aménagement des combles / questions

  1. pipabo
    pipabo --
    Belgique
    bonjour,

    pour info.

    [​IMG]

    [​IMG]

    A+

    ppb. Ir.
     
    pipabo , 28 Juillet 2014
    #21
  2. pipabo
    pipabo --
    Belgique
    seraphineoto, bonjour,

    pour information sur les planchers en bois.

    Il ne faut pas perdre de vue que le mode opératoire retenu pour les calculs des contraintes et déformations sont définis règlementairement à partir d'études expérimentales sur un matériau anisotrope (bois) dont les caractéristiques mécaniques sont variables en fonction de multiples paramètres eux-mêmes variables dans le temps.

    Les résultats doivent donc être considérés comme approximatifs.

    A+

    ppb.Ir.
     
    pipabo , 30 Juillet 2014
    #22
  3. pipabo
    pipabo --
    Belgique
    bonjour,

    Pour info, suite post 21.

    Si, vous ne pouvez voir ou peser, ou sentir la différence entre les bois de structures, il faut acheter des bois marqués CE.et pas n'importe quoi qui y ressemble.

    Vous avez un calcul de charge avec , par exemple du C24. Alors, achetez du C24.

    Les bois massifs structuraux nécessitent un système d'attestation de conformité.

    Selon la législation française les bois massifs structuraux mis sur le marché depuis le 02/08/07 devraient être marqués CE.
    Report consenti au 01/09/2012.



    [​IMG]

    A+
    ppb. Ir.
     
    pipabo , 1 Août 2014
    #23
  4. pipabo
    pipabo --
    Belgique
    bonjour,
    pour info,

    Si on considère d'appliquer les normes Eurocode 5, il faut les appliquer à la lettre.
    Le module E du C24 n'est pas E 12000 dan/mm² ????????? mais 11 KN/mm²ou 1100dan/mm².

    pour rappel, 1 KN = 100 daN. 11 x 100 = 1100. 11 KN = 1100dan.

    E 12000 dan/mm² donnerait un module E de 120 KN/mm² ce qui est faux. maestro.

    Il en résulte une différence de flèche qui pourrait amener des changement de sections ou d'entraxes de solives.

    Le module E du C24 suivant l'Eurocode 5 est de 11 KN/mm².

    Sur 4,20 mètres de portée, section 6,3 x 16 , entraxes 33 cm, charge UR 147 kgm². milieu chauffé. coefficient de fluage 0.6 , pondération charges mobiles .3.
    Flèche = 9, 27 mm.

    Avec un C 18 de E 9 KN/mm² flèche de 11,34 mm.

    Flèche pour 4,20 mètres au 1/400 = 4200 / 400 = 10.5 mm.

    et 11,34 - 10,5 = 0,84 mm de différence.

    différence de prix entre du C24 et C 18 pour 0,84 mm de plus.
    et il reste encore à charger au m² avant l'état limite ultime ELU.

    Bonnes réflexions.

    démonstrations de calculs et copies Eurocode 5 par MP.

    Le douglas ou pin Orégon :

    à en moyenne un module E de 12100Mpa et non 15000 daN/mm².

    Ne pas confondre les MPa et les autres unités de calculs.

    Toutes ces erreurs donnent de faux résultats et il est clair qu'il est impératif que ce soit contrôlé par une autorité reconnue. (honoraires et responsabilité)

    A+
    ppb. Ir.
     
    pipabo , 2 Août 2014
    #24
  5. pipabo
    pipabo --
    Belgique
    bonjour,
    Questions d'erreurs.

    [​IMG]

    [​IMG]

    L' Ir. ppb.
     
    pipabo , 7 Août 2014
    #25
  6. pipabo
    pipabo --
    Belgique
    Bonsoir,.

    Pour info,

    En transformation, il est utile de savoir que la densité d'une maçonnerie varie entre 1800 et 2000 Kgm au m³.

    Dans les calculs de reprises de charges, par exemple un linteau, il est préférable de ne prendre aucun risque.

    Prendre 2000Kgm m³ et non 1800 Kgm m³.

    Par exemple: un mur de 30 centimètres d'épaisseur, portée du linteau 3 mètres, reprise de charge, deux étages soit 6 mètres de hauteur.

    0,30 x 3,00 x 6,00 x 2000 = 10800 Kgm.
    0,30 x 3,00 x 6,00 x 1800 = 9720 Kgm.
    différence de 1080 Kgm.

