Arrêt bruleur intempestifs Vitodens 222 F

  1. Frediousse
    (60) Oise
    A la base, mon chauffagiste me disait que la température dans les radiateurs (ouvert à fond bien sûr) restait stable. Or ce n'est pas vraiment le cas.
    Si je comprends bien, on peut donc régler la zone de fluctuation, mais on ne peut pas éviter une fluctuation ? C'est bien ça ?
    En toute logique il faudrait que le bruleur soit allumé en continu pour avoir une température vraiment stable...
     
    Frediousse , 2 Décembre 2013
    #61
  2. Frediousse
    (60) Oise
    quand je dis en continu, suivant la température demandée, il faudrait vraiment qu'il fonctionne très très doucement, et ce n'est peut-être pas possible... D'ou des fluctuation inévitable. 10-12°C de fluctuation, ca me parrait beaucoup mais bon, si c'est normal...
     
    Frediousse , 2 Décembre 2013
    #62
  3. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Vu que déjà tu as du avoir recours à une bouteille ton installation a un soucis puissance/débit donc cela ne m'étonne pas que la chaudière n arrive que rarement à rester très très stable
     
    kenny82 , 2 Décembre 2013
    #63
  4. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Ensuite baisse un peu la puissance Max de la chaudière en chauffage cela peut améliorer
     
    kenny82 , 2 Décembre 2013
    #64
  5. Frediousse
    (60) Oise
    Oui effectivement, ce n'est pas très stable, mais qu'entendons-nous par "stable" ?
    Une chaudière à condensation est-elle capable de maintenir une température complètement stable ?? C'est ça la véritable question.
    Un bruleur qui est allumé de façon discontinu entraine nécessairement des fluctuations de température. Ca paraît normal.
    Maintenant la question est :
    Quelle amplitude de variation de température une chaudière à condensation "normale" est-elle sensée avoir ??
     
    Frediousse , 3 Décembre 2013
    #65
  6. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    La réponse est la même que le temps met le fût du canon à refroidir

    Si le débit mini de l'install est supérieur au mini de la chaudière alors la chaudière peut se caler sans varier sur la valeur
    Après c est la théorie
     
    kenny82 , 3 Décembre 2013
    #66
  7. Frediousse
    (60) Oise
    Euh... comment dire. Tu m'as fait une rèponse de politicien là, mon cher Kenny.
    Merci pour ton aide, mais là, c'est l'embrouille totale.
    Je vais essayer de lire entre tes lignes :
    Tu as dit :
    " je pense elle doit de reenclencher sous 6-8 degrés de la consigne et l arrêt juste un peu plus haut me semble honnête "

    Donc une fluctuation semble inévitable. Avec ce que tu as dit, on a bien une fluctuation d'au moins 8°C. N'est-il pas ?
     
    Frediousse , 3 Décembre 2013
    #67
  8. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Oui fluctuation mais normalement la chaudière s arrête proche de la consigne puis redémarre à 8 degrés sous la consigne selon le codage ou redémarre après un temps de pause imposer par un codage aussi tout ceci dans de but d éviter trop de redémarrage et trop proche...
     
    kenny82 , 3 Décembre 2013
    #68
  9. Frediousse
    (60) Oise
    OK
    Dans mon cas, elle démarre pas loin sous la consigne (4 °C) et monte vachement plus haut. Mais bon, elle doit calculer pour que la valeur moyenne soit égale à la consigne sur une période assez longue. Je pense qu'elle passe plus de temps sous la consigne qu'au dessus, donc elle monte assez haut pour maintenir sa moyenne à la valeur de consigne.

    Il y a autre chose que je ne comprends pas bien, c'est quand tu parle de baisser la puissance Maxi : En toute logique, le fonctionnement "standard" (à moins qu'il fasse très très froid) n'est pas le fonctionnement Maxi.
    Donc, en quoi modifier la puissance Maxi va modifier le fonctionnement "standard" ?
     
    Frediousse , 3 Décembre 2013
    #69
  10. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Elles ont la fâcheuse tendance à partir assez fort presque la puissance Maxi puis à moduler ensuite
    Mais le chauffage n'a en général pas besoin de la puissance maxi chaudière et au bonheur on peu bridé électroniquement la puissance maxi que pour le chauffage sans toucher la puissance pour l ecs

    Pour le coup elle démarre à fond mais comme tu lui a mis le limiteur Ben elle ne va taper dedans et donc elle risque de monter moins fort et moins vite et donc cela évite le yoyo par surpuissance au démarrage !
    Exemple ta chaudière fait 26kw ton chauffage n'a que 19 d installer pourquoi la laisser utiliser 26 alors que tu peux la brider à 19 env
     
    kenny82 , 3 Décembre 2013
    #70
  11. Frediousse
    (60) Oise
    OK, je vais baisser la puissance Max.
    Comme tu dis, c'est une "fâcheuse tendance", car c'est à cause de ça qu'elle faisait ces fameux "arrêt bruleurs intempestifs" après à peine 10 secondes de démarrage (c'est tout de même le titre du sujet !), ce qui a été corrigé par la bouteille de mélange.

