière, UNE FOIS LE PIC PASSé !!!, peut rester stable vers 30 - 35°. Bien sûr, elle augmente, mais très progressivement j'usqu'a la fin d'un cycle (normale)

    5 - OK, problème de grippage, là c'est claire. Mais je ne pense pas que des arrêts comme les miens puissent avoir le même impactes que les arrêts de 5 mois dont tu parles.
     
    Frediousse , 6 Mars 2014
    #133
  14. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    -on peut régler la T° maxi d eau de départ mais on y touche pas effectivement je pensais que c étais toi qui touchais a la T° de départ, donc la tout va bien.

    -ok pour la température dans les paramètres avancé.

    -des arrets comme le tiens sa se règle aussi pour la pompe toujours dans des codages avec temporisation ou pas de la pompe et le nombre de minute si temporisation. mais apres c est au choix du client je ne force en rien chacun vois midi a sa porte, voir même que ce que je dis pour la pompe n est peut être pas a meilleur solution, mais c est la mienne pour chez moi.

    oui, ma chaudière, UNE FOIS LE PIC PASSé !!!, peut rester stable vers 30 - 35°. Bien sûr, elle augmente, mais très progressivement j'usqu'a la fin d'un cycle (normale)

    bein tout va bien alors !!

    si marche du chauffage chaudière =
    1: j allume, j explose

    2: je fais une petite monté rapide effectivement et c est normal
    SAUF si le bruleur s’éteint apres sa =
    monté
    trop rapide du corps de chauffe en T°. les cause
    *mauvaise irrigation de l'eau
    *ou probleme au niveau des fumées
    *a ma connaissance


    3: je me cale a la température voulu (25.30.35.40.45.50.55°.....) voir avec quelque petite fluctuation avec monté progressie + ou - rapide

    4 le plus important == tout sans que la flamme s’éteigne

     
    pacmannn , 6 Mars 2014
    #134
  15. Frediousse
    (60) Oise
    oui, tout va bien, à part qu'en laissant le circulateur interne tourné en continu, elle ne passe pas le pic, c'est ça le hic..
    Donc pour moi, le problème de fond est toujours là. Même si les choses vont certainement rester ainsi, j'aimerais bien comprendre, et je doit dire que c'est un véritable parcours du combattant !!
    si le problème venait des fumées, ça le ferait également dans la config avec circulateur arrêté entre 2 cycles, et certainement aussi pour l'ECS.
    je ne comprends pas trop ton point 3.
     
    Frediousse , 6 Mars 2014
    #135
  16. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    je ne comprend pas quand tu dis :
    à part qu'en laissant le circulateur interne tourné en continu, elle ne passe pas le pic

    -décris moi comment elle se comporte circulateur tournée en continu. ( voir même comment elle se comportait avant la mise en place de la bouteille de mélanges).

    1 elle s allume
    2 elle monte en T°
    3?
    4?
    5?

    -exact pour les fumées c étais un ordre de pannes que j avançais.
    -le point 3 est très dur a expliquer car c est du calcul entre plusieurs paramètre que l on peut modifier (vraiment tres rare que l on modifie ceux la, mais sa arrive) et d autre qui sont calculé par la chaudière. en bref a chaque allumage elle peut ne pas se comporter de la même manière.
    le plus important c est qu elle ne fasse pas des cycles d allumage en continu du style bruleur s allume, puis se coupe, puis se rallume, puis se coupe,... ( exemple 2, 3 ou 4 allumage puis extinction en 1 minute pas normal.
     
    pacmannn , 6 Mars 2014
    #136
  17. Frediousse
    (60) Oise
    Salut,
    si je laisse le circulateur interne tourner en continu entre 2 allumages bruleur, la temperature de l'eau dans le corps de chauffe est à la même T°C que dans l'installation.
    Elle est donc plus froide que si je coupe le circulateur entre 2 cycles bruleur, car dans ce cas, le fait que l'eau stagne dans le corps de chauffe, elle se rechauffe par inertie (d'une quinzaine de °C par rapport à l'installation).

    Avec circulateur interne en continu : exactement le même problème que sans bouteille de mélange. Elle se coupe au moment du démarrage, lors de la montée en température -> elle ne passe pas le pic
    (remarque : elle finit tout de même par faire un cycle normal, mais il peut y avoir 4, 5 ou + démarrages avortés...)