    Il vaut donc mieux faire contrôler ces calculs par un bureau d'études spécialisé que de croire n'importe quoi et faire des simulations sur des chiffres incertains.

    1080 Kgm, de différence , ce n'est pas négligeable.

    Certain avance des densités de matériaux sans avoir vu quoi que ce soit.

    Toutes les réserves sont à prendre.

    Bonnes réflexions.

    ppb. Ir.
     
    Dernière édition par un modérateur: 20 Août 2014
    pipabo , 20 Août 2014
    #26
  7. seraphineoto
    (93) Seine-Saint-Denis
    salut,

    je viens donner un peu de nouvelles sur l'avancement de mon aménagement.

    J'ai donc visser et coller des solives de 38x150 sur mes anciennes solives de 63 x 160.
    j'en ai profiter pour réajuster le niveau des anciennes solives avec les nouvelles.
    merci donc fradeco pour ton aide sur cette première étape.

    Je me retrouve donc avec des solives bien alignées et il me reste à faire le chainage entre elles puis poser les lambourdes avant de réaliser le plancher en OSB.

    j'ai donc quelques nouvelles questions quand à la marche à suivre.

    chainage : entretoise de même section que mes anciennes solives OU je peux utiliser une section différente??

    lambourdes : Quelles section serait la plus adapté à mon cas?
    les entraxes de mes solives varient de 28 à 35 cm ...

    OSB : quelle dalle d'osb choisir ?
    18mm ou 22mm ?

    la suite au prochain épisode.
     
    seraphineoto , 26 Septembre 2014
    #27
  8. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour seraphineoto,

    Pour le chaînage vous utilisez des entretoises (étrésillons) de 38 x 150 mm bien calées entre les solives renforcées, avec un espacement entre entretoises de +/- 1.20 m.

    Vous parlez de lambourdes ? ;(

    Si les niveaux vous le permettent, vous n'êtes pas obliger de poser des lambourdes sur vos solives. :-'

    Vous pouvez poser les panneaux d'OSB 3 ép. 18 mm sur vos solives. L'espacement réduit entre les solives permet de mettre en oeuvre des panneaux moins épais sans problème. Tout ceci contribue à réduire les charges permanentes de votre plancher.

    Pour éviter les bruits de frottements, (craquements) vous appliquez une bande en feutre ou des languettes de moquette sur le dessus des solives, avant de visser les panneaux de plancher. Certains mettent également du talque sur les languettes.

    Bonne suite de travaux. ;-)
     
    fradeco , 27 Septembre 2014
    #28
  9. seraphineoto
    (93) Seine-Saint-Denis
    fradeco,

    mon problème c'est que les petites rives des plaques OSB ne tombe pas juste sur les solives ...
    j'ai lu qu'il fallait absolument que les petites rives soit en jonction sir les solives ou à défaut sur des lambourdes. Voilà pourquoi je me disais que lambourder serait la meilleure solution dans mon cas .

    Une autre idée pour caler les petites rives ?
     
    seraphineoto , 27 Septembre 2014
    #29
  10. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Re;

    Voici un petit croquis explicatif pour liaisonner deux panneaux OSB hors appuis (lambourdes).
    [​IMG]

    Bonne continuation ;-)
     
    fradeco , 27 Septembre 2014
    #30
  11. MrSantos
    (70) Haute-Saône
    Bonsoir

    Moi mes panneaux ne tombent par sur les manbourdes. J'avais lu qu'il fallait coller les plaques entres elles pour éliminer les grincements et que le tout soit solidaire. Vu que je les ai collée, je dois quand même mettre une pièce de bois au jonctions dans le vident?
     
    MrSantos , 27 Septembre 2014
    #31
  12. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonsoir MrSantos,

    Pour moi, il est préférable de mettre une latte à la jonction des deux panneaux. Cela me semble être plus résistant dans le temps 8-) . La colle ''pourrait'' à terme, ne plus faire sont office ???

    BàVs.
     
    fradeco , 27 Septembre 2014
    #32
  13. MrSantos
    (70) Haute-Saône
    Merci pour l'info, faut que je regarde ça. En tout cas ça fait un ans que c'est terminé, j'ai 0 grincement en ayant collé les plaques entre elles et mis des bandes anti grincement.
     
    MrSantos , 27 Septembre 2014
    #33
  14. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    MrSantos,

    Vous n'allez quand même pas démonter votre plancher ? :=)

    Ceci est une raison de plus de mettre une latte sous les panneaux à l'endroit de l'emboîtement du petit côté si celui-ci ne repose pas sur une solive.