    Mais justement, à ce sujet, même si aujourd’hui le problème est corrigé, il y a tout de même une zone d’ombre que je ne comprends pas, je m’explique :

    Tout va bien lorsque le circulateur qui alimente les radiateurs avec la bouteille de mélange fonctionne en continu, et le circulateur interne de la chaudière (qui alimente la bouteille) ne fonctionne que lorsque le bruleur est allumé. Là, plus de problème de coupures intempestives.

    Mais, avec le codage 51, on peut faire en sorte que le circulateur interne de la chaudière fonctionne en continu, même si le bruleur est éteins. Ce n’est pas vraiment utile (consommation électrique supplémentaire), mais ça permet d’éviter une montée en température par inertie de l’eau à l’intérieur de la chaudière. Et c’est là le hic, car dans cette configuration il y a à nouveau des problèmes de coupures intempestives, alors que j’ai bien les débits entre circuit radiateur et circuit chaudière qui sont indépendant… !!! Kenny, là je ne comprends pas. As-tu une explication ?
     
    Frediousse , 4 Décembre 2013
    #71
  12. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Je sais pas si
    Mon raisonnement est bon car bcp de les neurones sont occupés ailleurs
    Mais il est possible que la bouteille descend alors plus bas en température sans circulation chaudière et donc l eau qui arrive au démarrage est moins apte à monter trop vite
    Et donc cela passe!!!
    Alors que si tu irrigue tout le temps la chaudière quand elle démarre peut être l eau est plus homogène et plus chaude et donc plus facilement surchauffable...
     
    kenny82 , 4 Décembre 2013
    #72
  13. Frediousse
    (60) Oise
    Mon point de vue est le suivant :
    - Avec le circulateur interne arrêté lorsque le bruleur est éteins : Après cycle bruleur, La température monte progressivement par inertie (je le vois en surveillant la température affichée) puisque l’eau stagne. Du coup, lorsque le bruleur s’allume (du fait que l’eau dans la bouteille et dans l’installation globale s’est refroidie), il n’y a plus un décollage important de température (dans la chaudière) du au démarrage « à fond », puisque la température est déjà relativement haute. Donc, plus de delta important au démarrage, plus de coupure intempestive.
    - Quand le circulateur interne tourne en continu, l’eau dans la chaudière se refroidi au même titre que celle de l’installation globale, et donc, au redémarrage du bruleur : Delta de température important, et donc, coupure comme avant.
    Qu’en penses-tu Kenny ?
     
    Frediousse , 4 Décembre 2013
    #73
  14. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Pour moi c est l inverse....
     
    kenny82 , 4 Décembre 2013
    #74
  15. Frediousse
    (60) Oise
    comment ça l'inverse... je comprends pas
     
    Frediousse , 4 Décembre 2013
    #75
  16. Frediousse
    (60) Oise
    Je pense que c'est la température dans la chaudière qui est la source des coupures après redémarrage, d'où mon raisonnement. Et toi, tu parles plutôt de la température dans la bouteille. Mais je pense que ce qui cause les coupures lors du redemarrage, c'est plutôt la montée en flèche de la température chaudière et non celle du ballon. Dans les 2 cas de figure, la montée en température dans le ballon est progressive et similaire, par contre celle dans la chaudière ne se comporte pas du tout de la même manière suivant la reglage en continu ou non du circulateur interne.
     
    Frediousse , 4 Décembre 2013
    #76
  17. Frediousse
    (60) Oise
    Je suis d'accord avec ton raisonnement dans la cas ou le calculateur ne prends en compte que la température ballon, mais il semble que ce ne soit pas le cas. D'on mon raisonnement. C'est compliqué... qu'en pense tu ?
     
    Frediousse , 4 Décembre 2013
    #77
  18. Frediousse
    (60) Oise
    STP Kenny, relis mes messages d'aujourd'hui à tête reposé, c'est complexe, mais logique. J'aimerais vraiment comprendre le fin mot de l'histoire.
    Aujourd'hui, j'ai vraiment des doutes sur la réelle cause du problème...
    Ce n'est pas logique d'avoir encore des coupures dans la configuration évoquée si le problème vient de l'installation globale !
     
    Frediousse , 4 Décembre 2013
    #78
  19. Frediousse
    (60) Oise
    houhou Kenny, tu es là ?
    Comme apparemment, tu es le seul à répondre aux questions...
     
    Frediousse , 6 Décembre 2013
    #79
  20. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Mes neurones sont occupés ailleurs
    Dsl
     
    kenny82 , 6 Décembre 2013
    #80
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Arreter l'ECS sur vitodens 222 w

Chauffage 31 Août 2014

Arret GEODIS BVI 25

Chauffage 1 Décembre 2013

Arrêts intempestif de la chaudière fioul

Chauffage 23 Novembre 2012

circulateur arrêté - radiateur chaud

Chauffage 7 Octobre 2012

chaudière à condensation qui se met en arret en tempé réduite

Chauffage 28 Mars 2012