    Donc, le problème n'est pas due à un défaut de débit dans l'installation. La bouteille permet néanmois de feinter le problème (avec circulateur arreté entre 2 cycles), car comme l'eau dans le corps de chauffe est relativement chaude au moment de l'allumage bruleur, il n'y a pas vraiment de pic au démarrage. Donc pas de coupure intempestive.

    Je précise que mon chauffagiste est d'accord avec moi, et que VIESSMANN a pris en charge l'installation de la bouteille de mélange et du circulateur complémentaire. Ils reconnaissent donc le problème et prennent leurs responsabilités.
    Je sais que j'ai souvent perturbé notre cher Kenny en le contredisant moultes fois mais je ne lâche pas ma position : Mon installation (reseau radiateur) n'y est pour rien !!!!!!!
    J'aurai bien aimé comprendre le véritable problème, mais je crois que je vais lacher l'affaire, et m'en tenir à un certain mystère...
    Comme il a été dit que je n'étais pas le seul à rencontrer ce problème (voir ancien posts), je pense que c'est un soucis de conception, mais vu que ce n'est pas systématique non plus ... Le mystère demeure...
    Il y a encore de quoi débattre, mais l'essentiel a été dit ...
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Mars 2014
    Frediousse , 7 Mars 2014
    #137
  18. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    Avec circulateur interne en continu : exactement le même problème que sans bouteille de mélange. Elle se coupe au moment du démarrage, lors de la montée en température -> elle ne passe pas le pic

    sans les conclusions (car sa me fausse) peut tu me dire exactement ce que ta chaudière fait, car sur des postes d avant tu dis que ta chaudiere monte en température (45° donc un pic) puis se coupe plusieur fois puis redémarre, et la tu me dis l inverse quel ne passe pas le pic se coupe puis redémarre.



     
    pacmannn , 7 Mars 2014
    #138
  19. Frediousse
    (60) Oise
    quand elle se coupe de façon prématurée (à peine 10 s après allumage bruleur) , c'est systématiquement au moment du pic.
    Le pic, lui, est systématique, puisque la chaudière demarre à fond, et module ensuite (fonctionnement normal... pas très heureux certe, mais normal).
    Le pic est quelquechose de "normal". Qu'elle se coupe à ce moment là n'ai pas normal.
    quand je dis "elle ne passe pas le pic" ca veut dire que le brulure s'eteinds au moment du pic.
     
    Dernière édition par un modérateur: 7 Mars 2014
    Frediousse , 7 Mars 2014
    #139
  20. pacmannn
    (92) Hauts-de-Seine
    ton problème est vraiment bizarre puisque quand
    -la chaudière fait l eau chaude sanitaire = pas de problème
    -la chaudière produit du chauffage avec circulateur continu = un pic de chauffe a l allumage puis arrêt du bruleur puis redémarre,
    perso j irai dans cette ordre
    1: vérifier la vanne directionnelle = si elle obstrue pas le passage d eau direction chauffage
    2: vérification de la pression gaz en statique ( réseau pour le gaz de ville 21mb mini en France jamais en dessous au pire 22 voir 23mb au mieux)
    3: hard reset du boitier viessmann mais recopie bien tes réglages chauffages ( la pente surtout pour le moment ) le reste sa peut se faire et en général c est a nous d affiner certain réglages et encore pour d autre réglage moins on y touche mieux c est.
    - si après tout sa sa continu je reste pour le moment sur son mon idée de début mauvaise irrigation en direction du chauffage car tu as moins d eau qui irrigue direction ballon que direction tampon donc si c étais un souci de sonde ou de chaudiere qui chauffe trop rapidement comme tu le penses, sa le ferai aussi en mode eau chaude voir même tout le temps ce qui apparemment ne le fait pas.
     
    pacmannn , 7 Mars 2014
    #140
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Arreter l'ECS sur vitodens 222 w

Chauffage 31 Août 2014

Arret GEODIS BVI 25

Chauffage 1 Décembre 2013

Arrêts intempestif de la chaudière fioul

Chauffage 23 Novembre 2012

circulateur arrêté - radiateur chaud

Chauffage 7 Octobre 2012

chaudière à condensation qui se met en arret en tempé réduite

Chauffage 28 Mars 2012