Arrêt bruleur intempestifs Vitodens 222 F

  1. daffyb
    (16) Charente
    Pour le moment, rien à signaler.
    Elle démarre correctement et monte en température correctement aussi (bridée à 45%)
     
    daffyb , 23 Novembre 2016
    #261
  2. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Que c est une possibilité, meme si ce n est pas certain
     
    kenny82 , 23 Novembre 2016
    #262
  3. Frediousse
    (60) Oise
    Salut,
    oui, j'ai du thermostatique, mais ouvert à fond. Et de toutes façons, la bouteille de mélange à rendu les 2 circuits indépendants (concernant le débit), ce qui n'avait pas régler le problème avec circulateur interne en continu. Donc les danfoss n'était pas responsable dans mon cas.
    Le problème vient bien d'un démarrage "trop" violent, et peut-être que la manip d'Adrien10 est la solution, mais attention -> seul les pros peuvent y toucher. Mais d'après vos retours, cela semble fonctionner (?)
    La solution sécuritaire est de changer le réglage du pourcentage de puissance maxi de la chaudière (dans "fonction de maintenance"), mais cela n'avait pas résolu le problème chez moi...

    a+
     
    Dernière édition: 23 Novembre 2016
    Frediousse , 23 Novembre 2016
    #263
  4. adrien10
    (10) Aube
    Tu a quand même vue une amélioration direct. Je te conseil quand même de voir avec ton chauffagiste qui pourra effectue des contrôle de combustion et s'assurer du bon fonctionnement.
     
    adrien10 , 23 Novembre 2016
    #264
  5. Jean91
    (92) Hauts-de-Seine
    C'était ma situation également pendant 2 ans. Un Danfoss ouvert à fond reste encore une ouverture extrêmement petite, m'a dit un spécialiste, par rapport aux robinets classiques à pointeau. Et c'est la raison pour laquelle, même ouvert à fond,le débit était encore limité.
    Je fonctionnais avec 1/4 des radiateurs sans Danfoss et 3/4 avec (et tous les Danfoss ouverts à fond en final).
    Cà ne marchait pas parfaitement, malgré la pompe réglé à fond !

    Après avoir remplacé tous les Danfoss, le comportement de la chaudière a été totalement différent. J'ai bien senti que l'eau chaude sortait de la chaudière à bien plus grande vitesse: plus aucun problème d'arrêt intempestif.
    Et pourtant avant, l'eau chauffée s'évacuait à une vitesse que je pensais bien suffisante.

    Les caractéristiques de pompe, la protection contre la surchauffe, demandent un circuit de chauffage très bien dégagé, et alors tout est vraiment nickel.

    Je suis assez furieux que personne ne m'ait prévenu avant.

    Pour me consoler, au moins, j'ai une Citroën et je n'ai pas acheté "eine grosse wagen"... je n'ai pas perdu sur tout !
     
    Dernière édition: 23 Novembre 2016
    Jean91 , 23 Novembre 2016
    #265
  6. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    La situation n est pas forcement identique chez tout le monde
    La tete thermostatique est peut etre mieux dessinee chez certain que d autre

    J avoue que je n ai pas remarquer de probleme chez nos clients meme avec des tetes thermostatiques, mais non de ta marque...

    Mais comme toujours dit, cette problematique tourne autour du rapport puissance/débit
     
    kenny82 , 23 Novembre 2016
    #266
  7. daffyb
    (16) Charente
    Ce soir, je fais machine arrière : 2 démarrages avortés à 10 minutes d'intervalle.
    en ce qui me concerne, une pompe à 95% et b5=5 est le réglage qui me plait le plus ou plutôt qui fonctionne le mieux (ou le moins mal ?!)
     