    La colle a bien moins de résistance à la flexion. :(
     
    fradeco , 28 Septembre 2014
    #34
  15. MrSantos
    (70) Haute-Saône
    j'y ai encore accès à la motié en dessous. Si je peux au moins faire la moitié. Pour le moment j'ai repeint les solives et plaque en dessous. Au dessus je renove pièce par pièce.
     
    MrSantos , 28 Septembre 2014
    #35
  16. seraphineoto
    (93) Seine-Saint-Denis
    si je souhaite poser des lambourdes pour avoir l'entraxe adéquate en premier lieu et également pouvoir avoir un petit vide d'air afin d'y passer les cables electriques etc quelle section conviendrait il de prendre ?

    j'ai un peu peur que dans le temps le bois visser à la jonction soit moins efficace qu'un "lambourdage" et qu'il m'apporte du bruit de grincement...

    autre chose il me reste de la laine de verre isover 40 classic en 260mm d'épaisseur pour une résistance de R = 6,7. Celle ci était disposer sur mes solives avant d'entreprendre l'aménagement. Elle est en bon état puisque je l'ai poser en 2010.
    Puis je me re-servir de cette laine de verre en isolation sous rampant après une première couche de laine de bois entre chevron?
    elle est normalement destiné à être mis en place dans les combles perdu ....

    pour ce qui est de l'isolation entre les solives il me faudra choisir un produit d'une épaisseur comprise entre 150 et 160mm, je pense mettre de la laine de bois ou de roche.

    au plaisir de vous lire,
     
    seraphineoto , 28 Septembre 2014
    #36
  17. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour seraphineoto,

    Pour vos craintes concernant la petite latte de liaison sous l'OSB, je vous rassure tout de suite, j'ai fait cela chez moi sans aucun problème. Locaux : salles de bains carrelées.

    Pour info, des lambourdes d'une portée de 40 cm d'une section de 37 x 37 mm espacées de 40 cm sont en mesure de reprendre la charge d'exploitation de 150 kg/m².

    Pour mémoire, des lambourdes + un isolant de 160 mm entre solives, diminue la charge d'exploitation sur le plancher proprement dit, de 10 kg/m².

    Pour l'isolation de récupération, pour les combles, si la toiture possède une sous toiture, perso je pense qu'il n'y a pas de souci, pour autant que vous placer un pare vapeur avant la mise en oeuvre du placo ou autre lambrissage.

    Cord. Slts.
     
    fradeco , 28 Septembre 2014
    #37
  18. seraphineoto
    (93) Seine-Saint-Denis
    fradeco, aucun problème de surcharge si je comprends bien. j'ai lu que les petites rives devaient reposer sur minimum 20mm chacune soit une largeur de 40mm minimum par lambourde. j'envisage donc de poser des lambourdes de 40x40 ou 40x60.
    concernant votre technique avec un tassau a la jonction des deux plaques d'osb je vais y réfléchir ... peut être en utilisant de l'osb3 en 22mm plutôt que du 18mm.
     
    seraphineoto , 29 Septembre 2014
    #38
  19. fradeco
    fradeco
    Supporter
    Belgique
    Bonjour seraphineoto,

    Pour les lambourdes, toutes sections supérieures à 37 x 37 mm avec un espacement de 40 cm conviennent évidemment. J'ai calculé au plus petit. :)

    Pour les panneaux, si vous respectez l'espacement de 40 cm, le 18 mm d'épaisseur est OK. Il faut cependant se faire confirmer, si le 18 mm est autorisé en France ?
    J'ai eu un écho que l'épaisseur de 22 mm serait le norme ? :(

    Maintenant si vous mettez en oeuvre des lambourdes sur votre solivage, il vous appartient de positionner les lambourdes de telle manière que les panneaux reposent sur ces lambourdes à leur jonction. ;-)

    A+
     
    fradeco , 29 Septembre 2014
    #39
  20. seraphineoto
    (93) Seine-Saint-Denis
    oui il me semble que le 18mm est autorisédu moins je n'ai jamais lu le contraire depuis que je fais des recherches sur mon projet.
    je vais donc opter pour des lambourdes 40x40 ou 40x60 . je vais néanmoins me renseigner sur l'osb en 18mm. autre chose, mieux vaut privilégier des dalles de 1m80 ou 2m50? en d'autres termes est il préférable d'avoir le moins de jonctions possibles ?
     
    seraphineoto , 29 Septembre 2014
    #40