Comment rendre eau potable ?

( dans

» Plomberie

)
Chercher   dans    

Comment rendre eau potable ?


04/03/2008, 16h38 Vieux  
  39 ans, (13) Bouches-du-Rhône
 
Rebonjour,

Après avoir posté une autre question en plomberie, je voulais savoir comment rendre potable l'eau que je tire de mon forage. En effet, la maison que nous rénovons n'est pas reliée au réseau d'eau et les anciens propriétaires utilisaient l'eau du forage pour se laver, boire,... Après analyse, l'eau nous a été diagnostiquée comme chimiquement et bactériologiquement non potable (présence notamment de streptocoques fécaux certainement dûs à la fosse septique en cours de réno et aux différents épandages en zone agricole des environs...)

Existe-t-il des filtres pour potabiliser cette eau ? Quel est le coût de ce matériel ? Dois-je les installer après la pompe et avant le ballon-tampon ou après celui-ci ?

Merci
28/03/2008, 16h54 Vieux  
  67 ans, Belgique
 
Bonjour,

Bien épineuse question ! Il y a bien les pastilles de chlorazone (traitement au chlore) pour les streptocoques et autre organismes vivants ce qui suppose un stockage intermédiaire pour l'eau de boisson (le gout de chlore disparait après "un certain temps").
Pour ce qui est de l'eau sanitaire et pour votre toilette, vous ne risquez pas grand'chose, de même que pour l'eau de cuisson si elle ne "sent" pas un mauvais gout puisqu'elle bout nécessairement suffisamment longtemps.

Mais pour ce qui est des propriétés chimiques indésirables, je n'en sais rien.

Peut-être faites-vous allusion, d'après le contexte, aux nitrates et nitrites résultant de l'infiltration de lisiers ou engrais chimiques d'origine agricoles ou...peut-être même, avant d'attribuer vos désagréments aux tiers, de l'ancienne fosse septique défectueuse trop proche du lieu de puisage ?

Et si vous preniez le problème autrement et faisiez re-forer un puits profond à distance raisonnable de la source de pollution ? Selon la nature des sols, la résolution de votre problème est peut-être là ?

Chez une parente dans le New-Jersey (Etats-Unis), qui est branchée sur son forage à 9 mètres de profondeur, elle ne pompe que de l'eau ferrugineuse qui est à la limite du buvable et incruste sa vaisselle comme pas possible...tandis qu'à 300 mètres de là, (on est en terrain plat qui contient surtout du sable et des gravillons et petits galets car on se trouve dans la vallée toute plate de la Tuchahoe River à quelques milles de la côte Atlantique)...

...Son beau-frère riait de sa négligence, lui qui a fait forer son captage à 17 mètres recueille une merveilleuse eau claire comme de l'eau de source qui peut être bue telle quelle : j'en ai bu des quantités...avec de la poudre d' ice tea pour changer et pour l'agrément (28 ° C à 9 heures du matin et 35 °C à l'ombre en journée !).

Pour le traitement si vous tenez à votre option, interrogez l'ingénieur du service des eaux de distribution le plus proche et les laboratoires de bactériologie de l' Université de votre région : vous en apprendrez certainement beaucoup plus à leur contact.
Toutefois pour les nitrates et dérivés, je crains que la tâche ne soit rude car il me semble avoir lu qu'il arrivait fréquemment (en Bretagne, je crois) que les doses admissibles dans l'eau de distribution étaient fréquemment dépassées en dépit des 'traitements' professionnels appropriés préalables.
Bien à vous,
30/03/2008, 16h53 Vieux  
  42 ans, (11) Aude
 
La station d'épuration de narbonne est entrain de mettre en place un projet comme le votre peut être vous pourriez les contacter...
04/05/2008, 17h35 Vieux  
 