    Dernière édition: 23 Novembre 2016
    daffyb , 23 Novembre 2016
    #267
  8. Frediousse
    (60) Oise
    Salut,
    comme dit Kenny, c'est un problème débit/puissance, je précise juste : au démarrage seulement.
    Il se peut, bien évidemment, que le problème vienne de l'installation, et c'est vers cela que tous les techniciens se dirigent en premier, logique. Le hic, c'est que dans mon cas (et certainement dans d'autre), avec la bouteille de mélange, le débit est devenu indépendant du reste de l'installation, et comme avec circulateur interne en fonctionnement continu, le problème était toujours là, cela veut dire que le problème de débit est soit, interne à la chaudière, soit il se situe entre la chaudière et la bouteille de mélange (alimenté en directe avec des gros tuyaux sans robinet bien sûr). Donc, à moins qu'il y ait un problème dans la liaison avec la bouteuille de mélange (ce qui est tout de même peut probable - à moins d'avoir une put.. de poisse), le problème vient de la chaudière.
    Dans certains cas, le problème vient de l'installation, dans d'autre de la chaudière, et dans d'autre, tout va bien, voilà pourquoi c'est un problème très complexe. Constatez vous-même, 3 ans après avoir lancé le sujet, on est toujours là. Quelle performance !

    a+
     
    Dernière édition: 24 Novembre 2016
    Frediousse , 24 Novembre 2016
    #268
  9. Frediousse
    (60) Oise
    Pour moi, il y a quand même un soucis de conception derrière tout ça. On voit bien que c'est un sujet récurrent tout de même.
    En fait, elle est trop sensible face à un pic de température momentané et FONCTIONNEL au démarrage du brûleur. Ça se passe bien dans la plupart des cas, mais... dans la plupart seulement ...
    Que la chaudière démarre à fond et régule ensuite, SOITTT. Mais dans ce cas : Ne foutez pas la sonde si près du brûleur !!! Ou alors, faite comprendre au calculateur qu'il ne faut pas paniquer si il y a un pic de température lors de l'allumage !!!
    Et en plus, je roule en "eine grosse wagen".... Mais, bon, elle, elle fonctionne bien.
     
    Dernière édition: 24 Novembre 2016
    Frediousse , 24 Novembre 2016
    #269
  10. Bonjour
    Dans ton cas avec la bouteille de mélange, as tu bien réglé la vitesse du circulateur interne?
     
    gygy , 24 Novembre 2016
    #270
  11. Frediousse
    (60) Oise
    petit rappel concernant mon cas "particulier" :

    - Avec le circulateur interne arrêté lorsque le bruleur est éteins : Après cycle bruleur, La température monte progressivement par inertie (je le vois en surveillant la température affichée) puisque l’eau stagne. Du coup, lorsque le bruleur s’allume (du fait que l’eau dans la bouteille et dans l’installation globale s’est refroidie), il n’y a plus un décollage important de température (dans la chaudière) du au démarrage « à fond », puisque la température est déjà relativement haute. Donc, plus de delta important au démarrage, plus de coupure intempestive.
    - Quand le circulateur interne tourne en continu, l’eau dans la chaudière se refroidi au même titre que celle de l’installation globale, et donc, au redémarrage du bruleur : Delta de température important, et donc, coupure comme avant.
    la bouteille corrige le problème uniquement si le circulateur interne est coupé entre 2 cycles, sinon, avec circulateur interne en fonctionnement continu, ça ne change rien. (voir ancien posts)
    Si ça fonctionne correctement grâce à la bouteille de mélange, c'est uniquement parce que (avec circulateur interne coupé entre 2 cycles) l'eau (dans la chaudière au niveau du corps de chauffe) se rechauffe par inertie, et lors du redémarrage du bruleur, l'eau stagnante etant relativement chaude, il n'y a plus de pic important au démarrage, et donc, plus de coupure intempestive.


    Pour mémoire, la vitesse du circulateur interne améliore le problème (je parle pour l'installation d'origine - pas dans dans ma config actuelle). C'est logique puisqu'on augmente le débit : donc, la "surchauffe" de démarrage est plus vite évacuée. Mais j'ai mis : "améliore" et non pas "corrige". La nuance est de taille.

    a+
     
    Dernière édition: 25 Novembre 2016
    Frediousse , 24 Novembre 2016
    #271
  12. Merci de ton retour, je pensais qu'il tournait en continu.
    Pour ma part avec une installation classique, j'ai modifié le 84 (comme indiqué dans les posts précédents et sur le manuel de la vitodens 333) et je n'ai plus qu'un démarrage avorté au lieu de 3 ou 4 auparavant.
    Je rappelle que c'est vivement déconseillé par Wiessmann, d'après ton message de ces derniers jours.
     
    gygy , 24 Novembre 2016
    #272
  13. adrien10
    (10) Aube
    Tu a comme même eu une grosse amélioration. 1 cour cycle au lieux de4 c'est quand même Pas rien. Vaut mieux faire contrôler ta chaudière par un chauffagiste. Il pourra contrôler la combustion ect
     
    adrien10 , 24 Novembre 2016
    #273
  14. Jean91
    (92) Hauts-de-Seine
    Elle monte à combien l'eau (affichée sur l'écran LCD) quand çà stoppe ?