 
Bonjour,
Les streptocoques fécaux font partie des premiers éléments recherchés pour la partie bactériologique. Oui la fosse peut être en cause. Pour rendre potable, ce n'est pas très très simple...
Vous pouvez pour la chloration voir mon article N°15 de lokistagnepas (adresse du blog sur bricozone) pour les généralités, mais il faut voir aussi dans quel milieu est réalisé le forage. (Plaine alluviale à priori ?)
A cette fin un article (N°28) sur les puits va sortir d'ici une semaine au plus sur le même blog. A voir d'ici quelques jours. Il faudra faire des relevés de votre forage pour comprendre ce qui se passe. (attendre cet article)
Pour rendre l'eau potable, il y a la microfiltration qui reste cependant très chère, et là cela devient du matériel professionnel.
Pour la boisson, je ne peux que conseiller de ne jamais boire de votre eau. Vous pourrez bientôt le lire. Car si même les analyses étaient bonnes (une fois), il faut absolument un suivi fréquent pour confirmer que tout est stable dans le temps.
Pour les autres utilisations, il faut chlorer et respecter des temps de contact, ceci implique donc un pompage non permanent.
Il ne me parait pas opportun de chlorer en direct à cause des temps de contact.
Pour limiter les doses de chlore, il est préférable de faire une bâche et de laisser agir le chlore durant 24 heures environ. ceci implique un stockage d'au moins cette valeur. (On parle de chloration, mais c'est à titre individuel toujours de la Javel à doses infinitésimales).
De plus, avant toute chose il faut filtrer parfaitement pour supprimer tous les supports que les bactéries affectionnent (particules d'argile, boues ferreuses etc...).
Enfin l'eau a été déclarée "chimiquement" ...c'était quoi la partie chimique ? Y aurait-il eu une analyse physico-chimique ? (J'ai des doutes car le prix de telles analyses est élevé)
Pour la partie chimique c'est plus grave encore, car là il n'y a que le charbon actif.
Voilà pour l'essentiel en quelques réponses.
Meilleures salutations
lokistagnepas
05/05/2008, 14h59 Vieux  
  67 ans, Belgique
 
Très bonne et intelligente réponse de Lokizonef...

Mais, à propos, ces "anciens propriétaires" qui, en toute rusticité apparemment, buvaient, dites-vous, cette eau réputée douteuse (pour le moins): comment ont ils pu survivre (si longtemps ???) jusqu' ici en échappant à la peste, au choléra, au typhus et, tant qu'à faire, à la pécole ? Etonnant, à première vue, non ? Faut-il croire qu'ils étaient blindés d'anticorps de toute nature ou qu'on s'alarme précipitamment au premier streptocoque décelé ? Bien sûr, ceci n'est pas un encouragement à la négligence (qui s'y risquerait ?) mais il a franchement matière à s' interroger sereinement, non ?
05/05/2008, 19h46 Vieux  
 
 
Bonjour Pierrot61,
Vous avez tout à fait raison, et mon humble personne boit parfois aussi de l'eau de la fontaine...A 61 ans bien sonnés, zut je suis votre ainé ! et je suis toujours là !Trève de plaisanteries...
Il faut toujours spécifier que ce sont les organismes les plus vulnérables (ou temporairement vulnérables) qui sont les premiers touchés.
Je pense particulièrement aux bébés et aux anciens dont je fais partie, (mais encore suffisamment résistant).
Allez, bien le bonjour à tous et attention aux bébêtes.
lokistagnepas
11/10/2008, 11h01 Vieux  
mil
 
 
Bonjour,
Question intéressante...
Lorsque vous rénoverez votre système d'assainissement non collectif, pensez à ce que l'ouvrage se trouve à 35 mètres de votre forage.
Je suis entièrement d'accord avec Lokizonef, quand il vous conseille de ne pas boire cette eau. Effectivement, les contrôles doivent être fréquents, mais il existe une différence fondamentale entre un captage d'eau privé et un captage public destiné à l'alimentation des collectivités : les périmètres de protection des forages.
Les périmètres de protection permettent de fixer des règles à respecter dans 3 zones : le périmètre de protection du forage immédiat, rapproché et éloigné. Ces règles sont destinées à protéger la ressource et les périmètres sont définis par un hydrogéologue agréé et soumis à enquête publique.

Et imaginons que votre système d'assainissement soit refait et que les agriculteurs cessent leur épandage d'engrais et de pesticides...
La pollution est toujours dans le sol et migre lentement. Tout dépend des sols, mais le cheminement peut être très lent.

C'est vrai, concernant le traitement, ça coûte très cher et l'entretien est très contraignant.

A bientôt,

Bonne journée,

Mil
13/10/2008, 13h00 Vieux  
  45 ans, (94) Val-de-Marne
 
Bonjour Pynatha
Depuis le 4 mars, l'eau à coulée ... où en est votre situation?
Je partage les idées (pas toutes) ci-dessus, ...
-1- pour les pillules à base de chlore, ça marche très bien, mais il n'est pas conseillé de boire de cette eau courament.
-2- Votre situation se rapproche de celle des personnes souhaitant potabiliser de l'eau de pluie.
Ne pas confondre "eau potable" et "eau utilisable"
Pour potabiliser; ... il faut être expert.
Une utilisation pour tout (sauf boisson et bains des nourissons), c'est "facile"

Ma réponse:
Pour rendre une eau "utilisable" ... LA MICRO FILTRATION !
c'est le top, entretien limité à 2 interventions par an (faite par vous).
Un microbe ... (c'est 1 micron?) ... j'en sais rien, mais un viris c'est à peu près 0.2 microns ... donc attention aux types de cartouches filtrantes à mettre.
L'idéale, votre micro-filtration est dotée d'une lampe UV ... et se termine par de la filtration à charbon actif (goùt et odeurs).

astuce supplémentaire, une eau qui à une odeur ... 1h00 au réfrigérateur ... ça disparait.

Cordialement
06/08/2009, 18h57 Vieux  
  39 ans, (13) Bouches-du-Rhône
 
Merci à tous pour toutes ces infos.
Je reviens à vous pour vous transmettre le bilan du chantier :
La potabilisation de l'eau s'est résolue par le changement de la pompe de surface, du ballon de surpression, la mise en place d'un filtre à système "venturi" (grosse matière en suspension plaquée sur la paroi puis filtration à 5 microns du reste), la stérilisation par UV avant la distribution aux clarinettes.
La fosse septique était clairement le souci majeur puisque, en l'ayant rénovée, je me suis rendu compte qu'il n'y avait aucun lit d'épandage, ni même de puits perdu (rejet simple vers le milieu superficiel en bordure de terrain !!!). La mise aux normes (DTU 64-1 notamment) m'a imposé une distance de 35 m linéaire entre la fosse et le forage, la mise en place d'un bac à graisses, et d'un épandage par filtre à sable vertical de 25 m². J'ai refermé les tranchées la semaine dernière, après évidemment avoir reçu l'aval du SPANC (légèrement pointilleux à mon goût!!!) quant à la potabilité et l'autorisation de mise en oeuvre de ma fosse.
Dorénavant, un problême subsiste : une odeur désagréable dans l'eau de forage se fait ressentir ! Je pense mettre un filtre à charbon actif en série après mon premier filtre et avant la stérilisation. Après ça, je ferais une analyse de moneau et n'oublierais pas à vous transmettre une copie des résultats...
27/07/2010, 16h51 Vieux  
 
 
Bonjour,
Je suis super intéressais car je suis sur une maison qui n'a qu'un puit. C'est sur Orvault et les gens du hameau n'ont que ça. Je ne connais pas encore les résultats d'analyse mais je ne me fais pas d'illusion. Profondeur 7,5m et le gens ne la boive pas alors....
Combien votre installation vous aura t-elle coûté??

Il n'y a que ça qui me bloque....Pour la fosse, c'est une étanche en ciment (3000L) qu'il faut la vider... La mais on est de 1965, pas certain qu'elle soit encore vraiment étanche mais bon de toute manière il n'y a que des champs autour donc... pareil je ne connais pas vraiment la fréquence à laquelle je vais de voir la vider (nous serons 2 )

Merci
Discussions similaires
plus d eau chaud chauf eau gaz chafauto Par revolvers dans Divers, +2 11/11/2008
Liste de tous nos Forums:
Navigation rapide


Forum Plomberie : Voir ce forum, Nouveautés, Actifs, Sans rép
Tout BricoZone : Page de garde, Dernieres 24h

Pas encore membre de BricoZone ?!
Attention Pour participer, poser une Question ou Répondre : inscrivez vous ! Ceci vous permettra également de recevoir un email lors des réponses. Mais même si vous ne voulez rien écrire : vous pourrez surveiller les forums et leurs nouveaux messages, et obtenir une vue rapide de tous les nouveaux messages depuis votre dernière visite ! Tout ceci est évidemment gratuit et rapide.

 
Connexion!
Identifiant
Mot de passe

Inscription - Oublié ?

Publicités

Version Mobile
BricoZone sur Mobile & PDA

BricoZone® - ©07-13
Visitez aussi BricoZone.be, ou JardiZone.be !