    Pour moi, çà stoppait quand çà montait vers les 55° (en partant d'une eau à 25°).

    Maintenant, le plus que j'ai c'est 42-44° (parfois moins) et ensuite, la température redescend tout de suite vers les 35° (il ne fait pas froid en ce moment).

    Sûr que la sonde monte très vite, et qu'elle doit être très proche de la source de chaleur...

    Quand çà chauffe l'eau chaude, la température monte vite aussi, et va vers les 65° et plus, et la chaudière ne râle jamais dans ce cas... c'est donc bien dans le logiciel (valeur de Delta T° en cas de chauffage du circuit) qu'il y a le problème.
     
    Jean91 , 24 Novembre 2016
    #274
  15. J'ai une montée de +17° ou +18° pendant la phase d'allumage, puis elle baisse à +8° .
    Après le bruleur reste allumé pendant 35mn, chauffant au ralenti car on ne l'entends presque pas.
    J'ai une 26kw; si j'avais le modèle inférieur à 19kw, la chauffe durerait plus longtemps je pense et je n'aurais peut être pas les courts-cycles.
     
    gygy , 24 Novembre 2016
    #275
  16. Jean91
    (92) Hauts-de-Seine
    C'est vrai, en hiver froid, j'avais peu de court-cycles car le brûleur pouvait chauffer pendant 45 min...

    (c'était ma façon de faire pour éviter les courts cycles en mettant une courbe de chauffe basse, ce qui ne sera plus le cas cette année, où je "travaille" actuellement à 1,0)
     
    Dernière édition: 25 Novembre 2016
    Jean91 , 24 Novembre 2016
    #276
  17. ohom67
    (67) Bas-Rhin
    Le chauffagiste ma dit de changer mes radiateurs , de les surdimensionner un maximum pour réduire ces démarrages intempestifs . . . qu'en pensez vous ?
     
    ohom67 , 24 Novembre 2016
    #277
  18. kenny82
    (82) Tarn-et-Garonne
    Pour moi pas de rapport direct sur le rapport puissance /debit
     
    kenny82 , 25 Novembre 2016
    #278
  19. Jean91
    (92) Hauts-de-Seine
    Non, pas d'intérêt à surdimensionner: une personne du forum a mis un simple flexible entre la sortie et le retour et çà fonctionnait sans problème.

    Juste éviter les robinets thermostatiques à mon avis.
     
    Jean91 , 25 Novembre 2016
    #279
  20. Frediousse
    (60) Oise
    Salut,
    je suis quand même surpris par vos temps de cycle alors qu'il ne fait pas très froid. vous parlez de cycle de 35 voir 45 min. Chez moi, c'est à peine 10 min ...
    Il y a un truc qui m'échappe...

    Exemple concret : il fait 8°C dehors , T°C de consigne d'eau = 34°C, elle démarre à 30°C, chauffe pendant 8 minutes, et s'arrête à 42°C.

    Conclusion, elle démarre à consigne -4, et s’arrête à consigne +8.

    Je précise tout de même que la sonde qui donne ces températures est celle située dans la bouteille de mélange bien sûr.
    Je ne comprends pas que vous puissiez avoir des temps de cycle si long ...

    a+
     
    Frediousse , 26 Novembre 2016
    #280
Chargement...
Autres sujets similaires Forum Date

Problème d’arrêt sécurité pour chaudière gaz Viessmann Rexola Biferal de 1993.

Chauffage 24 Janvier 2017

Arreter l'ECS sur vitodens 222 w

Chauffage 31 Août 2014

Arret GEODIS BVI 25

Chauffage 1 Décembre 2013

Arrêts intempestif de la chaudière fioul

Chauffage 23 Novembre 2012

circulateur arrêté - radiateur chaud

Chauffage 7 Octobre 2012